Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Préparation physique

Musculation et performance : un mythe à dégonfler

Vous a-t-on déjà dit de vous méfier des apparences ? Dans le football moderne, nombreux sont dupés. En se basant sur une croyance bien installée dans l’imaginaire collectif, la musculation et la performance se relient étroitement. En réalité, ils ne sont pas forcément amis. Souvent mal utilisée par les joueurs, trop vite analysée par les spectateurs pour juger les acteurs, la musculation fait partie inhérente du football, sans qu’on en connaisse vraiment les risques ou les apports.

Dans une époque pas si lointaine, on avait l’habitude de retrouver des joueurs un peu grassouillets et hors de forme lors de la reprise des entraînements, début juillet, après avoir enchaîné côtelettes au barbecue pour certains et mojitos pour d’autres, pendant un mois. Mais le football a changé. Cette année, on a eu droit aux transformations physiques de Pedri et Maxence Caqueret, revenus bien gonflés de leur coupure estivale, ou de Kylian Mbappé qui a lui un peu fondu. Dans l’imaginaire collectif, des enseignements sont vite tirés quant à ces évolutions, notamment au sujet de KM7, qui devrait être plus rapide, mais moins costaud dans les duels. « Ce n’est pas forcément vrai, balaie d'emblée Xavier Frezza, préparateur physique personnel de joueurs de haut niveau européen. Il n’y a qu’à regarder le physique des sprinteurs. Ils sont très costauds et ont des muscles rentables. »


Préparateur physique de l’équipe de France championne du monde en 2018 et du Real Madrid sous Zizou en 2019, Grégory Dupont demande à prendre du recul : « Il faut faire l’analyse de la masse musculaire et de la masse graisseuse. Si le joueur perd de la masse grasse, il sera plus performant sur les sprints et dans la faculté à les répéter, à l’image des marathoniens. S’il perd de la masse musculaire, on ne peut pas dire qu’il sera plus performant, car le muscle est indispensable. »

Mohamed Salah tombe du fil


Ces raccourcis entre musculation et performance font perdurer un mythe alors que la question est plus profonde que ça. « La prise de masse n’est pas l’amie du footballeur, prévient Xavier Frezza. Certains partent en Angleterre, prennent 3-4 kilos de muscle, mais je ne les vois pas meilleurs pour autant. Prendre de la masse pour prendre la masse n’est pas intéressant, sauf dans certains cas où un déficit est vraiment relevé. Mais pas de là à en faire un bodybuilder. » C’est un dosage à trouver que pointe également Grégory Dupont, qui a monté Felis, sa société avec laquelle il exerce notamment l’activité de consultant pour le RC Strasbourg : « La vivacité est importante dans le foot, et si le joueur se développe trop, ce qu’on appelle l’hypertrophie, au niveau des jambes ou du haut du corps, ça va être contre-productif. C’est un équilibre à trouver. » Prendre du muscle, oui, mais pas n’importe comment donc.

« Prendre de la masse pour prendre de la masse n’est pas intéressant, sauf dans certains cas où un déficit est vraiment relevé. Mais pas de là à en faire un bodybuilder. » Xavier Frezza, préparateur physique

À ce sujet, le fonctionnement se fait cas par cas, selon le joueur et ses objectifs. « Au haut niveau, ça se joue sur l’explosivité, sur des appuis qui font gagner des dixièmes de seconde pour changer de direction, assure Frezza. Avec Alexis Claude-Maurice, on a beaucoup travaillé ça. Lui a eu des problèmes de chevilles en plus, donc, cet été, on a fait de la proprioception. » « Si le joueur se fait bouger dans les duels, on va lui proposer un programme lui permettant d’améliorer sa force maximale ou sa force explosive » complète Grégory Dupont. Toujours pas une question de muscle, en somme.


Malgré ces avis, difficile de faire évoluer les idées reçues, coriaces même chez les stars du ballon rond. Lors de la saison 2019-2020, le surdéveloppement musculaire de Mohamed Salah avait été remarqué... et avait été pourtant synonyme de baisse de performance. Le Pharaon était apparu transformé, sec et musclé sur le haut du corps, sans que ses appuis ne soient aussi efficaces que la saison précédente.

« J’ai l’habitude d’aller à la salle, je ne me sens pas bien si je n’y vais pas et j’ai l’impression que ça joue sur mon moral. » Jeffrey Quarshie, joueur musculeux du Mans

La force de l'habitude


Jeffrey Quarshie a lui aussi vécu cette expérience. Néo-joueur du Mans, il a réalisé son meilleur exercice en National la saison dernière à 31 ans avec 10 buts sous les couleurs de Bourg-en-Bresse. Ce qui a frappé les observateurs, c’est la puissance dégagée par le buteur. Pourtant, son parcours mêlant foot et musculation a été sinueux. « Quand j’étais plus jeune, je ne connaissais pas vraiment mon corps et n’avais personne pour me suivre au quotidien. J’ai développé mon corps, voire surdéveloppé, et j’avais du mal à me sentir bien sur le terrain » , se rappelle l’attaquant d’1,80m, qui pèse 78kg et ne compte que 8% de masse grasse. Le « juste milieu » tant recherché, il l’a finalement trouvé. Mais pour y arriver, il a parfois dû aller contre l’avis de ses entraîneurs : « J’ai l’habitude d’aller à la salle, je ne me sens pas bien si je n’y vais pas et j’ai l’impression que ça joue sur mon moral. À Bourg-en-Bresse, les préparateurs physiques avaient vu que j’avais des états de fatigue. Avec les séances qu’on avait, ils m’avaient dit que je ne pouvais pas combiner football et musculation. J’y suis allé en cachette, car mentalement, je ne pouvais pas arrêter, confie le Manceau. Finalement, ils ont vu que c’était adapté et que j’étais plus performant en match. D’ailleurs, depuis le début de ma carrière, je n’ai eu aucune blessure. »



Si le colosse évoque sa carrière sans pépins physiques, c’est qu’il est conscient des risques de la musculation. En l’occurrence, c’est bien une épée de Damoclès au-dessus des joueurs aveuglés par une prise de masse sans réel programme ni équilibre. Un phénomène que tente d’expliquer Grégory Dupont : « Certains sont habitués, ont des routines de travail à la salle, et ça les rassure. Il y a des joueurs qui ne veulent pas s’arrêter et veulent toujours développer leur masse musculaire, ce qui est néfaste, assène l’ex-préparateur du Real. C’est pour ça qu’aujourd’hui, on insiste aussi beaucoup sur la prévention pour éviter les blessures. On recherche l’équilibre agoniste-antagoniste : l’équilibre entre le quadriceps et l’ischio-jambier, entre le haut et le bas du corps ou bien encore la jambe droite et la jambe gauche. »

« Certains engagent des amis comme préparateur physique personnel. Mais il faut s’entourer de personnes compétentes pour doser la charge de travail, pas des mecs qui vont vouloir faire des choses impressionnantes et les poster sur les réseaux sociaux. » Grégory Dupont, consultant au RC Strasbourg

Salut les musclés


La prévention des blessures, cela se fait aussi en amont de la saison, accompagné par des préparateurs physiques personnels avant la reprise des entraînements. « C’est une très bonne chose, note Grégory Dupont. Si le joueur peut réduire la perte de masse musculaire pendant les vacances et aussi se préparer à encaisser cette charge qui l’attend, c’est du bon sens. » Une préparation physique personnelle qui s’étend aussi au reste de l’année, la faute à un manque de préparateurs physiques (seulement un ou deux) pour des effectifs de trente joueurs, rendant impossible la programmation individuelle de séances au sein du club. Les plus consciencieux sont alors obligés de combler ce manque ailleurs. Et là encore, la menace est grande : « J’entends de tout quand certains joueurs m’expliquent ce qu’ils ont vécu avec des préparateurs physiques. Certains engagent des amis dans ce rôle-là. Mais il faut s’entourer de personnes compétentes pour doser la charge de travail, pas des mecs qui vont vouloir faire plaisir au joueur ou faire des choses impressionnantes et les poster sur les réseaux sociaux » , peste Grégory Dupont. « Des charlots, il y en a partout » , soupire Xavier Frezza, qui entend la réticence des clubs à laisser leurs salariés dans d’autres mains. Dupont conclut : « Il faut sensibiliser les joueurs sur la nécessité de choisir des préparateurs physiques avec de l’expérience dans le sport. » Histoire que la musculation ne devienne pas définitivement un poids.



Par Alexandre Le Bris
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi