Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Monaco (0-1)

Monaco refroidit le LOSC

Lille a eu sa chance, mais ne l’a pas saisie face à une équipe monégasque qui a fait la décision dans les derniers instants de la rencontre grâce à Vinicius (90 e). Le LOSC manque l’occasion de mettre l’OL sous pression, et pourrait voir son avance fondre dimanche soir après le match des Gones.

Modififié

Lille 0-1 Monaco

But : Vinicius (90e) pour Monaco

Il paraît que Christophe Galtier aimait jouer le vendredi. Un constat facilement vérifiable tant son LOSC se plaisait à empocher le plus souvent trois points à l’aube de chaque week-end, pour ainsi mettre un petit coup de pression à son poursuivant lyonnais et regarder ça la bave aux lèvres. Lorsqu’on gagne, jouer d’abord peut effectivement être un avantage. Mais lorsqu'on encaisse un pion à la dernière minute du temps réglementaire synonyme d'une deuxième défaite de la saison à domicile – qui plus est après un match où Lille a eu les opportunités de faire la différence – jouer d’abord peut donner du peps à des poursuivants. Nul doute que ce vendredi soir, même après avoir pris une gifle en Coupe d’Europe en milieu de semaine, l’OL a le sourire. Car en cas de victoire face à Montpellier, Lille ne sera plus qu’à quatre points. Des broutilles.

Un coche loupé


Du rythme, l’entame de match entre Lillois et Monégasques en est remplie. Jonathan Ikoné a du feu dans les jambes et aussi la tête froide, suffisamment pour décaler son acolyte Jonathan Bamba finalement frustré par la transversale de Subašić (10e). Monaco n’est pas en reste, et Rony Lopes croque tout l’espace possible dans le dos de Gabriel, mais Maignan veille (10e). Christophe Galtier fronce les sourcils, un brin anxieux, avant de se prendre la trogne à deux mains lorsque Thiago Mendes manque d’envoyer le LOSC sur les bons rails à la suite d'un débordement fulgurant de Nicolas Pépé (23 e). Lille montre les muscles, non pas pour la frime et le besoin de reconnaissance, mais bien pour enfin faire la différence face à un adversaire qui fait le dos rond en attendant la pause. Sur un centre parfait de Celik, Jonathan Bamba ne trouve pas le bon équilibre au point de penalty (42 e), tandis que Nicolas Pépé tombe sur un Subašić attentif (44e). Statu quo, à regret pour les locaux.

Vidi, Veni, Vinicius


Revigorés par une mi-temps arrivée juste à temps, les Monégasques reviennent fort et obligent les Lillois à baisser la tête. En contre, Rony Lopes et Golovin pensent filer au septième ciel main dans la main, mais le Russe ne fait pas sa part du boulot, la plus importante : conclure (47e). La faute à un Mike Maignan infranchissable, qui illustre en partie pourquoi le LOSC est la deuxième meilleure défense du championnat. L’ancien Parisien sort même le grand jeu dans la foulée face à Gelson Martins (53 e) et préserve le LOSC d’une première chute malvenue à ce moment de la saison. Du moins, croit pouvoir préserver la formation nordiste du pire. Car alors que le match nul se profile, que le partage des points est acquis pour tout le monde ou presque, Monaco et Vinicius décochent une dernière flèche qui fait mouche au meilleur moment possible (90e). Comme Lyon il y a moins d’un mois, Lille a pas été plombé par ce Monaco new look. Dans la course à la deuxième place, c’est ce genre de revers qui peut coûter cher.



Lille (4-2-3-1) : Maignan - Zeki Celik, Fonte, Gabriel, Y.Koné - Xeka, T.Mendes (Thiago Maia, 89e) - Pépé, Ikoné, Bamba (Luiz Araujo, 71e) - Leao (Rui Fonte, 73e). Entraîneur : Christophe Galtier.

Monaco (4-2-3-1) : Subašić - Sidibé, Glik, Jemerson, Ballo-Touré - Aholou, Adrien Silva - G.Martins, Golovin (Vainqueur, 78e), R.Lopes (Chadli, 90e) - C.Vinicius. Entraîneur : Leonardo Jardim.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:40 Horoya AC : Didier Gomes Da Rosa remplace Patrice Neveu 14 Hier à 17:05 Une joueuse de Sheffield United suspendue pour insultes racistes 22
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi