Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Naples-Juventus (2-1)

L'Insigne du chef

Impliqué sur les deux buts napolitains lors du probant succès de l'équipe de Gennaro Gattuso face à la Juve, Lorenzo Insigne a sorti un match de patron. Une performance qui va donner de la confiance au capitaine des Partenopei, lui qui doit désormais lancer sa saison et permettre à son Napoli de retrouver un rang qui lui correspond.

Modififié
Ça lui avait manqué, à Decibel Bellini. Il faut dire que cela faisait longtemps que le speaker napolitain, star absolue à Naples, n’avait pas eu l’occasion d’enflammer le San Paolo dans un grand rendez-vous. L'homme au micro d'argent a eu l’occasion de s’échauffer la voix, avant l’heure de jeu, et d'exploser une première fois lorsque Zieliński a poussé au fond des filets une frappe flottante de Lorenzo Insigne repoussée par Wojciech Szczęsny. Et puis, à la 86e minute, il a pu hurler de toute ses forces. « HA SEGNATO IL NUMERO 24 (le numéro 24 a marqué)... LORENZO ?... LORENZO ?... LORENZO... LO-REN-ZO ? » À chaque fois, le public du San Paolo a répondu « IN-SI-GNE » , de plus en plus fort même au fil des relances de Bellini. La volée d’Insigne, qui a trompé le portier de la Juve, a terminé de sceller la première victoire napolitaine sur la Vieille Dame depuis quatre ans à domicile, en Serie A. Forcément un moment important, surtout dans une saison aussi chaotique.

Freestyle du sale


Sous la Curva Nord, quelques instants après avoir troué les filets turinois, Insigne savoure. Cela faisait depuis le 5 mai dernier, en championnat, qu'il n’avait pas trouvé le chemin des filets au San Paolo. Une éternité pour le capitaine d’une équipe qui sort de quatre mois infernaux, entre mutinerie, changement de coach et une actuelle dixième place à vingt-quatre points de son adversaire du soir. « Cette victoire, c’est la nôtre et celle de tout Naples » , clamait d’ailleurs Insigne pour Sky Sports en sortie de terrain. Mais au-delà de son implication sur les deux pions des Partenopei, c’est son activité aux quatre coins du terrain qui a impressionné. Avec, pour couronner le tout, une pointe de confiance dans ses tentatives à l'image de ce ciseau, à un quart d'heure du terme, qui ne trouvera finalement pas la cible.


Cela faisait des semaines, des mois, que Lorenzo Insigne n’avait pas pris à ce point le leadership technique et offensif du Napoli. Même dans le replacement défensif, obligatoire face à une formation du calibre de la Juve, il a montré qu’il pouvait se mettre en quatre pour permettre à son équipe de renverser l’ogre turinois. Une attitude qu’attendait Gennaro Gattuso avec impatience, comme il le confiait en conférence de presse d’avant-match : « Ces 15-20 dernières années, il a été l'un des 10 joueurs les plus talentueux du football italien. (...) Il fait 12-13 km par match avec qualité, il doit continuer comme ça. » Face à l'équipe de Maurizio Sarri, Lorenzo Insigne a montré à son coach, à son club, mais aussi à ses tifosi qu'ils pouvaient compter sur lui. Désormais, il faut qu'Insigne enchaîne et retrouve cette régularité, pour permettre au Napoli de faire une seconde moitié d’année au niveau auquel tout le monde l’attendait.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom

Hier à 17:18 Al-Khelaïfi aurait versé près d'un million d'euros à la FIFA pour qu'elle retire sa plainte 32
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Hier à 13:42 Mike Dean confesse insulter les arbitres quand il va au stade 19 Hier à 11:57 Viens mater OL – Juve lors d’une projection So Foot de tous les exploits 1
À lire ensuite
Les notes du PSG