Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du Roi
  2. // Demies
  3. // Real Madrid-Barcelone

Navas, l'heure de se montrer

Cantonné au banc des remplaçants depuis l'arrivée de Santiago Solari, Keylor Navas a l'occasion de se montrer lors de cette demi-finale retour de Coupe du Roi face au Barça. Et pourquoi pas, même, de renverser la hiérarchie et d'envoyer Thibaut Courtois s'asseoir sur le côté.

Modififié
Un regard à droite, un regard à gauche, un œil dans le rétroviseur puis un souffle puissant. Keylor Navas peut de nouveau respirer dans ce tunnel du Santiago-Bernabéu, puisque le Barça arrive à Madrid pour cette demi-finale de Coupe du Roi avec l’artillerie lourde. Résultat, Malcom devrait s’asseoir sur le banc. Et c’est une bonne chose pour le portier des Merengues puisque l’ancien Bordelais est le seul à l’avoir battu lors du premier acte (1-1). En dehors de ce pion encaissé, Navas a sorti une prestation magistrale en se montrant impérial devant Luis Suárez, Philippe Coutinho, Jordi Alba et Lionel Messi, préservant ainsi les chances du Real Madrid d’atteindre la finale de la Coupe du Roi.

Courtois intouchable, vraiment ?


Il faut dire que le portier a tout intérêt à briller. En cas d’élimination en demi-finale, Keylor Navas pourrait ne plus porter le maillot du Real Madrid de la saison. À moins d’un pépin physique de Thibaut Courtois. Arrivé l’été dernier contre un chèque de 40 millions d’euros, le portier belge a d’abord été mis en concurrence avec Keylor Navas par Julen Lopetegui. Puis l’ancien sélectionneur de l’Espagne a été viré, et Santiago Solari est arrivé sur le banc des Merengues. Pas vraiment adepte du changement de gardien, l’entraîneur argentin a décidé d’installer Thibaut Courtois dans les cages, laissant uniquement la Coupe du Roi comme terrain de jeu à Keylor Navas. Un choix logique ? Oui, si l’on se réfère au trophée The Best qui a sacré le portier belge meilleur gardien du monde en 2018.


En revanche, si l’on s’attarde un peu sur les chiffres de Thibaut Courtois depuis son arrivée à Madrid, la préférence de Solari pour le portier belge est bien moins compréhensible. Titulaire à 22 reprises en Liga, l’ancien portier de Chelsea a déjà encaissé la bagatelle de 28 buts. Soit autant que Keylor Navas lors de l’exercice 2015-2016. Et seulement trois de moins que le Costaricain lors de ses deux dernières saisons en Liga où il avait encaissé 31 pions en 27 rencontres. À moins d’un enchaînement improbable de clean sheets, Thibaut Courtois affichera donc une fiche de statistiques en deçà de celle de Keylor Navas. Alors, oui, la défense du Real Madrid s’est légèrement laisser aller cette saison – même si cela n’a jamais été le point fort des Merengues –, mais Keylor Navas a eu les mêmes gardes du corps lors de ses 6 rencontres disputées en Liga cette saison. Et cela ne l’a pas empêché d’aller chercher seulement quatre fois le ballon au fond de ses filets.


Le Barça comme épreuve de la dernière chance


C’est peu dire que Keylor Navas vit très mal cette nouvelle situation de remplaçant, comme il s’en est plaint au micro de El Chiringuito : « Je suis passé d’un gardien titulaire d’une équipe qui a soulevé trois Ligues des champions consécutives à un joueur qui ne joue plus du tout.  » Mais que Thibaut Courtois ne crie pas victoire trop vite, le Costaricain n’est pas du genre à abandonner comme il l’a confié à AS en janvier dernier, alors que les médias annonçaient un probable départ lors du mercato hivernal : « Je me vois encore ici pour plusieurs années, je me battrai toujours. » Il faut dire que Navas a connu bien pire depuis son arrivée dans la capitale espagnole en 2014. Que ce soit lors de sa première saison lors de laquelle Iker Casillas ne lui laissait que des miettes, ou encore lors du mercato estival 2015 quand le Real Madrid a voulu l’échanger contre David de Gea à Manchester United. Transfert qui ne verra jamais le jour en raison d’un fax arrivé quelques secondes trop tard.


Prêt à récupérer son trône, Keylor Navas guette le moindre faux pas de Thibaut Courtois. Et par chance pour le Costaricain, le Belge trébuche à longueur de journée. Sur le terrain, déjà, où le Diable rouge, qui peine avec son jeu au pied, est loin d’être la muraille annoncée. En coulisses, aussi, où Thibaut Courtois s’en est pris à Gareth Bale – qu’il surnomme « Le Golfeur » – dans une interview à HLN : « C'est très dur de décrire Gareth en un seul mot. Mais je dirais qu'il a énormément de talent, mais que ce talent est bloqué et ne peut pas briller. Moi, je vis comme quelqu'un qui est né et a grandi à Madrid, je mange tard et me couche tard. Ils vivent comme ça en Espagne. L'autre soir, nous avions prévu un repas avec toute l'équipe, mais Bale et Kroos ne sont pas venus en disant que le dîner était prévu trop tard. » Des propos qui n’ont pas vraiment plu au principal intéressé. Ni à la direction du Real Madrid. Keylor Navas le sait, la porte s’est légèrement ouverte. Et Leo Messi et ses potes ne se gêneront pas pour filer un bon gros coup de pied dedans.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 14:08 L'UEFA pourrait retirer la finale de la C1 à Istanbul 37
Hier à 13:55 Guendouzi dans la liste des 20 nommés pour le Golden Boy 2019 17
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:17 Cenk Şahin « libéré » par Sankt Pauli après avoir soutenu l'armée turque 63