Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // France – Ligue 1 – Le joueur de la 37e journée

Mevlüt Erding ding dong !

Le réveil a enfin sonné pour Mevlüt Erding, qui a réalisé le meilleur match de sa saison lors du déplacement de Saint-Étienne à Nantes samedi. À l’avant-dernière journée, il était temps. Avec un doublé et un pénalty provoqué, l’attaquant franco-turc permet à son équipe de croire encore à la C1 et prouve qu’il peut se débrouiller seul en pointe dans le schéma en 4-2-3-1 du père Galtier. De quoi convaincre le club du Forez de lui faire encore plus confiance pour l’exercice 2014-2015 ? Pas sûr…

Modififié
Plus d’une décennie que Mevlüt Erding évolue en Ligue 1. D’abord avec Sochaux, puis le PSG, Rennes et enfin Saint-Étienne. Il y a joué 229 matchs en tout, pour 79 buts inscrits. De quoi se faire une opinion définitive de son niveau perso et de son apport aux équipes pour lesquelles il a évolué ? Et bien non. À part chez les Doubistes, dans son club formateur où il s’est révélé, l’attaquant franco-turc divise les fans et les observateurs du championnat de France. Ses soutiens vantent son état d’esprit combatif irréprochable, son envie de bien faire, son sens du but et ses statistiques très correctes (grosso merdo une dizaine de buts par saison). Difficile de leur donner tort. Ses haters avancent son irrégularité, son mental friable, son inutilité dans le jeu collectif et sa technique frustre. Là aussi, il est facile de leur donner raison. Arrivé à Saint-Étienne à la fin du dernier mercato estival pour se relancer, en provenance de Rennes où il était déjà censé se relancer après l’épisode parisien qui s’était mal terminé, Erding a eu la lourde tâche de remplacer numériquement Pierre-Eymerick Aubameyang. Et s’il a bien été recruté pour suppléer le Gabonais sur le terrain, alors l’erreur de casting paraît manifeste. Car les deux ne brillent pas au même poste : quand l’actuel joueur de Dortmund s’épanouit mieux sur un côté de l’attaque, Erding ne semble pouvoir évoluer qu’en pointe, où son côté opportuniste peut le mieux s’exprimer. Or, dans l’immuable système tactique en 4-2-3-1 de Christophe Galtier, il n’y a qu’une place à prendre dans l’axe de l’attaque, et Brandão n’est pas du genre facile à déloger du poste. D’où une première moitié de saison franchement tristoune pour le gars Mevlüt, qui a en plus sûrement payé son arrivée tardive dans le Forez, alors que le championnat était déjà bien entamé.

Relancé face à… Sochaux

Laissant entrevoir de bonnes dispositions avant la trêve hivernale, il a ensuite connu un hiver très compliqué. Mais comme on l’a vu aussi avec Gradel, Christophe Galtier n’est pas de ceux qui enfoncent ses joueurs lorsqu’ils sont dans la difficulté. Non, il préfère les couver et leur offre une nouvelle chance de s’exprimer quand le moment est venu. Ce moment pour Erding, c’était le 23 mars dernier à Geoffroy-Guichard contre Sochaux, « son » Sochaux. En petite forme ce jour-là, l’ASSE s’impose finalement 3-1 grâce à l’entrée décisive à la mi-temps d’Erding, auteur d’un doublé, son premier en L1 depuis Arles-PSG (1-2) le 29 janvier 2011, à l’époque où il était l’attaquant numéro un des Parisiens. Un doublé qui en a donc appelé un autre samedi soir et qui est venu gâcher la fête des Nantais devant leur public. Surtout, il permet à Saint-Étienne d’assurer la quatrième place minimum et d’espérer chercher la troisième place aux Lillois dans le money time. À La Beaujoire, le taureau franco-turc a semblé affûté comme rarement, et en confiance comme ça n’était plus arrivé depuis bien longtemps. Il a d’abord placé une belle tête sur un coup franc de Gradel, puis a provoqué le péno transformé par ce même Gradel, avant de conclure d’une géniale inspiration, le tout en une seule période, la première.

1 but toutes les 174 minutes


Suffisant pour assurer la victoire des Stéphanois. Et suffisant pour continuer de lui faire confiance la saison prochaine ? Pas si sûr… Il se murmure depuis cet hiver que des clubs turcs – dont Fenerbahçe, qui doit s’atteler à un renouvellement en profondeur de son effectif – s’intéressent à lui. International turc, il n’a jamais évolué ni même vécu au pays, lui le natif de Saint-Claude dans le Jura. Si son niveau de jeu continue de susciter le débat, une chose est sûre : Erding réussit statistiquement l’une des toutes meilleures saisons de sa carrière, avec en moyenne un but inscrit en championnat toutes les 174 minutes. C’est par exemple mieux qu’Aboubakar, Lacazette ou Kalou. Étant donné la forme de cet hiver, le moral dans les chaussettes d'alors et un temps de jeu proche du niveau de la Loire un 15 août, c’est déjà beau.

Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 20 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi