Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Mercato de Monaco

Monaco a-t-il vraiment besoin d'un nouvel avant-centre?

Alors qu’Anthony Martial est depuis ce lundi lié à l’AS Monaco jusqu’en 2018, que Valère Germain n’a eu besoin que de 90 minutes pour convaincre les sceptiques dimanche dernier contre Marseille et qu’Emmanuel Rivière fait l’unanimité sur le Rocher, et alors que les rumeurs les plus folles circulent depuis plusieurs jours sur l’arrivée d’un nouvel attaquant, la question méritait d'être posée.

Modififié
Des menaces de mort, la fermeture de son compte Facebook, la création d'un faux compte Twitter à son nom et des dessins de ses élèves pour lui remonter le moral. En décidant de tacler Radamel Falcao, voilà ce que Soner Ertek a directement engendré. Indirectement, il a aussi fait le bonheur des journalistes spécialisés en infos transferts et mercato. Depuis quelques jours, ils s'en donnent même à cœur joie. « Alexandre Pato plan B de l’AS Monaco » « Chicharito plaît à Monaco » « Monaco : un uppercut décisif pour Osvaldo » « Monaco pense à Hulk et Vučinić » « Monaco : Ideye Brown tient la corde ! » Pour pallier l'absence de Falcao, les solutions de renforts sont multiples. Mais surtout coûteuses. Pas grave puisque la manne financière du club monégasque semble aujourd’hui inépuisable. La question n’est donc pas de savoir s’il serait raisonnable ou non de signer l’un de ces éléments, mais bien de se demander si l’urgence du moment peut dicter la future politique de transferts d’un club amené immanquablement à grandir. Pour Jean-Luc Ettori, il ne fait aucun doute que l’abondance de biens est une nécessité dans l’évolution des Monégasques : « C’est l’évolution logique d’un club qui voit plus grand et qui se veut ambitieux. Il y a de la concurrence à tous les étages et il faut s’accrocher. Si t’es pas prêt à cela, c’est que tu mets tes ambitions à la baisse et que tu dois partir. » L’ancien détenteur du record de matchs joués en L1 n’y va pas de main morte, mais connaît son sujet. Ancien gardien du club, avant d’occuper le poste d’entraîneur et de directeur sportif de l’ASM, Ettori est convaincu du bien-fondé d’une nouvelle arrivée à condition que celle-ci apporte un vrai plus à l’effectif monégasque : « Je ne suis pas certain qu’à cette période de l’année, il y ait beaucoup de joueurs top disponibles, mais si un Chicharito l’est, c’est un transfert qui serait intelligent à faire parce que ce ne serait peut-être pas aussi évident de l’attirer cet été. »

Politique de l'urgence vs jeunesse

Revisiter Lafontaine en anticipant dès l'hiver pour ne pas se trouver dépourvu au moment de chanter l’été pourrait, c’est vrai, s’avérer profitable. Cela permettrait aux Monégasques d’attaquer la saison prochaine avec une nouvelle recrue déjà bien intégrée au groupe et à la vie sur Le Rocher. Un préalable souvent indispensable pour des joueurs arrivés à une période de l’année où l’effectif tourne à plein régime. Ancien joueur de l’ASM, Éric Di Meco confirme : « Le piège, c’est d’arriver dans une équipe qui tourne et de casser une dynamique. » Car oui, un transfert réalisé dans l’empressement d’une fin de mercato hivernal agitée peut aussi être un transfert bâclé. C'est la thèse de Stéphane Pauwels, ancien recruteur pour le club de la Principauté : «  On a bien vu dans l’histoire du mercato d’hiver qu’il était rarement une bonne idée de mettre le paquet. Un des meilleurs exemples, c’est Torres (acheté pour 58 millions d’euros le 31 janvier 2011 par Chelsean, ndlr). En termes d’intégration, les mercatos d’hiver sont rarement fructueux et puis un transfert dans l’urgence est rarement une bonne idée. »

Mais au-delà de l’aspect purement temporel du transfert, l’arrivée d’un nouvel élément sur Le Rocher à l’heure où Monaco ne concède que 3 petits points de retard au leader parisien n’enverrait-elle pas un signal aussi clair que destructeur pour la jeune et attractive garde monégasque ? « Ça ne veut pas dire qu’on les met de côté, ça veut juste dire que c’est à eux de montrer que qui que ce soit qui arrive, c’est à eux de prouver. La preuve avec Germain qui a voulu partir, il est finalement resté, il a joué contre Marseille, il a marqué. Alors que la solution de facilité pour lui aurait été de s’en aller. » Si Ettori confirme, Pauwels lui nuance : « Mettre 15 millions pour un avant, c’est envoyer un signe négatif aux jeunes et leur faire comprendre qu’avec eux, ils ne sont même pas sûrs d’accrocher la Ligue des champions alors que cela ne fait pourtant aucun doute. »


Paris qu'à 3 points

Se battre pour exister pour Ettori, jouer pour avancer pour Pauwels. Deux visions, deux écoles et au milieu, Éric Di Meco : « La première chose, c’est qu’avec Paris qui n’est qu’à 3 points, ils peuvent encore y croire. D’après moi, les Parisiens vont faire un beau parcours en Ligue des champions et vont donc perdre quelques points en championnat. Et là, s’ils ambitionnent le titre dès cette année, je pense qu’il leur faudrait un attaquant du top niveau européen. La seconde, c’est de se dire qu’avec l’effectif actuel, ils atteindront l’objectif du début de saison qui est la seconde place. Pour les Monégasques, l’important c’est de retrouver la Ligue des champions. Ça leur permettra l’année prochaine de faire un gros recrutement, de pouvoir rivaliser avec le PSG et de finir cette saison tranquillement. Honnêtement, je ne sais pas comment ils vont gérer le truc. » Un casse-tête qui doit sans doute agiter la direction monégasque depuis quelques semaines et pour encore quelques heures. Écouter la voix de la raison, attendre la Coupe du monde et puis agir ou bien s’offrir un dernier cadeau de Noël, une première folie 2014 ? Comme pour Cendrillon, il faudra attendre demain minuit pour savoir.

Par Martin Grimberghs
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible