Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Metz-Strasbourg
  4. // Effet papillon

Metz va se sauver, voici comment

Ceci est une histoire bientôt vraie.

Modififié

Le derby de l'Est tourne mal...


Il est 22h31 au stade Saint-Symphorien. Les hommes de Frédéric Hantz y croyaient pourtant, quatre jours après avoir renversé les Montpelliérains. Mais le Racing Club de Strasbourg est trop fort. Après avoir raté quatre face-à-face avec le gardien alsacien par l'intermédiaire de Nolan Roux et Emmanuel Rivière, la croix de Lorraine s'est fait crucifier par un coup de casque de Bako Koné sur corner.


Les têtes sont basses et quand elles se relèvent, les regards croisent le kop strasbourgeois qui déploie une banderole : « Les quiches et la Lorraine, toute une histoire. » C'en est trop. Les joueurs messins accourent vers la tribune pour en découdre dans une ambiance préchauffée à 180 degrés. Des images d'une rare violence qui soulèveront des débats culinaires dans la France entière. Huit joueurs messins sont expulsés, risquant une suspension de plusieurs mois, tandis qu'Emmanuel Rivière se fait les croisés en tentant un coup de pied sauté retourné, précédé d'un double salto arrière. Benoît Assou-Ekotto est quant à lui déclaré vainqueur du combat aux points. Seul Renaud Cohade donne l'exemple en embrassant l'arbitre dans un élan de réconciliation régionale.




... Donc le club est racheté


Acculé par les médias et la LFP, le président Bernard Serin jette l'éponge. L'affaire fait grand bruit partout en Europe et parvient jusqu'aux oreilles de Sophia Loren, qui se rappelle à 83 ans qu'une région française porte son nom. En souvenir de l'amitié italo-lorraine et d'une balade à moto avec Carlo Molinari à la fin des années soixante, elle décide soudainement de racheter le club le 25 décembre. « Pour offrir un cadeau à tous ces Italo-Lorrains déjà meurtris par l'absence de leur patrie à la Coupe du monde. La relégation du FC Metz serait de trop » , déclare-t-elle au micro d'Anne-Laure Bonnet.




... Donc Frédéric Hantz est viré


Mais le 7 janvier, patatras : le FC Metz reprend sa course vers les enfers en subissant avec son équipe B une défaite 5-1 à Dunkerque en Coupe de France. Mais même dans le plus noir des tunnels peut jaillir une lueur. Marcelo Bielsa aurait été aperçu dans les travées du stade Marcel Tribut, un calepin à la main. La rencontre décisive se déroule sur les coups de 3h43 du matin, sur un pont, dans la brume dunkerquoise. Joël Muller, légende messine et ancien président de l'UNECATEF, est présent, mais est tout près de faire capoter l'opération en demandant à l'entraîneur argentin si ses diplômes sont en règle. Heureusement, la passion est plus forte que tout. Lors de sa première conférence de presse, « El Loco » déclare avoir signé à Metz pour perpétuer l'héritage d'Hugo Curioni, alias « Le Taureau de Buenos Aires » , grand attaquant messin de la fin des années soixante-dix. Et aussi pour se venger de Frédéric Hantz, qui l'avait traité d'autiste en 2015.




... Donc le partenariat avec River Plate est réactivé


« Je veux Guido Carrillo, il sera mon Hugo Curioni » , clame aussitôt Marcelo. Il l'aura, pas de souci. Mais un goleador seul ne peut pas tout. C'est ainsi que le partenariat entre le FC Metz et River Plate né il y a quelques saisons, mais enfoui depuis, est réactivé sous l'impulsion de Marcelo Gallardo, trop heureux de pouvoir venir en aide à son maître. Milton Casco, tout proche de rejoindre l'Olympique de Marseille il y a trois saisons, Gonzalo Martinez, ailier gauche italo-argentin, et Enzo Pérez sont prêtés gracieusement aux Grenats. Dans un dernier coup de folie le 28 janvier, Bielsa parvient également à arracher Javier Pastore au nez et à la barbe de l'Inter en réinvestissant de sa poche les quatorze millions qu'ont été contraints de lui verser les dirigeants lillois.




... Donc le LOSC est relégué


Le 31 janvier, la DNCG proclame la relégation administrative du club lillois, alors que Gérard Lopez serait en fuite en Amérique centrale. Farès Bahlouli signe libre au FC Metz. « Il est la fleur qui manquait à mon jardin » , s'enflamme « El Loco » . Après une défaite 5-2 chez l'ogre dijonnais pour son premier match de championnat sur le banc, Bielsa relance la machine face à l'AS Saint-Étienne et enchaîne par un succès de prestige à Monaco, avec un triplé de Guido Carrillo, qui déclare en français dans le texte : « Lemar et Falcao, c'est de l'eau. »


S'ensuivent huit autres victoires, aussi spectaculaires les unes que les autres, dont une 7-4 au Vélodrome à la suite de laquelle Rudi Garcia déclare, lucide : « Excepté sur ce match perdu qu'on a gagné en seconde mi-temps, nous avons la meilleure défense de France. » Mais le derby de l'Est marque un nouveau tournant et le point de départ d'une série de défaites qui s'étend jusqu'à la 38e journée. Le FC Metz affiche alors 38 points au compteur, soit un de moins que le TFC de Pascal Dupraz, mais un de plus que Saint-Étienne, qui finit dix-neuvième et donc bon dernier de cette Ligue 1 amputée d'un club. « C'est pas si facile que ça de faire du Dupraz » , fanfaronne l'entraîneur toulousain à l'antenne de RMC Sport.


... Donc Metz accroche les barrages


La tension est à son comble, l'affiche tellement belle. Sur la dynamique d'une phase retour convaincante en Ligue 2, le Racing Club de Lens est lui aussi parvenu à arracher les barrages. Après un match nul 3-3 et un triplé de Renaud Cohade à Bollaert, l'équipe de Marcelo est en ballottage favorable. Tandis que Renaud bat le record de streaming avec son single L'escouade à Cohade. À Saint-Symphorien, Joël Muller s'assoit sur la glacière à côté du technicien argentin et lui susurre à l'oreille un « nique-les pour moi, pour le 9 mai 1998, pour la France, l'Italie, l'Argentine, pour la Lorraine » provenant du fond du cœur. Message entendu : « El Loco » surprend tout le monde en mettant en place un schéma ultra défensif et tient le 0-0 jusqu'au bout grâce à un sauvetage de Farès Bahlouli sur sa ligne à l'ultime seconde. « Les Graoullys sont avec Bahlouli » , chante en cœur le stade Saint-Symphorien. Metz est en Ligue 1 !



Par Chris Diamantaire
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible