Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Milan-Inter (1-0)

Milan trouve l'antidote face à l'Inter

Dans un match qu'il a globalement dominé, le Milan de Gattuso s'offre un bol d'air face à l'Inter (1-0). Les Rossoneri s'offrent une demie et peuvent remercier Cutrone, qui a sûrement sauvé des têtes mercredi soir à San Siro.

Modififié

Milan 1-0 Inter

But : Cutrone (103e) pour le Milan.

Malheur aux vaincus ! C'est très souvent la formule employée avant un derby où qu'il se joue. Un quart de finale de Coppa Italia pendant une période de fêtes ne remplit pas San Siro, mais qu'importe. Ce derby della Madonnina est surtout l'occasion de se remettre en selle, et ce, pour les deux équipes. S'il est importantissime pour les Rossoneri et Gattuso qui parlait même de « finale mondiale » en conférence de presse, il l'est tout autant pour l'Inter qui sort d'un mois de décembre compliqué et notamment de deux défaites face à Udinese et Sassuolo qui font tache dans l'excellent parcours mené jusqu'alors.

Gigio est mort, vive Antonio !


Pour pallier les forfaits de son petit frère et de Storari, Antonio Donnarumma jouait gros ce soir. Avec son maillot floqué 90 dans le dos, celui qui n'avait pas joué une seule minute avec le Milan à 27 ans se devait de sortir un gros match pour faire taire ceux qui parlait de lui comme d'un vulgaire emploi fictif. Il a d'abord pu prendre la température d'un derby pendant le premier quart d'heure, et même pu voir son homologue interiste Handanović sortir le grand jeu sur une tête de Bonaventura (18e). Vient ensuite ce qu'il croit être alors le début du cauchemar, avec un but contre son camp provoqué par une remise de Perišić (23e) finalement annulé par la VAR. Au fil de la rencontre, Antonio monte en puissance, dégage deux trois situations chaudes et soulage un Bonucci pas très inspiré à plusieurs reprises. Mais hormis ces quelques moments de doute, Antonio le grand frère observe plus son Milan dominer territorialement une triste Inter, qui n'a d'ailleurs pas cadré le moindre tir en première période.

Games of Cutrone


Dès le début du second acte, les deux formations reprennent leurs rôles respectifs, à savoir un Milan qui pousse et une Inter qui tente d'être létale en contre. Ce sont d'ailleurs les hommes de Spalletti qui pensent faire la différence à nouveau à la suite d'une superbe remise de la tête d'Icardi vers João Mário, pourtant seul aux cinq mètres, qui bute sur un impeccable Antonio Donnarumma (58e). La réponse du berger à la bergère ne se fait pas attendre, mais Bonaventura est incapable de cadrer sa tête après un centre-tir de Suso mal repoussé par Handanović (64e). Suso, justement, n'est pas loin de libérer les ondes négatives du corps de Gattuso, mais sa frappe contrée par Škriniar meurt sur la transversale des Nerazzurri(79e).

Avant la fin du temps réglementaire, Perišić envoie une praline qui reste dans les jambes de Donnarumma, tout heureux de voir la balle se dégager sous la pression adverse (86e). Milan produit du jeu, mais a toujours cette fâcheuse habitude de ne pas réussir à planter un pion, face à une Inter assez décevante. Une vérité générale à laquelle va mettre fin le jeune Patrick Cutrone, 19 ans, qui va réussir à tromper Handanović à la suite d'un bonbon délivré encore et toujours par Suso (103e). Il n'est d'ailleurs pas loin de s'offrir un doublé en toute fin de rencontre, mais il est trop court sur un centre de l'excellent Suso (115e). Une victoire qui fait du bien à Gattuso et au Milan qui termine l'année sur une bonne note et une qualification. Troisième défaite de suite en revanche pour l'Inter, qui a sûrement hâte que 2017 se termine.



Milan (4-3-3) : A. Donnarumma - Abate, Bonucci, Romagnoli, Rodríguez - Biglia, Locatelli, Kessié - Suso, Bonaventura, Kalinić. Entraîneur : Gattuso.
Inter (4-5-1) : Handanović - Nagatomo, Ranocchia, Škriniar, Cancelo - Gagliardini, Vecino, Candreva, Perišić, João Mário - Icardi. Entraîneur : Spalletti.


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 58

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 9 heures Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 66
À lire ensuite
Nikola à la niche