Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne-Lyon (1-2)

Demb' and Dumbers

Héros du derby, Moussa Dembélé n'a pourtant toujours pas réussi à mettre d'accord les observateurs de la Ligue 1, les mêmes qui dressaient ses louanges lorsqu'il jouait en Écosse. Une méconnaissance telle que certains (Laurent Paganelli pour ne pas le citer) en sont encore à le confondre avec son quasi-homonyme belge.

Modififié
Cinquante-septième minute de jeu à Geoffroy-Guichard, un grand gaillard empaqueté dans sa doudoune enlève sa chasuble, fait tomber le bas de survêt et s’apprête à entrer en jeu. « Traoré va sortir et Dembélé va entrer. Mais je crois qu’il a signé en Chine, ça ne doit pas être lui » , doute Laurent Paganelli, remettant en cause micro ouvert la feuille de match qu’on lui a filée. Son collègue de Canal+, Stéphane Guy, corrige sa méprise. « Non, ça c’est le Dembélé de Tottenham qui a signé en Chine (le Belge donc, N.D.L.R.), qui est un formidable joueur, claironne le commentateur. C’est pas le Dembélé lyonnais, ils ont quelques années d’écart. Il n’a pas de soucis de pension alimentaire, il n’a pas de raison de signer en Chine à son âge quand même. »


Quelques secondes plus tard, Ghislain Printant est à son tour interrogé sur la possible incidence de ce changement. « Pour nous tactiquement, ça ne change pas : Depay va se décaler sur le côté et va ouvrir pour la venue de Mendy » , lâche le « pointu » adjoint stéphanois... L’histoire ne dit pas si Éric Carrière s’est tapé le front à l’écoute des sottises de ses collègues de la chaîne cryptée.

Hexagone sans règles


Car cette confusion, aussi grossière soit-elle, témoigne surtout d’une large méconnaissance du « Dembélé lyonnais » . Cinq mois après son arrivée entre Saône et Rhône, le buteur de 22 ans est dans une phase d’adaptation et n’a pas encore pu montrer toute l’étendue de son talent. Une intransigeance face à laquelle seul Bruno Génésio semble appeler à un peu de patience. « Je trouve que vous êtes assez sévère avec lui, on oublie que c'est encore un très jeune joueur, qu'il arrive dans un nouveau club, justifiait l'entraîneur lyonnais au début du mois. C'est important de lui maintenir notre confiance et de le faire enchaîner le plus possible. Attaquant, comme gardien de but, c'est un poste qui demande beaucoup de confiance. » Mais le plus terrible dans le cas Dembélé, c’est de voir que celui-ci avait plus de crédit quand il terrorisait les défenses d’Iverness et de Saint Johnstone de l’autre côté du mur d’Hadrien qu’aujourd’hui dans l'Hexagone.


Pendant ses deux saisons au Celtic, tout le monde s’accordait pour affirmer que le PSG, club formateur du natif de Pontoise, avait fait une belle bêtise en laissant filer une nouvelle pépite du bassin parisien à l’étranger. Après une première étape à Fulham, le garçon s’était fait remarquer une première fois par un hat trick dans le Old Firm, avant de s’illustrer en Ligue des champions (un doublé contre Manchester City et un pion contre M’gladbach en 2016, plus un but au Parc en 2017, le soir d’une rouste 7-1). Des coups d’éclat qui ont permis immédiatement au joueur de se draper d’une certaine mystique. Et il n’en fallait pas moins pour que celui-ci soit alors cité à chaque mercato comme une piste idéale pour combler le poste d’avant-centre à l’OM ou de doublure de Cavani à Paris.

Derby tourneur


Le 31 août 2018, c’est pourtant l’Olympique lyonnais qui a su l’attirer dans ses filets, pour enfin confronter le public français à ses fantasmes. Pourtant, ce dimanche, dans le derby, personne ne s’offusquait de le voir débuter sur le banc : Memphis Depay a mis six mois pour prouver qu’il était plus à l’aise en pointe que sur un côté et la formule trouvée de Bruno Génésio ne laissait donc plus que des miettes à l’international espoir. Pourtant, cette semaine à Toulouse, c’est lui réduit le score sept minutes après son entrée en jeu. À Saint-Étienne, hasard ou pas, l’OL égalisera huit minutes après son apparition.



En une demi-heure, le numéro 9 apporte percussion, puissance et présence dans la surface. Dans le temps additionnel, il pense bazarder le service parfait de Léo Dubois au-dessus de la barre. Il y aura finalement une seconde chance, sur une action copiée-collée, pour refroidir le Chaudron. Son sixième but en Ligue 1 cette saison, faisant de lui le co-meilleur buteur du club, à égalité avec Fekir, Aouar et Traoré, mais surtout le joueur le plus efficace avec un but toutes les 143 minutes. Mais le plus dur dans tout ça, c’est qu’il faudra encore cravacher pour faire l’unanimité. À défaut, Moussa « 90e+5 » Dembélé pourrait rester dans l’esprit des supporters lyonnais comme le successeur de Jimmy « 90e+3 » Briand.



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 13:04 Prolongation : 10€ offerts sans sortir sa CB pour parier ce week-end 4
Hier à 17:10 Serie C : à sept, Pro Piacenza prend vingt buts 23
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 09:30 Gignac se rapproche des cent buts 24