Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018

Mikaël Silvestre : « Kanté et Pogba doivent commencer tous les matchs »

Mikaël Silvestre n'est pas n'importe qui : c'est un homme qui a participé au fiasco du Mondial 2002 et au parcours qui a mené les Bleus en finale en 2006. L'ancien défenseur, 40 ans et 40 sélections, est actuellement en Russie, où il effectue une pige d'une semaine pour Optus, une chaîne de télé australienne. Inutile de dire qu'il est très bien placé pour parler de cette Coupe du monde russe et notamment de l'équipe de France.

Modififié
Quelque part dans le media center du stade Loujniki, Mikaël Silvestre reçoit une tape dans le dos. L'auteur de ce geste bourré d'affection s'appelle Ryan Giggs. Les deux anciens gauchers de Manchester United refont le monde, le Gallois, consultant pour Sky Sports, profitant de l'occasion pour confier à quel point il est heureux de son nouveau job de sélectionneur du pays de Galles. Puis Mikaël Silvestre se pose et partage son feeling en ce début de Mondial.


Vois-tu un favori pour ce Mondial ?
Moi, je sors du lot le Brésil quand même. Ils me paraissent plus constants et plus stables que les autres équipes, quand bien même il ne s'agit pas d'une domination écrasante. Les gens restent sur le 7 à 1 reçu par l’Allemagne il y a quatre ans et ils se disent que le Brésil est affaibli. Mais quand tu vois leur équipe jouer ces derniers temps, tu sais que ce Brésil-là va être costaud.


En parlant de l’Allemagne, elle fait beaucoup moins peur que ces dernières années. Tu fais partie de ceux qui établissent ce constat ou tu t’en méfies quand même ?
Je pense que c’est légitime de s’inquiéter pour l’Allemagne. Il n’y a pas de gros joueurs qui ont émergé. Il y a plutôt des joueurs qui sont encore dans le groupe alors qu’ils sont sur une pente descendante : Müller n’est pas transparent au Bayern, mais disons qu'il n’est pas étincelant, Neuer revient de nulle part, Boateng n'est pas bien non plus... Donc en fin de compte, il y a pas mal d’incertitudes chez les Allemands.

L’Espagne a changé de sélectionneur deux jours avant le début de la compétition. Concrètement, quand on est joueur, on est forcément déstabilisé ?
C’est un tremblement de terre. Vivre ça à 48 heures du début du tournoi est forcément un traumatisme pour le groupe. Maintenant, il faut simplement attendre et voir si cela va être fédérateur ou destructeur. Le premier match contre le Portugal dira beaucoup de choses.

Que doit-on attendre de la France ?
Le truc avec la France, c’est qu’on ne sait pas quoi en attendre. On n’a pas de certitudes sur le jeu, on se pose aussi des questions sur les individualités, donc j’espère que l’esprit d’équipe va fédérer et donner de la confiance à tout le monde. Et pour le coup, l’esprit d’équipe a vraiment l’air d’être bon, alors il faut se reposer dessus.

Ce groupe, il te plaît ?
Oui !
« Le fait d'avoir encore laissé Karim à la maison me laisse perplexe. »
Même si le fait d'avoir encore laissé Karim (Benzema) à la maison me laisse perplexe. On sait qu’Olivier (Giroud) peut faire le job devant, y a pas de problème, mais bon... On espère que Didier (Deschamps) a fait les bons choix stratégiques.


D’ailleurs, rien ne dit que Giroud commencera tous les matchs. Dembélé peut aussi faire office de titulaire.
On va peut-être retrouver des moments de match – pas forcément au début – où il y aura Dembélé, Mbappé et Griezmann en même temps. C’est à eux de s’imposer pour nous faire kiffer.

Quand tu étais conseiller du président Ruello à Rennes, tu as joué un vrai rôle dans l’évolution de Dembélé. D’un point de vue personnel, que t’inspire son parcours ?
Je suis content de sa réussite et pas surpris de le voir arriver si tôt chez les Bleus. J’espère qu’il va apporter ce qu’il sait faire : créer des différences, faire des passes dé’ et peut-être marquer s’il se transforme un peu plus en tueur devant le but.

Au milieu, le public français semble encore avoir du mal avec Pogba. Que doit-on attendre de lui ?
Il faut le mettre uniquement dans un registre offensif et pas de box-to-box. Il apporte vraiment dans sa capacité à trouver les attaquants. C’est là-dessus qu’il faut le juger, quand il est près du but. Qu’il continue à frapper comme il l’a fait face aux États-Unis. C’est là qu’il va apporter quelque chose à cette équipe. C’est là-dessus qu’il faut l’attendre. Kanté et Pogba doivent commencer tous les matchs quand ils sont au top de leurs moyens. Après, Tolisso ou Matuidi, ça ne change pas trop la donne.

Quel regard portes-tu sur la charnière Varane-Umtiti ?
Elle n’a pas beaucoup de vécu ensemble, y compris donc en compétition internationale. À eux d’accélérer cet apprentissage de l’un et de l’autre. Les tendances, les habitudes de l’un et de l’autre pour que ça fonctionne.

Varane et Umtiti évoluent au Real et au Barça à côté de Ramos et Piqué, qui sont les patrons dans leur charnière respective. Ça peut causer du tort aux Bleus ? Il faut vraiment un patron pour diriger une défense ?
« Pas besoin de tout le temps hurler quand on est un patron, mais il faut quand même donner de la voix et je pense que Varane et Umtiti savent le faire. »
Obligatoirement, il faut des voix derrière. C’est de là qu’on dirige la hauteur du bloc. Ce n’est pas à Lloris derrière de le faire. C’est à eux d’orchestrer ça. Naturellement, ils sont obligés de prendre la parole parce que s’ils ne le font pas, c’est eux qui vont subir et être mis en danger. Ils peuvent le faire ! Ce sont deux garçons intelligents qui savent s’exprimer. Pas besoin de tout le temps hurler quand on est un patron, mais il faut quand même donner de la voix et je pense que Varane et Umtiti savent le faire.

Pavard, tu l’as découvert un peu en même temps que tout le monde ?
Je le suivais un tout petit peu quand il était à Lille. C’est quelqu’un qui profite des absences de Sagna et Debuchy. Il prend ses responsabilités et a été impeccable chez les Espoirs. Du coup, la promotion chez les A est naturelle. Il ne fera pas toute sa carrière à droite. Il ira forcément un jour dans l’axe, car il a plus les caractéristiques d’un central, mais en attendant, il a cette capacité à jouer sur le côté et a l’opportunité de montrer son intelligence dans le jeu. Ça peut être décisif pour qu’il s’impose durant toute cette compétition.



Propos recueillis par Matthieu Pécot, à Moscou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 11
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom