Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 57 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Justice

Moggi prend 2 ans et 4 mois en appel

Modififié
Calciopoli, suite et pas fin. Mardi à Naples, le procès relatif au Calciopoli a vécu un nouvel épisode. La justice italienne a condamné Luciano Moggi à deux ans et quatre mois de prison en appel. Moggi est reconnu coupable d' «  association de malfaiteurs  » et «  fraudes sportives  » . L'ancien directeur général de la Juventus avait écopé de cinq ans et quatre mois de prison en première instance. Ce qui n’a pas empêché Maurilio Prioreschi, son avocat, d’assurer que Luciano Moggi entendait se pourvoir en cassation.

Pour leur part, Pierluigi Pairetto, ex-désignateur des arbitres, et Innocenzo Mazzini, ex-vice-président de la Fédération italienne de football (FIGC), ont été condamnés à deux ans de prison pour avoir été «  promoteurs de l'association de malfaiteurs à des fins de fraude sportive  » selon l'accusation, qui estime cependant que le rôle principal a été joué par Moggi.

Paolo Bergamo, chargé de désigné les arbitres et qui avait été condamné à trois ans et huit mois en première instance, a, lui, vu sa sanction reportée étant donné que son avocate est actuellement enceinte.


Enfin, Andrea Della Valle et Claudio Lotito, présidents de la Fiorentina et de la Lazio, ont été relaxés mardi, atteints par la prescription.
MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:00 Paul-Georges Ntep débarque à Keyserispor 17
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:05 Shaun Wright-Phillips raccroche les crampons 6
À lire ensuite
La blague sexiste de Blanc