Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Napoli-Liverpool (2-0)

Naples embobine Liverpool

Au terme d'un match aussi intense que relevé techniquement, le Napoli a un peu plus tiré la langue en seconde période, légèrement dominé par des Reds plus pimpants sur le plan physique. Mais les Azzurri, malins, ont su gratter un penalty tardif pour faire tomber le champion d'Europe (2-0) en titre de son perchoir continental.

Modififié

SSC Napoli 2-0 Liverpool

Buts : Mertens (82e, sp), Llorente (90e+2) pour Naples

À quoi se joue un match de Coupe d'Europe ? Parfois à quelques centimètres de chair, quelques morceaux de peau, deux ou trois orteils plus ou moins bien placés. Des petits bouts anodins de l'anatomie humaine, qui ont fait la différence ce mardi, entre Liverpool et le Napoli, quand Robertson a trop tendu sa jambe à la suite d'un crochet de Callejón. Une erreur défensive synonyme de penalty pour les Italiens. Une bavure du genre fatal, qui a permis aux Azzurri d'ouvrir le score avant de tuer le suspense par Llorente, en toute fin de partie.

Les premiers de la classe


Premier constat : les blasés de la C1, ceux qui râlent à l'heure de se coltiner une confrontation qui avait déjà vu les deux équipes se bastonner l'année dernière au même stade de la compétition, peuvent ranger leur lassitude au placard. Côté azzurro comme liverpuldien, tout ce beau monde met tout de suite la main à la pâte pour déployer juste ce qu'il faut de créativité et de justesse offensive : Mario Rui cale des transversales de 40 mètres, Mertens enquille les centres joliment chiadés, tandis que le milieu de Liverpool fait circuler le cuir façon flipper, avec la virtuosité qu'on lui connaît. C'est propre, forcément jouissif à regarder, mais cet alléchant programme n'accouche pourtant d'aucun but. La faute à deux défenses également à la hauteur de l’événement, à l'image de Koulibaly, qui entame une entreprise de démolition méthodique des attaquants adverses dès les premières minutes de jeu. Seul Salah parviendra à mettre littéralement sur le cul le Sénégalais à la 20e minute, mais, rien à faire, l'arrière-garde napolitaine tient le coup. Même mayonnaise côté partenopeo, les ouailles d'Ancelotti semblant manquer d'un point de terminaison offensive pour finaliser leurs actions, alors que Milik, tout juste de retour de blessure, fait encore reposer son délicat fessier sur le banc.

Plus qu'à poil


La première période ayant fait monter tout le monde en température, les deux équipes n'hésitent plus à faire tomber la chemise, quitte à se foutre à poil derrière, pour apporter le surnombre offensif. Un effeuillage presque payant côté napolitain, puisque Mario Rui envoie un centre téléguidé sur le petit panard adroit de Mertens, dont la volée est sortie par une parade réflexe prodigieuse d'Adrian. Au point devant, les Azzurri laissent néanmoins désormais des boulevards derrière, dont Liverpool se délecte. Problème : les Reds saccagent comme des cochons les opportunités qui s'offrent à eux. Notamment Mané, qui appuie beaucoup trop sa transmission pour Salah sur un contre aux airs assassins.

L’Égyptien aura ensuite l'opportunité de crucifier le Napoli, quand Manolas lui offre sur un plateau un tir dans la surface, mais la frappe de l'ailier des Reds est sortie par un Meret impressionnant de sérénité sur sa ligne de but. Un très léger ton en dessous, le Napoli serre alors les fesses et va profiter de la naïveté défensive de Robertson, pour emballer sans prévenir l'affaire : l’Écossais mord comme un bleu dans l’hameçon tendu par Callejón, un crochet intérieur malin qui incite le joueur de Liverpool à tendre la jambe plus que de raison dans ses seize mètres. Mertens transforme en force le penalty qui suit et le Napoli peut dès lors prendre tranquillement son pied en fin de match. Llorente profite même d'une bourde de Van Dijk suivie d'un cafouillage dans la surface pour doubler la mise, dans le temps additionnel. Le San Paolo, lui, peut gueuler son plaisir : les Partenopei ont fait tomber le champion d'Europe en titre et on peut difficilement rêver meilleure façon d'entamer une campagne de Ligue des champions.


SSC Napoli (4-4-2) : Meret - Di Lorenzo, Manolas, Koulibaly, Mario Rui - Callejón, Allan (Elmas, 75e), Fabian Ruiz, Insigne (Zieliński, 66e) - Lozano (Llorente, 68e), Mertens. Entraîneur : Carlo Ancelotti.


Liverpool (4-3-3) :Adrian - Alexander-Arnold, Matip, Van Dijk, Robertson - Milner (Wijnaldum, 66e), Henderson (Shaqiri, 87e), Fabinho - Salah, Firmino, Mané. Entraîneur: Jürgen Klopp.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

    Hier à 14:08 L'UEFA pourrait retirer la finale de la C1 à Istanbul 41
    Hier à 13:55 Guendouzi dans la liste des 20 nommés pour le Golden Boy 2019 17
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 10:17 Cenk Şahin « libéré » par Sankt Pauli après avoir soutenu l'armée turque 63
    À lire ensuite
    Les notes de Lyon-Zénith