Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Ligue 2 – 35e journée – Monaco/Caen (0-1)

Monaco en L1 ? Ça attendra, encore

Nouvelle balle de match manquée par l'AS Monaco. Auteur d'un très bon début de match, Caen décroche une victoire précieuse (0-1), repoussant en même temps la remontée des Monégasques en Ligue 1, deux ans après l'avoir quittée.

Modififié
Monaco-Caen : 0-1
But : Poyet (8e)

Monaco de retour dans l'élite, ça va se faire, ce n'est plus qu'une question de temps. Quand ? La semaine prochaine peut-être, ou celle d'après encore. Bientôt quoi. Après avoir déjà laissé passer l'occasion lundi en perdant deux points à Sedan, les hommes de Claudio Ranieri ont à nouveau manqué la balle de match sur leur pelouse face à Caen. Menés dès les premières minutes de la rencontre après un oubli en défense, les Monégasques ont buté sur un mur normand jaune fluo pendant une grosse partie du match. Peu inspirés en première mi-temps, les joueurs du Rocher ont touché deux fois les montants en seconde et auraient dû bénéficier d'un pénalty. Sur le podium depuis la toute première journée, les Monégasques patienteront encore. Caen lui y croit encore.

Rivière rate le plus simple

Car oui, la montée, Caen, quatrième au coup d'envoi, aimerait aussi se la faire. Le club normand, qui reste sur cinq matchs nuls consécutifs, attaque d'entrée. Parfaitement lancé dans le dos de la défense monégasque par Agouazi, Romain Poyet contrôle de la poitrine et enchaîne avec une belle demi-volée du gauche qui trompe Subašić (0-1, 8e). L'entame de match parfaite pour Malherbe. D'autant qu'avant cela, le gardien croate avait dû s'employer par deux fois face à Poyet puis Calvé. À l'aller, Monaco, dépassé dans tous les domaines, en avait pris trois sans en marquer un seul. Depuis, c'est simple, les hommes de Claudio Ranieri n'ont plus perdu. Piqués au vif après l'ouverture du score, ils réagissent dans la foulée. Germain puis Dirar ratent d'abord le cadre. Sur coups francs, Tzavellas tombe lui deux fois de suite sur la main ferme de l'autre Damien Perquis. Puis à Emmanuel Rivière, seul au deuxième poteau à la suite d'un corner, de confirmer qu'il n'est toujours pas le plus adroit en envoyant un but tout fait au-dessus.

Monaco rate le coche

Sous les coups de boutoir des joueurs du Rocher, le Stade Malherbe fait le dos rond. Combatifs en défense, les Normands laissent leurs deux flèches - Lenny Nangis et Livio Nabab - faire le taff devant. Les deux compères enchaînent les sprints comme des Jamaïcains et les crochets longs qui vont avec, profitant ainsi des fébrilités défensives des locaux. Tour à tour, Nangis puis Nabab manquent même la balle du break. Transparent, Emmanuel Rivière est remplacé à la pause par Ibrahima Touré, anciennement surnommé le « Ibrahimović de la Ligue 2 » . Après avoir sans doute goûté au « hair dryer » façon Ranieri à la mi-temps, les Monégasques haussent le ton au retour des vestiaires. Les Caennais, regroupés en défense, ne doivent leur salut qu'à la transversale de Perquis qui repousse d'abord une tête de Carl Medjani, puis un énième coup franc de Tzavellas. Juste avant, M. Enjimi avait oublié une main de Wague dans la surface. Les minutes passent et Louis II perd patience. Les sifflets remplacent les encouragements. Entré en jeu, Wolf trouve une nouvelle fois la barre transversale dans les derniers instants. Caen s'impose et reste dans la course à la montée. Monaco n'est, lui, toujours pas en Ligue 1, Dmitry Rybolovlev devra donc attendre encore un peu avant de faire ses emplettes.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 13

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 75