Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31e journée

Nancy est vivant, Nice renversant

Dans cette soirée de la 31e journée de Ligue 1, les prétendants à l'Europe ont fait le taf. Nice s'est imposé à Toulouse au terme d'un match dingue où Ahamada a fait n'importe quoi (3-4), et Montpellier a assuré face à Valenciennes (3-1). Pour le reste, Bastia se rapproche encore du maintien, et Nancy reste dans la course.

Modififié
Toulouse-Nice : 3-4
Buts : Ben Yedder (8e, 90e) Capoue (19e)/Bauthéac (1e, 40e), Cvitanich (68e) et Anin (90e+3)

Tiens, ça faisait un moment qu'Ali Ahamada ne nous avait pas gratifiés d'une belle bourde. Pour la peine, ce soir, face à Nice, le portier toulousain en a commis plusieurs : un ballon relâché dans les pieds de Bauthéac au bout de trente secondes de jeu, une sortie hasardeuse sur un but de Cvitanich, une expulsion logique suite à un attentat sur Traoré. Ouais, Ahamada a fait n'importe quoi. Et c'est bien dommage, pour ce TFC qui a arboré un bien beau visage. De fait, le portier a annihilé la performance de son acolyte Ben Yedder, auteur d'un doublé et d'une passe décisive pour Capoue. Sous l'impulsion de son petit attaquant, le Téf' aurait pu l'emporter. Il aurait même dû, si l'on s'en réfère aux statistiques et à sa nette domination. Mais Nice a toujours su réagir. Grâce à Ahamada, grâce à la patte de Bauthéac sur coup-franc, ou encore, avec ce but au bout des arrêts de jeu de Kevin Anin, qui donnera finalement la victoire aux Aiglons. Ces derniers, qui affichaient trois défaites sur leurs quatre derniers matchs, reprennent provisoirement la 4e place, aux dépens de Saint-Étienne. Les Toulousains, quant à eux, pourront râler. Mais quelque part, le Stadium aura apprécié. Ça faisait un bon bout de temps qu'il n'avait pas admiré pareil spectacle.

Bastia-Brest : 4-0
Buts : Khazri (40e), Thauvin (50e, 71e), Modeste (79e sp)

Deux chiffres : 3 et 4. Trois, comme le nombre de victoires consécutives de Bastia. Quatre, comme le nombre de buts que les Corses ont inscrits sur ces trois dernières rencontres. De fait, ils ont infligé la fessée à Brest, avec un cinglant 4-0. Et pourtant, ils auront galéré un long moment. Quasiment toute la première période, alors que les Bretons leur opposaient un gros bloc défensif. Il aura fallu une inspiration de Khazri, et un coup-franc vicieux glissé au ras du montant dans un angle impossible, pour que les Corses se libèrent. A la reprise, Thauvin claquera son doublé, tandis que Modeste viendra se faire justice suite au tacle kamikaze d'Hartock dans la surface. Là où les Corses se rapprochent du maintien mathématique, les Bretons, qui auront manqué de belles occasions à 2-0, demeurent relégables. Voilà qui donnera une nouvelle opportunité au vice-président Kermarec de tailler son néo coach Corentin Martins dans les médias.

Sochaux-Ajaccio : 0-0

Il fallait une purge, la voici. Sochaux et Ajaccio n'ont pas voulu jouer ce soir. Pas vraiment étonnant finalement, au regard du classement des deux clubs, encore situés à proximité de la zone rouge. Le faux-pas était interdit, du coup, personne ne s'est réellement livré. Les Ajacciens, meilleurs dans la construction de leurs actions, ont péché dans la finition, cadrant très peu de frappes. Au contraire, les brouillons Sochaliens se seront procurés une ou deux opportunités, la plus nette étant une tête de Bakambu à bout portant, brillamment sortie par Ochoa. Un nul vierge donc tout à fait logique, et rien ne bouge au classement. Ajaccio compte toujours quatre points sur la zone rouge, Sochaux seulement deux.

Nancy-Troyes : 1-0

But : Grange (67e)

Nancy, 19e, face à la lanterne rouge Troyes. Le match de la peur. Une peur qui a logiquement rythmé la rencontre, mais qui animait finalement davantage les Champenois. Dominateurs, les Nancéiens sont parvenus à faire la différence, grâce à la patte de Grange. Tout juste entré en jeu, le bonhomme a enroulé un coup-franc aux 25 mètres, pour enfin battre l'excellent Thuram. Un type qui aura dégoûté toute la rencontre les remuants Moukandjo et Alo'o Efoulou. Mais au final, Nancy l'a fait. Nancy glane trois points importantissimes, et reste plus que jamais dans la course au maintien. Récompense au terme de cette troisième victoire consécutive, les Lorrains se retrouvent désormais à la 18e place au classement. C'est la première fois depuis septembre (!) qu'ils n'occupent pas l'une des deux dernières positions. Mais c'est qu'ils finiront par se sauver, putain.

Montpellier-Valenciennes : 3-1
Buts : Camara (18e), Congré (60e) et Belhanda (86e)/Nguette (41e)

Revoilà Montpellier. Les Héraultais, qui n'avaient plus gagné depuis trois rencontres, ont retrouvé le goût de la victoire ce soir face aux déprimés Valenciennois. Auteurs de belles entames, ils ont su faire trembler les filets en début de chaque période, grâce à Camara d'une tête, puis Congré, qui claquait là son premier but sous le maillot des Pailladins. Le défenseur a profité du contre malheureux d'un défenseur pour se retrouver en position de tir, et ainsi battre le portier. C'est sur le même schéma que Belhanda tuera le match. De son côté, Valenciennes a dominé la fin de première période, et avait alors logiquement égalisé, grâce à Nguette. Hormis ce petit passage à vide d'un quart d'heure, Montpeul' a donc maîtrisé son sujet. Le club réalise du coup une belle opération, en se repositionnant dans la course à l'Europe. S'ils demeurent 7e au classement, les hommes de René Girard ne sont plus qu'à deux points de la 5e place.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 13

Le Kiosque SO PRESS

il y a 8 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE