Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Match amical
  3. // Portugal/Cameroun

Nani, tout le monde veut prendre sa place

Longtemps couvé par Paulo Bento, Nani pourrait bien perdre sa place de titulaire, voire plus d'ici le mois de mai et la liste des Portugais convoqués pour la Coupe du monde. Derrière, la concurrence est forte et avance pendant que lui, officiellement blessé, ne joue plus.

Modififié
«  Accélération de Cristiano Ronaldo, qui crochète et passe le ballon à João Moutinho. Le milieu de l'AS Monaco renverse le jeu en direction de... » De qui ? Pas Nani en tout cas. L'habituel ailier droit de la Selecção est bloqué dans une faille spatio-temporelle nommée Manchester United depuis plus d'un an. Certains le disent blessé, d'autres expliquent qu'il n'entre pas dans les plans de David Moyes. Une chose est sûre, Nani va perdre sa place de titulaire en sélection et pourrait carrément manquer à l'appel au Brésil dans trois mois si ça continue. Car si le sélectionneur a longtemps accordé sa confiance au joueur formé au Sporting en dépit de son faible temps de jeu dans le Nord de l'Angleterre, la « routourne » a fini par tourner. Des prestations indignes d'un joueur de son calibre face au Brésil et surtout en barrages contre la Suède ont eu raison de son statut d'intouchable dans le onze portugais. Mais pas seulement. Le sélectionneur portugais est arrivé à un point où il ne peut plus protéger son chouchou. Cela passerait encore si Nani jouait en pointe - on parle quand même d'un poste où évoluent Postiga, Almeida et Edinho. Pas de bol pour lui, il est ailier comme bien d'autres dans un pays qui a accouché de Paulo Futre, Luís Figo, et Cristiano Ronaldo pour ne citer que les grands noms. Varela, Quaresma, Vieirinha, Rafa Silva et Carlos Mané sont quelques-uns des redoutables rivaux de Nani. Reste à savoir lequel d'entre eux Paulo Bento choisira.

Le FC Porto en pole position

Porto est en crise, Porto fait n'importe quoi et Porto joue mal. Mais les Dragons peuvent néanmoins se consoler en se disant qu'ils disposent de deux des meilleurs joueurs de couloir du Portugal, en l'occurrence Varela et Quaresma. L'arrivée du deuxième en janvier a fortement mis la pression sur le premier en vue du Mondial. Et il faut dire que le coup de pied au cul s'est avéré payant puisque dès le moment où le retour du « Mustang » a été annoncé, Varela a été contraint de mettre du charbon dans la chaudière. Résultat, le super-sub de l'Euro 2012 - c'est lui qui sauve la maison contre le Danemark - a planté 7 banderilles depuis le début de l'année 2014 toutes compétitions confondues (personne ne fait aussi bien au Sporting ou à Benfica). Sur les bases d'un compromis entre expérience et forme du moment, Varela est le principal favori à la succession de Nani. Pour autant, rien n'est joué car sur l'autre aile du dragon, Ricardo Quaresma monte en puissance. De l'eau a coulé sous les ponts entre son retour timide face à Benfica et sa cacahuète contre Francfort en Europa League. Certes, l'ancien éternel espoir n'a pas été retenu par le sélectionneur pour le match de mercredi, mais ce dernier a récemment laissé entendre que « o cigano » avait toutes les chances d'aller au Brésil s'il gardait le cap jusqu'à la fin de la saison. Si c'est une manière de pousser Quaresma à être au top cet été, alors Paulo Bento est un petit malin et un fin psychologue.

Vidéo

L'énigme Vieirinha

Dans la case «  potentiel titulaire au Mondial » , il ne faut pas omettre Vieirinha, un ancien de Porto justement. L'attaquant de Wolfsburg avait réussi à gratter la place de titulaire à plusieurs reprises en 2013 et s'était imposé comme la plus grande menace pour Nani. Manque de pot, Vieirinha a été victime d'une rupture du ligament interne du genou gauche à la fin du mois de septembre et n'a plus rejoué depuis. Il était au début question d'un ou deux mois d'arrêt pour le Portugais. Aujourd'hui, il est difficile de prédire quand il reviendra sur le terrain. Cela devrait se faire avant la fin du mois de mars. Mais après ? Retrouvera-t-il son niveau de 2013 avant la Coupe du monde ? Rien n'est moins sûr. Mais s'il y parvient, alors il pourra largement postuler la place laissée vacante par Nani.

Vidéo
Les jeunes peuvent le priver de banc

Derrière ces trois possibles titulaires reste un paquet de jeunes. Le plus prometteur, ou du moins celui qui semblait plus proche du niveau de ses aînés, est lui aussi blessé. Il s'agit de Bruma, qui à l'instar de Jesé a explosé l'été dernier avec les U20. Comme Vieirinha, l'ailier du Galatasaray (prêté au Gaziantepspor) s'est ruiné le genou tout seul. Mais contrairement à son compatriote, sa présence au Brésil résulterait d'un miracle. Heureusement pour le Portugal, le successeur de Bruma au Sporting émerge depuis le début de l'année, si bien que son nom commence à être associé à des grands clubs... et à la Coupe du monde. Il s'agit du petit Carlos Mané (19 piges) dont Bruma a dit : « Il est meilleur que moi.  » Ça promet, mais pour le moment, ça ne peut pas viser plus que 10 ou 15 minutes de jeu cet été. Pareil pour Rafa Silva, la pépite du Sporting Braga. Ce dernier part néanmoins avec l'avantage de l'âge (21 ans) même si à l'inverse de son compatriote, il n'a pas vraiment connu la sélection chez les jeunes. Ces deux-là devraient donc lutter pour les miettes jusqu'au mois de mai et la liste des 23 qui seront du voyage au Brésil. À moins qu'Ivan Cavaleiro, titulaire indiscutable... chez les B de Benfica et invité surprise face au Cameroun, ne les coiffe au poteau.

Vidéo


par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14