Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Milan-Naples (0-1)

Naples fait vaciller Milan

Face à un Naples solide, Milan n'a pas su trouver la clef et s'incline une nouvelle fois à domicile face à un gros du championnat (0-1). Un but de Matteo Politano au retour des vestiaires a suffi aux Partenopei, plus que jamais relancés dans la course à la Ligue des champions.

Modififié

Milan 0-1 Naples

But : Politano (49e) pour Naples

Il y a quelques jours, Paolo Maldini reconnaissait que l'absence de public dans les stades avait pu « avantager au départ » la jeune équipe dont il a la charge en tant que directeur technique. Toutefois, la légende rossonera avait tenu à ajouter une chose : « La pression peut être très dure quand les choses vont mal, mais quand les choses vont bien, San Siro te transcende. » Nul doute qu'un San Siro plein comme un œuf aurait pu aider l'équipe de Stefano Pioli, ce dimanche soir, face aux hommes de Gennaro Gattuso. Car après la Juve, l'Atalanta et l'Inter, c'est le nom de Naples qui est venu s'ajouter à la liste des gros morceaux venus défaire le Milan dans son antre en championnat.

Sans buteur, c'est plus dur

Trois jours après être allé arracher un nul à Old Trafford face à Manchester United en Ligue Europa dans les dernières secondes, Milan n'a cette fois-ci pas su récupérer un point et fait sans le vouloir le bonheur des autres grandes écuries du championnat. D'entrée de jeu, Naples dresse une muraille et compte alterner entre phases de possession et contres meurtriers. Sans Zlatan ou Mario Mandžukić, Rafael Leão occupe toujours le poste d'attaquant de pointe - un peu par défaut - et peine à peser sur l'arrière-garde des Partenopei. La première véritable occase est d'ailleurs pour les Napolitains, mais Gigio Donnarumma enlève du bout des gants une reprise en bout de course de Piotr Zieliński. L'une des seules occasions nettes d'un premier acte intense, mais sans réelle occasion franche ou presque.

Politano donne le sourire à Naples

Au retour des vestiaires, Theo Hernandez oublie Matteo Politano dans son dos qui file ouvrir le score malgré une frappe bien écrasée (0-1, 49e). Un beau coup sur la tête, car Naples est solide au possible et surtout toujours capable de se procurer de nettes actions. D'une belle volée, Fabián Ruiz pense faire le break, mais Donnarumma place une belle horizontale pour l'en empêcher. Pioli enchaîne les changements, Milan assiège de nouveau le but de David Ospina. Oublié par Kalidou Koulibaly, Leão se retrouve en position optimale, mais loupe totalement son geste. Puis, sur un coup franc bien botté par Sandro Tonali, Ospina fait la bonne parade sur une tête d'Ante Rebić. Un potentiel penalty non sifflé sur Theo Hernandez en fin de rencontre fera office d'animation des débats, Ante Rebić voit rouge pour des insultes, et le constat final est bien celui-ci : Milan laisse s'envoler l'Inter d'un côté et voit la Juventus, l'Atalanta et Naples fondre sur lui. La bataille pour la Ligue des champions peut commencer.



Milan (4-2-3-1) : Donnarumma - Dalot, Gabbia, Tomori, Theo - Tonali, Kessié (Meité, 67e) - Castillejo (Saelemaekers, 60e), Çalhanoğlu (Brahim Diaz, 60e), Krunić (Rebić, 60e) - Leão (Hauge, 79e). Entraîneur : Stefano Pioli.

Naples (4-3-3) : Ospina - Di Lorenzo, Maksimović, Koulibaly, Hysaj - Fabián Ruiz, Demme (Bakayoko, 80e), Zieliński - Politano (Rui, 80e), Mertens (Osimhen, 59e), Insigne. Entraîneur : Gennaro Gattuso.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
    Hier à 19:08 Vingt minutes absurdes en D1 australienne 25 Hier à 18:30 Arrêté, un joueur irakien était membre de Daech et préparait des attaques terroristes 50 Hier à 18:03 Viens défier Édouard Cissé sur un quiz spécial "Classico PSG-OM" ! 4
    Hier à 15:21 Une entreprise chinoise offre 50 000 vaccins à la CONMEBOL 19 Hier à 13:30 Ahmed Musa retourne jouer au Nigeria 4
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom