Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Montpellier se place, Caen braque Nice

Une pluie de buts à la Meinau, un seul à l'Allianz Riviera et des Crocos affamés aux Costières : un samedi soir classique en Ligue 1, marqué par le casse du siècle signé Caen. Qui croit toujours au maintien, pendant que Montpellier pense encore à l'Europe.

Modififié

Strasbourg 1-3 Montpellier

Buts : Martinez (34e) pour Strasbourg // Delort (21e, 85e), Mollet (29e) pour Montpellier

Dans son duel à distance pour l’Europe avec Reims et Nice, Montpellier se frotte à un club déjà européen en pleine forme en ce moment : le Racing Club de Strasbourg. Les Alsaciens peuvent d’ailleurs revenir à un point de ce trio. Audacieuses, les deux équipes se livrent rapidement, offrant un match enlevé. Après un premier avertissement signé Laborde (7e), Andy Delort ouvre les hostilités à la suite d'une frappe repoussée de Mollet (21e). Ce dernier double la mise sept minutes plus tard, d’un lob du bout du pied après un débordement de Laborde. Mais comme toujours, Strasbourg se rebelle.


Les Alsaciens reviennent grâce à un coup de casque de Martinez, sur un corner du toujours aussi précis (et précieux) Prcić (34e). La rencontre s’emballe, les occasions se multiplient. Dominateur, Montpellier finit par faire le break grâce à un Andy Delort opportuniste à la retombée d’une frappe d’Oyongo repoussée par Sels (85e). Le MHSC revient à deux points de l’AS Saint-Étienne, distance Nice et met la pression sur Reims. Un beau samedi soir, en somme.

Strasbourg (4-3-3) : Sels -Gonçalves, Mitrović, Martinez, Carole (Caci; 72e) - Sissoko, Prcić, Martin - Grandsir (Thomasson; 78e), Nuno Da Costa, Mothiba (Ajorque; 64e). Entraîneur : Thierry Laurey.

Montpellier (3-4-1-2) : Lecomte - Pedro Mendes, Hilton, Congré - Aguilar (Suárez, 77e), Le Tallec, Skhiri, Oyongo - Mollet (Lasne; 81e) - Laborde, Delort. Entraîneur : Michel Der Zakarian.



Nice 0-1 Caen

But : Djiku (75e) pour Caen

Albert Spaggiari est détrôné. Le vrai casse du siècle à Nice a eu lieu ce samedi 20 avril 2019, par une bande de malfrats normands commandés par Rolland Courbis. La tête sous l’eau pendant plus d’une heure, les Caennais ont plié sans jamais rompre face aux multiples assauts niçois. Même le penalty de Walter n’a pas fait tomber Malherbe, grâce à un énorme Brice Samba (23e).


Aussi dominateurs qu’imprécis, les Niçois se sont agacés et ont sans arrêt buté sur le portier caennais divin par moment (49e, 68e). Sur une des rares escarmouches caennaises, Djiku a quant à lui fait mouche du genou sur corner (75e). Miraculeux. Nice n’a pas abandonné, mais ce scénario du hold-up parfait était trop bien ficelé pour échapper aux Normands. Caen s’impose, quitte la dernière place et revient à un point de Dijon, barragiste. Inespéré.

Nice (3-5-2) : Benítez - Hérelle, Dante, Sarr - Attal, Lees Melou, Tameze, Walter (Jaziri, 79e), Burner (Brazão, 77e) - Saint-Maximin, Srarfi (Sacko, 67e). Entraîneur : Patrick Vieria.

Caen (4-5-1) : Samba - Younn Zahary, Gradit, Djiku, Imorou - Sankoh (Armougom, 67e), Khaoui (Tchokounté, 63e), Deminguet, Oniangué, Ninga - Crivelli (Guilbert ,78e). Entraîneur : Fabien Mercadal.



Nîmes 2-1 Bordeaux

Buts : Savanier (16e, sp), Ripart (63e) pour Nîmes // Maja (12e) pour Bordeaux


Entre Nîmes et Bordeaux, cela sentait bon l’affiche de fin de saison. Certes, les Girondins ne sont toujours pas maintenus. Mais pas de quoi s’alarmer non plus. Alors, Nîmois et Bordelais jouent libérés et régalent. Le bébé Netflix girondin, Josh Maja (ex-Sunderland), ouvre la marque d’entrée sur un bon centre de Sabaly. Séduisant, Bordeaux saborde son début de match solide sur une main du néo-volleyeur Jules Koundé. Grâce à une panenka tout en touché, Savanier transforme (15e).


Dans la foulée, De Préville touche le poteau d'une frappe lourde sur coup franc. Les débats s’équilibrent, même si Bordeaux touche encore le poteau sur une frappe d’Otávio (38e). Mais ce sont bien les Crocos qui prennent les devants, lorsque Renaud Ripart surgit au premier poteau sur corner (63e). Bordeaux pousse, mais rien ne passe. Nîmes conforte sa place dans le top 10, les Girondins ne sont toujours pas maintenus. Soit tout l’inverse de ce qu’on aurait imaginé.

Nîmes (4-4-2) : Bernardoni - Ripart, Miguel, Lybohy, Maoussa - Bouanga, Ferri (Valls, 51e), Savanier, Bobichon - Bozok, Alioui. Entraîneur : Bernard Blaquart.

Bordeaux (4-2-3-1) : Costil - Sabaly, Koundé, Jovanović, Lauray (Adli, 78e) - Otávio, Bašić - Youssouf (Poundjé, 70e), De Préville, Kamano - Maja (Briand, 44e). Entraîneur : Paulo Sousa.


  • Résultats et classement de Ligue 1


    Par Adrien Hémard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 11:25 Griezmann fustige l'homophobie en une de Têtu 240