Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Nemir: « Tapie de retour à l'OM ? Pourquoi pas ! »

Pour Nemir, nouvel espoir du rap français, cela ne fait aucun doute : on peut soutenir l'OM et kiffer sur le PSG. Dit comme ça, ça paraît louche. Mais le bonhomme a des arguments à fournir.

Modififié
Booba est pote avec Anelka, et toi ?
Je dois avoir quelques potes au FC Perpignan. Ils jouent en DH.

Quand on vient du sud de la France, on supporte Marseille ?
Obligatoirement, tu es culturellement pour Marseille, c'est la logique, c'est la loi, c'est comme ça, ça ne se négocie pas, même si au départ, on ne sait pas qu'on supporte Marseille : c'est inscrit dans le code génétique ! On s'en rend compte quand il y a match entre Marseille et le PSG. Quand Marseille marque, il se passe quelque chose à l'intérieur. Il a y a zéro Perpignanais ou mec du sud qui n'est pas pour Marseille.

Élie Baup a-t-il sa place à l'OM ?
C'est un personnage qui a fait ses preuves, avec Bordeaux notamment. Il fait partie des entraîneurs charismatiques, qui sont parvenus à se faire un nom pour leur qualité, comme Fernandez, comme Guy Roux. Un club comme Marseille a besoin d'un entraîneur de cette envergure. Parce qu'il a cette espèce de carrure, il correspond à l'OM, qui a aussi cette carrure ! Et après Deschamps, il fallait forcément quelqu'un de cette trempe.

Quid du retour aux affaires de Bernard Tapie ?
Tapie, c'est surtout un businessman ! Après, j'ai toujours eu de la sympathie pour lui. Il a réussi des choses, il en a raté. Moi j'aime bien les mecs un peu complexes, qui sont capables de réussir, de briller, d'être dans la provoc'. J'ai toujours eu une espèce d'attirance pour les mecs un peu borderline, sur cette espèce de fil, comme des funambules à la limite du crash. Après, ça reste du business, est-ce qu'il a racheté les journaux du groupe Hersant pour ensuite essayer de briguer un mandat à la mairie de Marseille, on ne sait pas. S'il le fait et qu'il réussit, tant mieux pour lui. En tout cas, il remet la lumière sur la ville de Marseille.

Tu le verrais revenir à l'OM ?
Tapie de retour à l'OM ? Pourquoi pas ! Mais seulement s'il peut apporter des choses en plus, comme des capitaux. Si ce n'est que pour le folklore ou le côté médiatique, non.

Bernard Tapie se lance dans la presse. Raymond Domenech écrit un livre. Doit-on voir un lien entre ces deux phénomènes ?
Si Raymond Domenech a écrit un livre, c'est qu'il a estimé qu'il devait le faire. Il a voulu amener sa part de vérité, elle a le mérite d'agrémenter le débat, et de laisser à ceux que ça intéresse l'occasion de se forger une opinion. Après, chacun sa thérapie, lui a écrit un livre, mais tout le monde n'en est pas capable ! Ce qui m'énerve un peu, c'est qu'aujourd'hui, beaucoup se mettent à écrire des livres pour raconter des histoires. Mais tout le monde ne peut pas devenir champion du monde de telle ou telle chose, être écrivain, chanteur ou vigneron.

Tu aimes Raymond Domenech ?
J'ai une espèce d'empathie pour les gens en position de faiblesse. En 2010, j'ai eu de l'empathie pour Domenech. Il était au fond du trou et les médias se sont quand même acharnés sur lui. Je conçois qu'il y ait eu matière à ce moment mais c'était dur. Un exemple qui a prouvé à quel point il est compliqué de diriger l'équipe de France.

Tu n'as donc aucune empathie pour le PSG 2013 ?
J'ai beau être supporter de l'OM, je suis heureux pour Paris, même s'il y a cette polémique autour du Qatar et de leurs investissements. Mais qu'importe ! C'est le résultat qui compte. Il fallait une équipe française à la dimension européenne, qui soit capable de faire venir de grands joueurs, comme Ibrahimović ou Pastore, et qui redonne envie aux gens de suivre le football français. C'était devenu un sous-championnat européen, cette nouvelle étape lui fait du bien. En plus, cela pourrait faire venir de nouveaux investisseurs. Et puis, s'il n'y avait pas eu les Qataris, qui aurait apporté des capitaux et donné cette grandeur au PSG ?


La rivalité entre le PSG et l'OM est-elle toujours légitime aujourd'hui ?
Elle le sera toujours parce qu'elle est symbolique, elle prend des formes différentes en fonction des périodes, il y a des moments plus tendus avec plus de risques de hooliganisme à la française, mais elle existera toujours : Paris est la capitale et Marseille est la deuxième ville de France ! Et puis, quand il y a un PSG/OM, j'aime l'ambiance particulière qui s'en dégage.

Être hooligan, c'est être borderline ?
Le hooliganisme, c'est la dérive, ce n'est plus être borderline, c'est un parti pris. Moi, j'aime quand on se situe sur un fil, entre les deux, à la limite. Avec le hooliganisme, on est clairement dans un camp qui dépasse même le monde du foot. Ici, il y a plus de violence que d'amour pour le football. On n'est plus dans le sport. On peut être provocateur pour tirer des choses à l'avantage du sport. Mais casser des vitrines en centre-ville n'a jamais fait gagner une équipe. Ça n'a jamais apporter de capitaux non plus. En revanche, donner son point de vue de façon directe peut faire bouger les choses au sein d'un club.

À écouter : EP 10 titres Ailleurs, sortie physique le 28 janvier (Next Level/CLM)

Vidéo


Par Romain Lejeune
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14
À lire ensuite
L’autre Coupe du monde