Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Monaco-Lyon (3-2)

Monaco retourne Lyon

Alors qu'elle était menée de deux buts, qu'elle a joué 45 minutes en infériorité numérique et qu'elle a rapidement perdu Subašić et Falcao sur blessure, l'ASM a renversé Lyon en l'emportant sur le gong. La voilà de retour sur le podium de Ligue 1.

Modififié

Monaco 3-2 Lyon

Buts : Baldé (31e), Falcao (37e) et Lopes (88e) pour Monaco // Mariano (12e) et Traoré (28e) pour Lyon


La scène est assez exceptionnelle pour être évoquée. Il est en effet très rare de voir Leonardo Jardim se précipiter dans l'amas de bras et de jambes formé par ses joueurs après un but. Sauf que cette fois, il s'agit d'une réalisation gagnante, importantissime, inscrite par l'ASM contre un concurrent direct, à domicile, sur le gong, à dix contre onze. Celle du 3-2, après avoir été menée 2-0. Sensationnel. L'Olympique lyonnais et Monaco avaient pourtant prévenu. Opposés à deux reprises cette saison (une fois en Coupe de France, une fois en Ligue 1) pour deux 3-2 en faveur des Rhodaniens, les deux équipes avaient habitué leurs spectateurs à des parties effrénées et généreuses en buts. Mais si la vie ressemble parfois à un éternel recommencement, le football ne peut se répéter à l'infini. Alors, ce Monaco-Lyon a gardé les principaux ingrédients – les caramels, le suspense, le rythme –, en a ajouté des moins goûteux – carton rouge, blessures – et a inventé un nouveau scénario passionnant pour ravir tous ceux qui l'ont déjà admiré en 2017-2018. En résulte une victoire folle du Rocher avec une deuxième mi-temps bien différente de ce qu'on pouvait attendre.

Un Lyon trop confiant


L'ASM commence son choc de bien mauvaise manière. En plus de l'ouverture du score, pourtant largement évitable, concédée à la suite d'un tir lointain et dévié de l'imparable Mariano, le club princier voit Subašić se blesser sur l'action. Benaglio étant forfait, c'est Sy, le troisième portier, qui doit prendre la relève. N'ayant jamais perdu après avoir mené cette saison, Lyon redouble de confiance. À l'aise au Louis-II, les Gones accaparent le ballon et le font tranquillement tourner tout en restant bien organisés derrière. En apparence, rien ne semble donc pouvoir faire trembler les Rhodaniens. Mais attention : Monaco a marqué lors de ses 48 derniers matchs joués à domicile. Pas de quoi faire peur à l'OL, qui profite de la mauvaise défense adverse pour doubler la mise par Traoré (son troisième but en quatre titularisations), parfaitement servi par Mendy. Deux occasions, deux pions. Match terminé ? Pas tout à fait. Car Baldé fait parler son impressionnant pouvoir d'accélération pour remettre les siens dans la bonne direction, sa jolie frappe croisée trompant Lopes. Cinq minutes plus tard, Mendy accroche le bras de Glik sur un coup franc anodin dans sa propre surface et provoque un penalty transformé en deux temps par Falcao. Ou comment une rencontre peut se retourner en quelques instants. Pour achever ce premier acte totalement improbable, Baldé récolte un deuxième jaune pour un tacle aussi maladroit qu'inutile. Quelle mi-temps !

Falcao trépasse, Lyon grimace


L'expulsion de Baldé change la donne pour les Monégasques. Oui, Lyon est devant au classement. Mais en infériorité numérique, le risque de défaite et de décrochage n'est-il pas trop grand pour viser plus haut que le point du nul ? Surtout que Falcao, toujours à l’affût d'une éventuelle erreur, se blesse à son tour. Nouveau coup dur pour les locaux. Dans ce contexte, Jardim signerait tout de suite pour conserver ce 2-2, pense-t-on. Les Olympiens, eux, savent bien que les circonstances jouent en leur faveur, mais paraissent tétanisés par ce costume de favoris qu'ils n'attendaient pas forcément. À l'heure de jeu, c'est d'ailleurs l'ASM qui s'est montrée la plus dangereuse en deuxième période. Mendy et Traoré tentent bien de bouger le bloc rouge désormais dessiné en 4-4-1, mais l'inspiration et la vitesse manquent. Sans compter les gestes ratés de Depay. De l'autre côté du terrain, Lopes doit même s'interposer devant Tielemans et Rony, son homonyme, pour empêcher une mauvaise surprise. Celle-ci intervient finalement en toute fin de partie, lorsque Lopes reprend un très bon service de Jovetić. Finalement, ce succès s'avère plus que mérité pour les locaux. Qui doublent les Gones et chassent le dauphin marseillais, à une petite unité. La bonne affaire française du week-end, à n'en pas douter.




Lyon (4-2-3-1) : Lopes - Tete, Marcelo, Morel, Mendy - Ndombele, Aouar - Traoré (Cornet, 74e), Fekir, Depay (Maolida, 85e) - Diaz. Entraîneur : Génésio.

Monaco (4-2-3-1) : Subašić (Sy, 14e) - Touré, Glik, Jemerson, Raggi - Moutinho, Fabinho - Tielemans, Lopes, Baldé - Falcao (Jovetić, 54e). Entraîneur : Jardim.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur