Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. // La pépite du week-end
  2. //
  3. //

Montero, un nouveau Colombien au Portugal

Ce week-end, le Sporting Portugal s’est imposé 5-1 face au promu, Arouca. Le grand bonhomme de la journée ? Un certain Fredy Montero, colombien, et auteur d’un triplé pour son premier match sous ses nouvelles couleurs. Il n’en fallait pas plus pour faire naître des comparaisons avec Falcao et Jackson Martínez.

Modififié
Il a mis du temps à franchir le pas, et à traverser l’océan. Mais sa patience a fini par payer. Fredy Montero a aujourd’hui 26 ans. Depuis le 15 juillet 2013, il est le nouvel attaquant du Sporting. Et autant dire que l’attaquant colombien a déjà rattrapé le temps perdu. Pour son tout premier match officiel avec le maillot vert et blanc du Sporting, Montero n’a pas inscrit un, ni deux, mais bien trois buts. Un triplé, pour se débarrasser d’Arouca, balayé 5-1 lors de la première journée de Liga Sagres. Montero a frappé trois fois, et il ne s’est pas foutu de la gueule de ses nouveaux supporters : un but du pied droit, un du pied gauche, et un de la tête. La panoplie parfaite de l’attaquant. Évidemment, les fans du Sporting se mettent déjà à rêver d’avoir déniché le nouveau Falcao, ou le nouveau Jackson Martínez. Ce n’est pas impossible. Même si le parcours de l’attaquant a été plutôt surprenant. À 26 ans, il a déjà joué quatre ans en Colombie, et quatre aux États-Unis. Huit années au cours desquelles il a inscrit 100 pions tout rond, 101, même, si l’on ajoute son seul et unique but avec la sélection nationale, inscrit contre la Catalogne en décembre 2008. Bref, Montero a déjà attendu suffisamment de temps avant de débarquer en Europe. Le Vieux Continent est désormais prêt à la découvrir.

26 ans, âge de raison en Colombie

En Colombie, on est que très peu surpris par les débuts tonitruants de Montero avec le Sporting. « Fredy Montero débute avec un triplé dans le football portugais, juste récompense pour un joueur qui a prouvé tout son talent en Colombie et aux USA  » écrit le journal El Heraldo. Le joueur, lui, est évidemment aux anges après ce baptême du feu. « Je remercie Dieu pour ces trois buts qui ont permis à l’équipe de s’imposer. Mes coéquipiers m’ont donné beaucoup de confiance depuis mon arrivée, et je suis très content d’avoir pu leur rendre cette confiance sur la pelouse » a-t-il affirmé, toujours dans les colonnes du journal colombien. Apparemment, donc, la réussite de Montero dès son premier match au Sporting ne surprend personne. Mais alors, si ce mec est si doué, pourquoi donc débarque-t-il en Europe aussi tard ? Pour répondre à cette question, il faut d’abord relativiser. Jackson Martínez, désormais évalué à 40 millions d’euros par le FC Porto, est arrivé en Europe l’an dernier. Il avait alors 26 ans. Falcao, pour sa part, a débarqué à Porto en 2009. Si l’on en croit sa carte d’identité, il avait donc 23 ans. À 26 ans, Montero serait donc dans les normes pour un joueur colombien qui ne souhaite pas arriver en Europe trop tôt, avec le risque de se brûler les ailes.

Il faut dire qu’en huit ans, depuis 2005, il a eu le temps de se forger une jolie réputation en Colombie, mais aussi aux États-Unis. De 2005 à 2009, le joueur évolue au Deportivo Cali, avec des prêts à Academia et à l’Atlético Huila. Partout où il passe, toujours la même constance : 13 pions à Huila, 16 au Deportivo Cali. Le joueur veut alors tenter sa chance ailleurs. L’Europe ? Non. Pas encore. Il choisit la MLS, en s’engageant avec les Seattle Sounders. D’abord en prêt, puis définitivement. Montero passe quatre saisons en MLS avec, là aussi, une constance dingue. 13 buts la première saison, puis 12, puis 18, puis 17. Aux États-Unis, il est l’une des véritables stars du championnat (meilleur buteur de l’histoire du club), tant sur la pelouse qu’en dehors. Il est nommé « MLS Humanitaire du mois » en mars 2011, après avoir fait don de 29 000 dollars aux victimes des inondations en Colombie en 2010. Il tourne également dans un documentaire de MLS 36, l’émission de télévision sportive de NBC. Mais en 2013, il décide de franchir un palier. L’Europe l’attend à bras ouverts, mais Montero prend tout le monde à contre-pied, et rentre en Colombie, avec un prêt à Millonarios. L’ancien club de Jackson Martínez. Tiens donc.

Agression sexuelle et mariage


Montero ne va passer que sept mois en Colombie. Mais sept mois intenses. Coïncidence, il marque dès son premier match de championnat, face à La Equidad. À croire que c’est un rituel, chez lui. Son aventure en Colombie se termine comme elle s’est commencée : avec des buts. Un but le 5 juillet 2013 face à Once Caldas et, quelques jours plus tard, bye bye. Les Seattle Sounders attendent son retour. Mais là encore, Montero va dans le sens inverse. Il demande à son club de le prêter en Europe. Ça tombe bien, il y a justement un fort intérêt du Sporting Portugal. En quelques jours, l’affaire est bouclée, et Montero est prêté pour an, avec option d’achat, malgré le fait qu’il ait prolongé son contrat avec le club américain quelques mois auparavant. Le joueur a donc fait ses bagages, a quitté sa vie en Amérique, pour venir découvrir l’Europe.

Un conte de fées ? Un peu, mais attention aux côtés sombres. En effet, Montero n’a pas toujours vécu des moments roses. La pire période de sa vie, il l’a connue en avril 2010. Il est alors accusé d’agression sexuelle sur une jeune fille, et risque une lourde peine de prison. Mais les accusations sont abandonnées à cause d’un manque de preuves. Le joueur s’en sort ainsi et, depuis, il file droit. En avril 2012, il a même épousé sa compagne, Alexis Immig, qui a évidemment décidé de suivre son mari dans sa nouvelle vie au Portugal. Une nouvelle vie qui a donc débuté avec un triplé, ce week-end. Véritable star aux États-Unis, Montero va désormais devoir se mettre le public européen dans la poche. Et vu ses débuts fous en Liga Sagres, c’est plutôt bien parti.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 18 Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible