Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Nantes (1-1)

Nantes cueille un point à Nice

Très vite mené après un but précoce de Dante, Nantes a su réagir rapidement pour attraper le match nul à Nice. Ce qui lui permet de récupérer sa cinquième place et de tenir à distance son adversaire du jour.

Modififié

Nice 1-1 Nantes

Buts : Dante (6e) pour Nice // Sala (27e sp) pour Nantes

C'était un choc pour une cinquième place très convoitée. Un duel au-dessus duquel un point d'interrogation planait. Qui allait l'emporter dans cette partie serrée opposant deux équipes aux philosophies bien variées ? Comment dégager le favori de l'outsider ? Les chiffres pouvaient-ils nous donner la clé ? La réponse est oui, d'une certaine manière : sachant que Nice n'affichait que 23% de victoires face à Nantes dans l'élite (ce qui constitue son plus faible ratio parmi tous ses adversaires actuels de Ligue 1), mais que le dernier succès du FCN contre le club azuréen en championnat datait du 4 novembre 2015 et que les Canaris n'avaient gagné qu'une fois sur les dix derniers voyages chez cet adversaire, que fallait-il conclure ? Qu'il y aurait certainement match nul, pardi. Et c'est ce qui s'est passé, avec un score final obtenu dès la mi-temps (1-1).

Un quart d'heure pour démarrer la voiture jaune


Nantes a du mal sur les duels aériens. Ce n'est pas une nouveauté. Alors, si Dante doit marquer sa première réalisation de la saison en championnat dès le début de la rencontre, les probabilités sont grandes pour que ce soit sa touffe qui ouvre la marque. Raté : après un contrôle raté de Girotto à la suite d'un centre de Lees-Melou, le défenseur brésilien trompe Tătăruşanu à bout portant du pied gauche. Entame idéale pour les Niçois, donc. L'OGCN est même tout près de doubler le score dix minutes plus tard, quand Pléa teste la solidité du poteau de Tătăruşanu avec une frappe des 25 mètres. Reste que les Canaris ne s'alarment pas. Une fois le petit orage passé, Girotto se rattrape en provoquant un penalty concédé par Burner. Une sentence transformée tranquillement par Sala (quatrième péno sur ses onze buts inscrits en Ligue 1). Un tir cadré partout, un certain dynamisme dans chaque camp, 55% de possession en faveur des Aiglons et une égalité pas si illogique que ça : les 22 acteurs se donnent rendez-vous pour le deuxième acte.

Nantes solide, Nice impuissant


Après la pause, personne ne lâche le morceau. Nantes joue plutôt haut, la tête de Sala passe à côté, Pléa regrette d'être allé défier Touré, Balotelli s'amuse avec un coup du foulard, et les occasions se font attendre. Pas grave pour les visiteurs, qui récupèrent leur cinquième place et gardent leur adversaire du jour à distance (quatre unités) si ce 1-1 demeure bloqué. Plus fâcheux pour les locaux, classés neuvièmes et qui ont donc besoin de points dans leur quête d'Europe. Problème : les minutes filent, et aucune véritable action dangereuse ne voit le jour. Si ce n'est une double tentative signée Lees-Melou-Balotelli, parfaitement gérée par Tătăruşanu. Résultat : les discussions avec l'arbitre sont plus nombreuses que les opportunités de buts, et le score ne bouge pas malgré la volonté niçoise (douze corners obtenus et parade décisive de Tătăruşanu à la 90e). Et ce, jusqu'au coup de sifflet final. Ce qui ne dérange pas franchement Ranieri. Favre, lui, sait que l'horloge ne tourne pas en sa faveur.


Nice (4-3-3) : Benítez - Burner, Dante, Sarr, Coly - Tameze, Lees-Melou, Seri (Cyprien, 81e) - Saint-Maximin (Sacko, 95e), Balotelli (Srarfi, 77e), Pléa. Entraîneur : Favre.

Nantes (4-2-3-1) : Tătăruşanu - Dubois, Pallois, Djidji, Lima - Girotto, Touré - Thomasson, Rongier, Iloki (Kayembe, 77e) - Sala. Entraîneur : Ranieri.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 8 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    il y a 6 heures Neymar lance son propre jeu de foot 60 il y a 8 heures La statue de Falcao 28 il y a 8 heures Un Ballon d'or créé pour les femmes 42
    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
    il y a 12 heures Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5