Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 13e journée
  3. // Monaco/Évian (1-1)

Monaco n'y arrive plus

Après deux défaites consécutives, Monaco a été incapable de se relancer à la maison, où Évian l’a tenu en échec (1-1). Très intéressants, les hommes de Dupraz sont même ceux qui peuvent avoir le plus de regrets.

Modififié
AS Monaco - Évian TG : 1-1
Buts : Falcao (27e) pour la Principauté ; Wass (20e) pour la Haute-Savoie

Après des débuts roses comme le maillot domicile d’Évian, les Monégasques connaissent un sacré coup de pompe depuis trois semaines, au contraire des Hauts-Savoyards, qui restaient sur trois victoires consécutives et qui devraient se satisfaire de ce point glané à Louis-II (1-1). Dominateur stérile, Monaco ne s’en sort pas si mal étant donnés les gros ratés de Sougou, menaçant tout au long de la partie, face au but. Si Abidal et Carvalho ont souffert derrière, les attaquants de luxe de Ranieri n’ont pas non plus flambé, hormis sur la belle combinaison qui a permis au 3e de la Ligue 1 de répondre à l’ouverture du score surprise de Wass. Les Monégasques reviennent provisoirement à hauteur de Lille, mais offrent au PSG une nouvelle occasion de creuser l’écart.

Et de 9 pour Falcao

Pour repartir de l’avant, Ranieri décide d’aligner d’entrée toutes ses vedettes. Pas de quoi effrayer Pascal Dupraz, qui mise lui sur les 37 ans de Barbosa et l’œil fou de Sougou pour emmerder les Rouge et Blanc. Devant leurs « fans » , les locaux font le siège du but d’Hansen, entrant systématiquement par l’aile droite, où Ocampos met le feu, mais oublie ses potes colombiens. Six mètres, dégagement, déviation de la tête et bim, Wass se retrouve seul face à Subašić et ouvre le score (20e). La charnière monégasque est lente, Sougou s’en rend compte et sème tout le monde, mais il lui manque un mètre pour esquiver la sortie du portier croate. Monaco est en difficulté, mais ses Colombiens vont prendre les choses en main : passe en profondeur de James Rodríguez, contrôle-tir croisé de Falcao, et ça fait 9 pions pour l’ancien de l’Atlético Madrid. La partie est rythmée, ouverte, animée. En forme, Rodriguez se permet un viril mais correct tacle défensif, qui coûte malheureusement une épaule à Barbosa, obligé de laisser sa place à Benezet. Les champions de L2 ont une possession barcelonesque, mais la bande à Dupraz résiste vaillamment.

Les ratés de Sougou

La pause ne change rien au scénario. Monaco tourne autour du bloc haut-savoyard, cherche le trou, mais ne le trouve pas. Sougou and co, eux, guettent les mauvaises relances d’Abidal et essayent d’en tirer quelque chose. L’attaquant prêté par l’OM fait, à lui tout seul, flipper Ranieri et les siens. Le Sénégalais récupère un ballon mal négocié par la paire Carvalho-Abidal, file seul au but et en profite pour rappeler à tout le monde qu’il est aussi rapide que maladroit face à la cage. Dupraz bouillonne sur son banc, il sent bien qu’il y a un coup à faire en Principauté, à condition de ne pas gâcher de telles occasions. En confiance, l’ETG joue beaucoup plus haut, est peu en danger et tente sa chance à la moindre occasion, mais Subašić repousse tout. La fin de partie ressemble à un match de coupe, avec son lot de suspense, d’engagement, d’allers et retours et d’occasions en tout genre. Rivière est entré pour faire la différence, mais son coup de tête croisé frôle le poteau. Sougou rate une deuxième énorme occase, puis une troisième, et Ocampos envoie son tir sur la barre transversale. Louis-II siffle, le PSG a la voie libre.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall