Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nantes-Monaco (1-3)

Monaco assomme La Beaujoire

Séduisant en première période, le FC Nantes de Miguel Cardoso n’a pas concrétisé et s’est fait plumer en dix minutes en fin de match. Malgré un jeu attrayant, les Canaris ont encore du travail et doivent régler le problème de l’efficacité.

Modififié

FC Nantes 1-3 AS Monaco

Buts : Sala (90e+2), pour Nantes // Lopes (69e), Jovetić (80e) et Falcao (83e) pour l'ASM

La Beaujoire a connu Claudio Ranieri et ses préceptes défensifs. Elle connaît désormais Miguel Cardoso et son style aux antipodes de l’Italien. Et durant les premières minutes, les Monégasques en font les frais. Les coéquipiers de Valentin Rongier prônent un jeu vers l’avant fait essentiellement de passes courtes et de touches de balles réduites, l’ASM ne touche pas un caillou et compte sur ses dragsters Mboula et Lopes pour apporter le danger devant la cage de Tătăruşanu. En vain. Et Nantes, malgré sa possession dans le camp adverse, ne parvient pas à concrétiser. Et surtout à cadrer. En atteste la frappe de Rongier, qui passe au-dessus de la cage, au terme d’un énième changement d’aile et d’un centre au cordeau de Lima (17e). Cinq minutes plus tard, c’est le dernier rempart des Nantais qui sauve les siens sur une tête de Mboula à la suite d’un contre éclair mené par Rony Lopes. Moins rapide et peu académique, l’attaquant malien du FCN, Kalifa Coulibaly, pose de nombreux problèmes à la paire Glik-Jemerson. Nantes a de l’intention. Monaco manque d’impulsion.

Coaching gagnant de Leonardo Jardim

Pour éviter de se faire plumer, Monaco revient avec de l’envie et utilise souvent les côtés. Avec l’aide de la touche technique du novice Sofiane Diop, véritable dépositaire du jeu monégasque. Au contraire de Tielemans, plus que transparent. De son côté, Nantes n’a plus la flamme et subit en se retrouvant plus bas sur le terrain. La chaleur se ressent sur les organismes et le match baisse en intensité. Pourtant le FCN essaye, poussé par Moutoussamy, le sosie capillaire de Fellaini, qui transperce les lignes par ses appels tranchants. Mais c’était compter sans Rony Lopes à la conclusion d’un centre de Jovetić détourné par un défenseur nantais (0-1, 69e). Pour son premier tir en seconde période, Monaco met à mal les Canaris. Déjà étouffés par la chaleur, les joueurs nantais n’ont plus d’oxygène, et Jovetić enfonce le clou après un contre éclair conclu en trois passes (0-2, 80e). Le récital des attaquants du Rocher n’est pas terminé et c’est Falcao qui termine la partition à la suite d'un centre de Grandsir (0-3, 83e). Assurément un coaching gagnant de la part de Leonardo Jardim. De son côté, malgré un jeu séduisant, Nantes peut avoir des regrets et doit surtout apprendre à cadrer (15 tirs pour 3 cadrés) malgré la réduction du score d’Emiliano Sala en fin de match (1-3, 92e). Histoire de sauver l'honneur.


Nantes (4-2-3-1) : Tătăruşanu – Kwateng, Djidji, Diego Carlos, Lima – Touré, Moutoussamy – Evangelista, Rongier, Dabo – Coulibaly. Entraîneur : Miguel Cardoso.

Monaco (4-2-3-1) : Benaglio – Pierre-Gabriel, Glik, Jemerson, Barreca – Aholou, Tielemans – Mboula, Diop, Rony Lopes, Jovetić. Entraîneur : Leonardo Jardim.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Rémi Salvayre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    samedi 18 août Leeds enchaîne 20