Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demi-finale
  3. // Bayern Munich/FC Barcelone (4-0)
  4. // Notes

Müller touche les étoiles, Robben les caresse

Les Bavarois mériteraient tous un 10/10, ce soir. Pratiquement tous, sauf Neuer, qui n'a pas touché un ballon. Mentions spéciales pour Robben, qui a mal commencé mais qui a fini en trombe, et pour Thomas Müller, impliqué d'une façon ou d'une autre sur tous les buts.

Modififié
Neuer (non noté) : Pas une seule parade, rien à faire. La seule fois où il aurait pu trembler, Bartra a mis 10 minutes à se retourner et a tiré 5 mètres au-dessus. Emploi fictif, comme l'arbitre de surface.

Lahm (7) : Le capitaine a beaucoup donné, sur son côté droit. Il a totalement éteint Pedro, et s'est même permis quelques montées, comme à son habitude. S'il y en a bien un qui mérite de gagner une C1, pour l'ensemble de son œuvre, c'est lui.

Boateng (6,5) : Au vu de ses dernières prestations en championnat, Jupp Heynckes n'avait pas franchement de doutes quant à sa titularisation. Il a été quasiment impeccable, sauf sur l'alignement qui a provoqué l'occasion de Bartra. À part ça, l'efficacité allemande. Et sinon, Kevin-Prince, ça va ?

Dante (6,5) : Tout pareil que pour Boateng. Sauf que la référence à Kevin-Prince n'a aucun sens avec lui.

Alaba (7) : Qu'est-ce qu'il court... Il n'arrête jamais. À la 82e, il avait encore les jambes pour venir offrir un dédoublement à Ribéry, pour servir parfaitement Müller pour le quatrième pion. À 20 ans, il est l'un des futurs très grands d'Europe. Pas moyen de le naturaliser allemand ?

Javi Martínez (7) : L'Espagnol avait à cœur de faire bonne figure face à ses « potes » . Il a pris le match par le bon bout, se battant sur tous les ballons, toujours à la limite de la faute. En seconde période, il a légèrement baissé en régime... Tu parles, il a continué de se battre comme un dingue sur tous les ballons, et ce jusqu'au coup de sifflet final. Finalement, 40 millions, c'était peut-être un bon investissement.

Schweinsteiger (8) : Mais quel monstre... Ce n'était pas Scheinsteiger, c'était Chien-steiger. Le mec n'a pas lâché d'une semelle Messi, toujours prêt à tacler, à presser, à donner de sa personne. Il a également été efficace en phase offensive, venant soutenir les attaques de ses petits copains. Merkel peut être fière : l'Allemagne forte est là.

Robben (8,5) : Après deux minutes, il nous fait la classique Robben van Perso : tirer au lieu de servir Ribéry seul au centre. Mais derrière, il se remet dans son match, et là, c'est le début des emmerdes pour le Barça. Inarrêtable, il a rendu dingue Jordi Alba, jusqu'à lui péter les reins en fin de match sur le 3e but bavarois. Arjen ultra.

Müller (9) : Deux buts, une passe décisive, une faute de filou sur le plus filou des Barcelonais... What else ? L'Allemand a été phénoménal, dans tout ce qu'il a entrepris, dans ses gestes, dans ses prises de balle, dans son pressing. Il était absolument partout. Clairement : il n'a pas digéré de ne pas être le buteur décisif d'une finale de C1... Hein, Didier ?


Ribéry (7,5) : La vraie info du soir, ce n'est pas que tonton Francky a été bon, car ça, c'est presque devenu une habitude. Non. La vraie info, c'est qu'il a donné une interview d'après-match censée, presque intelligente, et avec le sourire. Le voir pour le croire.

Gómez (6,5) : En l'absence de Mario numéro 1, Mario numéro 2 a pu reprendre les clefs de l'attaque bavaroise. Il a pesé, pesé, pesé, et puis, à un moment, hop, il a disparu. Et, tour de magie, il est réapparu devant le but vide pour la foutre au fond. Merci, maître renard.

Götze (10) : Bon courage pour mettre sur le banc l'un des mecs du secteur offensif.

Remplaçants : Luiz Gustavo et Shaqiri, entrés en fin de partie pour donner de la consistance au milieu de terrain, pourront dire qu'ils y étaient. Ce qui est déjà pas mal.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Tournois rétro vintage indoor 2019 2
il y a 1 heure Le double raté d'un joueur du Lesotho

Le Kiosque SO PRESS

il y a 4 heures Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 16 il y a 4 heures Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi