Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 27e journée
  3. // Naples/Juventus Turin (1-1)

Napoli et Juve se neutralisent

Dans un choc qui pouvait sceller ou relancer la course au titre en Serie A, Napoli et Juventus ont remis la décision à plus tard. Une première mi-temps parfaitement maîtrisée par les Bianconeri, une seconde à l'avantage des Partenopei, et les deux équipes se sont en effet quittées sur un nul logique (1-1).

Modififié
Napoli-Juventus : 1-1
Buteurs : Inler (43e) pour le Napoli. Chiellini (10e) pour la Juventus.

Il n'y aura pas de « titre dans la poche » ou de « course relancée » . Seulement des regrets. Dans le choc en ouverture de la 27e journée de Serie A entre le Napoli, deuxième du classement, et le leader, la Juventus, aucune des deux équipes n'a pris l'ascendant. Mais toutes deux, dominatrices d'une période de la rencontre, auront bénéficié des occasions pour remporter la partie. Vučinić pourra penser longtemps à un face-à-face complètement foiré, Dzemaili rêvera quant à lui de cette balle, face à des buts vides, qu'il a catapultée hors-cadre. Seul Buffon dormira sur ses deux oreilles. Le fait est que le nul apparaît logique, et qu'il n'y aura pas de bouleversement, pas de spéculations. Le titre se jouera plus tard. Pour la Juve, il se déterminera dans la capacité à gérer matchs européens et nationaux de front. Et pour le Napoli, dans la gestion de ses matchs couperets, face à des équipes dites plus faibles. Dans tous les cas, ce sera plus tard.

Maîtrise de la Juve, avant Inler

Avec un tifo représentant un Vésuve en feu, dans un San Paolo blindé et bouillant, l'entame ne pouvait être que napolitaine. Alors oui, pendant cinq minutes, le Napoli semble prendre le jeu à son compte. Cinq minutes durant lesquelles Marek Hamšík tente deux frappes, signe d'une énorme envie. Mais la maîtrise choisit rapidement son camp. Au terme de ces cinq minutes, la Juve met le pied sur le ballon et ne manque pas, elle, de concrétiser. Pirlo déborde sur l'aile gauche et dépose un ballon sur la tronche de Chiellini, au second poteau. Le central turinois surpasse Britos et donne l'avantage au leader (0-1, 10e). Cinq minutes, 0-1, peu dire que le San Paolo n'apprécie pas. Quelques bombes agricoles plus tard, les Partenopei montent d'un cran. Inutile de dire si le pressing est efficace. La Juve accepte volontiers la condition. Normal, au regard du visage de ce Napoli, fidèle à celui entrevu ces dernières journées : celui d'une équipe qui monopolise le ballon, mais qui ne sait quoi en faire. Malgré le cœur et la motivation, de cette domination stérile, on ne verra pas l'ombre d'une inspiration, pas une occasion. Et le souci, lorsque Campagnaro effectue une touche au point de corner, bah, c'est qu'il n'y a plus grand monde derrière. Par deux fois, la Juve peut planter le but du K.O. Par deux fois, cela dit, Mirko Vučinić manque de faire fructifier les offrandes de son acolyte Arturo Vidal. C'est con, pour des Bianconeri qui reproduisaient là, à la quasi-perfection, leur prestation sur la pelouse du Celtic, à base de réalisme et solidité défensive. Parce que le Napoli, ce Napoli en galère, va revenir avant la pause. Logiquement dans pareil contexte, c'est un exploit personnel qui débloque la situation. Cavani ? Hamšík ? Non, Inler. Un nom qui fleure la grosse mine de loin, une praline des 25 mètres qui, légèrement déviée, ne laissera aucune chance à Buffon (1-1, 43e). Sinon, la première période se terminera sur un vilain coup de coude de Cavani sur Chiellini. Carton jaune et généreux, le suspense est entier.

Le Napoli est enfin dangereux, Buffon vigilant

Au retour des vestiaires, le Napoli est réorganisé en 4-3-3. Un Napoli plus prudent, moins foufou, qui fait le dos rond et évite de se jeter devant des Bianconeri qui monopolisent le ballon. En vrai, le rythme a sensiblement baissé. À tel point qu'une première frappe d'Hamšík à l'heure de jeu, détournée par Buffon, ferait sursauter. Elle a du moins le mérite de réveiller les Napolitains : sur deux actions suivantes, à la suite de coups de pied arrêtés, ils viennent en effet mettre le feu dans la surface turinoise, Inler forçant notamment Buffon à se déployer. Un Buffon décisif, qui sort quelques secondes plus tard une tentative de Maggio. Puis une tête de Cavani, deux nouvelles mines d'Hamšík et Inler. Solide, le portier permet aux siens de conserver le nul. Un nul bien payé sur cette seconde période, les Bianconeri ne parvenant absolument pas à se montrer dangereux, là où les Partenopei, à l'aise en contre, ont bien meilleure mine. Sur l'ensemble de la rencontre en revanche, le 1-1 est parfaitement logique. Une mi-temps de maîtrise chacun, et les deux premiers de ce classement de Serie A se neutralisent. La Juve reste donc à +6, le choc de cette 27e journée de Serie A n'aura rien révolutionné.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 21 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 47
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE