Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Nasri, vague à l'Ham

Suspendu ces derniers mois pour une perfusion intraveineuse de vitamines et autorisé à revenir sur les terrains à partir de 2019, Samir Nasri devrait bientôt s'engager avec West Ham. En regrettant le temps perdu et en espérant le rattraper, à l'heure où la France championne du monde accapare l'actualité.

Modififié
La dernière image marquante qu'il a laissée, pour ceux qui ne suivent pas le championnat turc, ressemble à un claquage de porte en bonne et due forme. Un soir de mars 2017, et après que la douce mélodie de la Ligue des champions a été entendue dans tout le King Power Stadium pour annoncer le huitième de finale retour de C1 opposant Leicester à Séville, Samir Nasri prend la sortie avec fracas. Mais le chemin qu'il emprunte ressemble à s'y méprendre à une issue de secours, tant l'ouverture est petite.


Car face aux Foxes, qui se qualifient finalement pour les quarts (1-2, 2-0), le Français se fait expulser à la 74e minute de jeu pour un petit coup de tête tactiquement bien encaissé par Jamie Vardy alors que son équipe a besoin de lui pour arracher la prolongation. Un carton rouge synonyme d'élimination pour les Espagnols, mais aussi d'au revoir pour l'international tricolore. Qui, s'il réapparaîtra encore à cinq reprises en Liga avant la fin de la saison, ne poursuivra pas l'aventure. Ni avec les Andalous, chez qui il était prêté, ni avec Manchester City, qui cherche à s'en débarrasser dès son retour.

Pied immobilisé par l'UEFA, main tendue par Pellegrini


Depuis ? Beaucoup de choses pour le garçon, mais peu ayant à voir avec le ballon. Vendu 3,5 millions d'euros à Antalyaspor Kulübü durant l'été 2017 par les Sky Blues, Nasri ne dispute que huit matchs avec son nouveau club avant de mettre un terme à son contrat dès le mois de janvier. Quelques semaines plus tard, l'ex-Marseillais est attrapé et sanctionné de six mois de suspension par l'UEFA pour une perfusion intraveineuse de vitamines – ce qui n'est pas autorisé par l'agence mondiale antidopage. Une punition exacerbée en août et prolongée qu'en janvier 2019. Date à laquelle il commence enfin à s'approcher.


Spoiler : si le bonhomme de 31 ans a récemment perdu énormément de temps niveau football, le football pense visiblement encore à lui. C'est ainsi que West Ham a dernièrement approché le joueur pour lui proposer une nouvelle pige en Angleterre. La présence de Manuel Pellegrini aidant (l'entraîneur a travaillé avec le milieu de terrain entre 2013 et 2016 chez les Citizens), les Hammers lui offrent en effet une nouvelle occasion de se relancer. Seule condition : indexer son salaire sur son temps de jeu. Réponse de l'intéressé : faisons un test, regardons la gueule de mon physique à l'entraînement, et continuons de négocier rémunération avec ces informations de terrain.

Revoir le Samir de Séville, toujours loin des Bleus


Quoi qu'en disent ses détracteurs, revoir Nasri sur les pelouses de Premier League représenterait d'une certaine façon une bonne nouvelle. Son passage à Séville l'a prouvé : Samir a encore de belles choses à montrer ballon au pied, et le voir prendre sa retraite officieuse à un peu plus de trente balais serait un gâchis sans nom. Ça l'est déjà ? Sans doute, le protagoniste ayant salopé sa carrière (très loin d'être moche, mais qui aurait sûrement mérité mieux au regard du talent présent) en raison de comportements extrasportifs déjà trop longuement évoqués par le passé. Notamment sa carrière avec les Bleus de Didier Deschamps, tacitement achevée dès la fin d'année 2013 à la suite d'une défaite en Ukraine en barrages de Coupe du monde.



« Pas le temps pour les regrets » , répondrait sans doute Lunatic si le groupe de rap existait encore. Ses erreurs n'appartiennent en effet qu'à lui-même. Mais si Nasri est né pour amener sa part de progrès, il devra saisir sa chance à Londres dans un West Ham qui a besoin d'apports qualitatifs pour mener à bien ses ambitions de Coupe d'Europe. C'est peut-être très loin des Pays-Bas, où l’équipe de France aurait pu être guidée par son pied droit dans une autre vie... Mais ça sent très bon le football quand même. Et c'est encore le plus important.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 24 minutes Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 17
il y a 5 heures Les trophées 2018 de SO FOOT !
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 99 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 16
À lire ensuite
Le tonnerre de Jedvaj