Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // FC Porto-AS Monaco (5-2)

Monaco, juste cinq doigts de Porto

Complètement inférieure à son adversaire et totalement ailleurs, l'ASM, qui n'avait plus rien à jouer, a terminé sa campagne de C1 par une grosse défaite face à des Portugais qualifiés.

Modififié

Porto 5-2 Monaco

Buts : Aboubakar (9e et 33e), Brahimi (45e), Telles (65e) et Soares (88e) pour Porto // Glik (61e sp) et Falcao (77e) pour Monaco

On pouvait s'y attendre. Mais peut-être pas à ce point. On pouvait anticiper la défaite de la Principauté. Mais peut-être pas une débandade de la sorte. On pouvait estimer le FC Porto supérieur à l'AS Monaco. Mais peut-être pas si dominateur. On pouvait craindre que l'équipe remplaçante du Rocher prenne un bouillon devant un adversaire obligé de gagner pour assurer sa qualification. Mais peut-être pas à une petite humiliation finalement assez logique. Le champion de France n'avait plus rien à jouer, alors il n'a pas joué. Une défaite ne changeait rien pour lui, alors il a perdu. Reste qu'il aurait dû davantage afficher l'orgueil d'un demi-finaliste de Ligue des champions (certes entrevu dans le deuxième acte). Il a donc été balayé 5-2.

Un scénario presque prévisible...


Avec une team énormément remaniée (pas de Falcao, de Fabinho, de Sidibé ou de Baldé), l'ASM, déjà éliminée, n'est pas en confiance. Alors si en plus, la charnière centrale habituelle Jemerson-Glik oublie ses qualités aux vestiaires... Bah Porto peut s'estimer qualifié d'office, puisque Aboubakar profite très rapidement de la faiblesse rouge et blanc. En l'espace d'une demi-heure, l'avant-centre plante un doublé, traduisant la nette domination des Portugais. Sans trop se bouger. Juste en se montrant efficace. Brahimi, lui, se régale sur son côté gauche, et son activité est récompensée par un but. Tout le contraire d'un Carrillo transparent. Entre-temps, Ghezzal et Felipe trouvent, malgré le résultat entériné depuis belle lurette, le moyen de s'embrouiller et récolter un carton rouge direct chacun. Anecdotique, quand on sait que Porto mène 3-0 à la pause.

... pour une deuxième période un tout petit peu plus paisible


Dans ce contexte, y a-t-il vraiment intérêt à suivre cette seconde période ? Non, clairement non. Si ce n'est pour voir Kongolo « sauver » son camp devant l'inévitable Aboubakar. Pris de pitié, l'arbitre offre un penalty généreux à l'ASM sur un bras-poitrine de Marcano. Glik sauve l'honneur... mais voit Telles lui répondre dans les minutes qui suivent. Signe que l'ASM n'y est pas du tout. Afin d'éviter un échec par plus de trois pions d'écart (ce qui n'est jamais arrivé au Rocher en C1), Jardim renforce ses troupes avec les entrées de Baldé, Falcao et Moutinho. Pour son retour à Porto, avec lequel il a gagné la Ligue Europa, le Colombien se permet de soigner ses statistiques (trois buts d'affilée dans la compétition) en trouvant le chemin des filets de la tête. Pas de célébration de joie pour l'attaquant, mais une défaite moins sévère pour Monaco (même si Soares signe le cinquième caramel en fin de partie). Qui termine quand même la phase de poules bon dernier et sans victoire. Triste quand on se souvient de son épopée la saison dernière.


Monaco (4-4-2) : Benaglio – Touré, Glik, Jemerson, Kongolo – Meïté (Moutinho, 67e), N'Doram, Lopes, Ghezzal – Carrillo (Carillo, 67e), Diakhaby (Baldé, 71e). Entraîneur : Jardim.
Porto (4-3-3) : Sa – Telles, Marcano, Felipe, R. Pereira – Danilo, Herrera, André (Reyes, 42e) – Brahimi, Aboubakar (Soares, 74e), Marega (Corona, 67e). Entraîneur : Conceição.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 20 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

    Le Kiosque SO PRESS

    Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14