Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Nantes-Rennes (0-0)

Domenech débute par un 0-0 face à Rennes

Voilà une première qui a fait pschitt. Pour ses débuts sur le banc du FC Nantes, Raymond Domenech et les siens ont été tenus en échec dans le derby face au Stade rennais (0-0), à la Beaujoire, au terme d'une partie qui ne restera dans les mémoires de personne.

Modififié

Nantes 0-0 Rennes



Certains le voyaient trôner en haut de l'affiche d'entrée, d'autres se ridiculiser après dix années loin des bancs. Pour son premier match à la tête du FC Nantes, Raymond Domenech a finalement coupé la poire en deux, ce mercredi soir. Opposés au Stade rennais, l'ancien sélectionneur des Bleus et sa nouvelle formation ont été tenus en échec à la Beaujoire, au terme d'un match totalement insipide (0-0). Suffisant pour mettre fin à la série de quatre victoires consécutives du rival breton, mais pas forcément pour se rassurer.

Apéro dodo

Pour sa première sur le banc d'un club depuis plus de 27 ans, Domenech surprend un peu dans ses choix, ressortant notamment du placard Kalifa Coulibaly, plus titulaire depuis la première journée à Bordeaux. Une décision curieuse, mais pas forcément dénuée de sens. Car si les Rennais tiennent globalement la gonfle, ils le font de manière totalement stérile. Et en contre, ce sont même les Canaris qui se montrent les plus dangereux. Bien lancé par Randal Kolo Muani, Imran Louza se crée en effet la plus grosse occasion du premier acte, butant à bout portant sur Romain Salin (16e). Une situation qui en appelle rapidement une autre, mais RKM manque de tranchant au moment d'exploiter une bonne déviation de Coulibaly (18e). Deux éclaircies, avant le calme plat d'une mi-temps avant tout marquée par un déchet technique assez énorme de part et d'autre. La preuve : à la pause, le SRFC n'a pas cadré le moindre tir.

Pas de rave party

Les ouailles de Julien Stéphan doivent finalement compter sur une sirène - allumée sans doute maladroitement par les pompiers de la Beaujoire au retour des vestiaires - pour faire office de réveil. Histoire d'enclencher timidement la marche avant, Benjamin Bourigeaud sort de sa boîte. Sauf qu'à trois reprises, et quasiment dans la même position à chaque fois, l'ancien Lensois se troue au moment d'ajuster Alban Lafont (49e, 50e et 53e). La chance rouge est passée. Elle aura été courte. Au contraire, ce sont les Jaunes qui reprennent tout doucement leurs assauts, mais Salin se montre parfaitement attentif pour détourner un centre-tir vicieux et lointain de Sébastien Corchia (67e). Coulibaly, à la réception d'un bon centre de Fábio, se créera la dernière demi-occasion de la partie, mais sa tête filera au-dessus de la cage rennaise (81e). Le temps passe, et le Nantes version Domenech n'a toujours encaissé aucun but.



Nantes (4-4-2) : Lafont - Corchia, Girotto, Pallois, C. Traoré (Fábio, 79e) - Blas (Bamba, 79e), Abeid, Touré, Louza - Kolo Muani (Simon, 90e), Coulibaly. Entraîneur : Raymond Domenech.

Rennes (4-3-3) : Salin - H. Traoré, Da Silva (Nyamsi, 87e), Aguerd, Truffert - Bourigeaud, Nzonzi, Grenier (Camavinga, 74e) - Doku, Hunou (Niang, 62e), Terrier. Entraîneur : Julien Stéphan.


  • Résultats et classement de la Ligue 1

    Par Félix Barbé, à la Beaujoire
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons