Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Newcastle bientôt racheté pour 400 millions d’euros ?

Modififié
« Business as usual. »

Tel est le mot d’ordre au centre d’entraînement de Newcastle. Pourtant, en coulisses, ça s’active. Mike Ashley, le propriétaire, est aux États-Unis pour parfaire les derniers détails de la vente du club. Aux dernières nouvelles, 350 millions de livres (quasiment 400 millions d’euros) auraient été nécessaires pour rafler la mise. Une jolie culbute pour celui qui avait acquis le club en 2007, pour la modique somme de 134 millions de livres.


Ce ne sont pas les supporters qui bouderont le départ de Mike Ashley. Figure controversée en Grande-Bretagne, ce magnat de la vente au détail, propriétaire de l’enseigne Sports Direct, s’est souvent distingué par ses frasques aux relents trumpiens. Peu après son arrivée, son management débridé conduit au départ du coach emblématique Kevin Keegan. Surtout, loin d’investir ses millions à l’image de Roman Abramovitch, il déçoit les fans en laissant son club descendre en deuxième division, en 2009 et 2016.

Rafael Benítez, entraîneur depuis mars 2016, a participé au redressement du club, le ramenant dans l’élite anglaise. Alors que son contrat arrive à échéance en juin prochain, il semble peu disposé à prolonger l’aventure, lui qui a longtemps entretenu des rapports houleux avec sa direction.

Remodelage à tous les étages en vue. PHGC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 10 heures Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16
À lire ensuite
Les excuses de Ribéry