Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // Monaco/Lens (2-1)

Monaco a un orteil en Ligue 1

Une première période pâle, une deuxième plus animée et au final, ça fait trois points de plus pour Monaco. Bousculés en fin de match, les Monégasques s'imposent (2-1) face à des Lensois courageux mais limités et font un pas de plus vers l'élite.

Modififié
Monaco-Lens : 2-1
Dirar (38e), Raggi (47e) pour Monaco ; Touzghar (67e) pour Lens

Lentement mais sûrement, Monaco se rapproche de la Ligue 1. Ce soir, au terme d'une rencontre pas vraiment flamboyante, les hommes de Claudio Ranieri ont fait le métier. A savoir battre Lens et renvoyer leurs dauphins nantais, revenus à leurs basques samedi, à cinq points. D'une pierre, deux coups, les joueurs du Rocher en profitent également pour reléguer Guingamp, quatrième, à huit longueurs et s'assurer une avance confortable pour la montée. La montée justement, Éric Sikora, le coach lensois, confiait avant le match y croire encore malgré les onze points de retard sur le podium. Mais avec cette nouvelle défaite, la troisième consécutive, les Lensois semblent destinés à rester une année de plus en Ligue 2.

Mounir Obbadi, recrue star

Les supporters monégasques ont confectionné un semblant de tifo et Manu Petit donne le coup d'envoi fictif de ce « choc » entre deux anciennes gloires de la Ligue 1. Un match important a priori. Pourtant ce sont les Lensois, dont la dernière victoire à l'extérieur remonte à novembre, qui déclenchent les hostilités. Lancé dans la profondeur par une bicyclette de Yahia (oui oui), Yoann Touzghar tente de déposer Carl Medjani qui accroche comme il faut l'attaquant lensois (9e). Les hommes d'Éric Sikora, fous de rage, réclament logiquement le rouge. En vain, l'arbitre sort le carton jaune et le coup-franc termine dans le mur. Une injustice compensée par une main oubliée de Demont dans sa surface quelques minutes plus tard. Légèrement dominés, les hommes de Claudio Ranieri s'entêtent à balancer de longs ballons sur Ibrahima Touré. Sans trop de réussite si ce n'est sur cette déviation pour Kagelmacher dont la reprise s'écrase sur la barre dans le silence de Louis II. Et c'est sur l'une des rares actions construites au sol par les joueurs du Rocher que la sentence viendra. Sur une passe de Dingome à l'entrée de la surface, Mounir Obbadi, déjà indispensable dans le onze de Ranieri, décale Nabil Dirar qui nettoie la lucarne de Riou avec son pied droit (1-0, 38e).

Giorgos Tzavellas = Sergio Busquets

Au retour des vestiaires, les Monégasques ne mettent pas longtemps avant d'assommer leurs hôtes. Deux minutes pour être précis. Sur un corner, Valère Germain dévie pour Raggi, seul au deuxième poteau, qui n'a plus qu'à pousser le cuir au fond (2-0, 47e). Dès lors, les Lensois se heurtent à une défense monégasque un peu maladroite, un peu chanceuse mais surtout rugueuse et efficace. Désormais installé dans le camp adverse, Lens est du genre stérile. Au bord du 3-0 sur un contre éclair de Dirar et Germain sauvé sur sa ligne par Yahia (64e), les Lensois trouvent finalement la faille. Touzghar, en manque de réussite depuis le début du match, reprend d'une volée subtile un centre de Ludovic Baal et permet aux siens de revenir dans le game (2-1, 67e). Ranieri ferme la boutique et sort Touré pour N'Dinga alors que le chaud Giorgos « Sergio Busquets » Tzavellas embrouille tout ce qui bouge. Le portier monégasque, Subasic, sort deux balles de match devant Baal (86e) puis Yahia (88e) dans les derniers instants et permet à Monaco de mettre un ongle de pied en Ligue 1.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi