Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Metz craque, Amiens et Angers se battent

Si certaines équipes pensaient passer une soirée pépère, elles se sont fait bouger par des visiteurs que l'on ne voyait pas forcément venir. C'est comme ça que Lille et Nantes se sont fait surprendre à domicile face à Angers et Amiens. Exception faite à la règle, un Rennes ronronnant a écarté Troyes. À part ça, Metz coince à nouveau après avoir mené au score à Guingamp, et Dijon a disposé tranquillement d'un Caen tristounet.

Modififié

Toulouse 3-3 Monaco

Buts : Sangaré (24e), Delort (78e sp) et Sanogo (87e) pour le TFC // Lopes (8e et 47e) et Jovetić (72e) pour l'ASM


Toulouse FC (4-3-3) : Lafont - Yago, Diop (cap.), Amian, Moubandje – Imbula (Jean, 78e), Cahuzac, Sangaré – Mubele (Delort, 62e), Sylla (Blin, 63e), Sanogo. Entraîneur : Mickaël Debève

AS Monaco (4-2-3-1) : Subašić - Sidibé, Glik, Jemerson, Raggi (cap.) - Fabinho, Tielemans (Ghezzal, 46e) - Lopes (Diakhaby, 89e), Moutinho, Lemar – Baldé (Jovetić, 42e). Entraîneur : Leonardo Jardim



Nantes 0-1 Amiens

But : Kakuta (45e) pour Amiens

Est-ce Claudio Ranieri qui prépare ses adieux, pensant qu'ils seront moins difficiles après des matchs en bois, ou plutôt ses joueurs qui auraient déjà le blues à l'idée de voir leur coach rejoindre la Squadra Azzurra ? « Si j’avais une proposition, j’irais voir le président pour lui demander de quitter le club » , déclarait cette semaine le technicien à Sky Sport Italia. En tout cas, les Canaris semblaient avoir la tête ailleurs. Elle était d'ailleurs déjà au vestiaire, quand la défense nantaise est effacée par Gaël Kakuta qui ne calcule pas, lui. Lancé sur un contre fulgurant, l'ancien de Chelsea étale toute sa classe en envoyant un délice de frappe qui trompe Tătăruşanu sur sa droite. Derrière, Nantes va chercher à ne pas sombrer : Lucas Lima est à deux doigts d'accrocher la lucarne sur coup franc (51e). Derrière, Amiens verrouille, serre les fesses et termine le match héroïquement, avec un énorme exploit de Régis Gurtner sur sa ligne dans le temps additionnel face à Girotto. De la solidité, de la solidarité, et un brin de talent. Amiens a trouvé la recette pour assurer son maintien.

Nantes (4-2-3-1) : Tătăruşanu - Dubois (C), Diego Carlos, Pallois, Lima - Girotto, Touré (Kayenmbe, 60e) - Ngom, Rongier, Thomasson - Sala. Entraîneur : Claudio Ranieri.

Amiens (4-2-3-1) : Gurtner - Cissokho, Gouano (C), Adenon, Dibassy - Monconduit, Ielsch - Gakpé, Kakuta, Mendoza - Traoré. Entraîneur : Christophe Pélissier.



Dijon 2-0 Caen

Buts : Da Silva (25e, csc) et Tavarès (70e, sp) pour le DFCO

Damien Da Silva n'aime pas trop les paradoxes. Car difficile avant ce match de donner un favori quand la plus mauvaise défense reçoit la plus mauvaise attaque. Et pour décanter cette opposition de style, le défenseur caennais a décidé de s'employer en taclant dans ses propres filets un centre de Wesley Saïd à destination de Julio Tavarès. La sale soirée de Da Silva continue, puisque le Normand va sortir en seconde mi-temps sur blessure. Caen ne propose rien, Dijon maîtrise. Et c'est logiquement que Julio Tavarès creuse l'écart sur penalty, le Cap-Verdien inscrivant là son dixième but de la saison.

Dijon (4-4-2) : Reynet - Rosier, Yambéré, Djilobodji, Haddadi - Abeid, Balmont, Lautoa, Amalfitano - Saïd, Tavarès. Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.

Caen (3-4-3) : Vercoutre - Genevois, Da Silva (Stavitski, 61e), Djiku - Guilbert, Féret (C), Peeters, Armougom - Rodelin, Santini (Bazile, 61e), Crivelli. Entraîneur : Patrice Garande.



Lille 1-2 Angers

Buts : Pépé (87e) pour le LOSC // Toko Ekambi (72e et 89e) pour le SCO

Lille pensait pouvoir refaire les coups de Nantes et de Lyon, sauf que Toko Ekambi ne l'a pas entendu de cette oreille. Les Nordistes n'ont rien proposé d'intéressant pendant une longue mi-temps, laissant leurs adversaires du soir apporter le danger face au but de Maignan, par Flavien Tait et Ismaël Traoré notamment. Mais le buteur camerounais est venu cueillir les hommes de Galtier, en reprenant un centre de Yohan Andreu au second poteau. Les Dogues pensent pouvoir à nouveau s'en sortir, grâce à une nouvelle réalisation de l'ancien Angevin Nicolas Pépé, mais un grand KTE fait définitivement pencher la balance d'une lumineuse reprise du droit dans la lucarne juste après l'égalisation lilloise. Dans ce match déterminant pour la course au maintien, Angers double le LOSC et le laisse à la dix-neuvième place.

Lille (4-3-3) : Maignan - Dabila, Soumaoro, Alonso, Balle-Touré - Maia, Amadou (C), Mendes - Pépé, Mothiba, Araujo. Entraîneur : Christophe Galtier.

Angers (4-1-4-1) : Butelle - Manceau, Traoré (C), Pavlović, Andreu - Santamaria - Reine-Adelaïde, Oniangué, Mangani, Tait - Toko Ekambi. Entraîneur : Stéphane Moulin.



Guingamp 2-2 Metz

Buts : Deaux (22e et 86e) pour l'En Avant // Mollet (6e, sp) et Roux (55e) pour Metz

Pour ce Ngbakotico, Metz avait le devoir de soigner son compteur, puisque les Lorrains n'avaient alors pris que trois points sur les quinze derniers possibles. C'est le néo-Guingampais Clément Grenier qui leur file un coup de main en contrant du bras une frappe dans sa surface. Le penalty est transformé ric-rac par Florent Mollet, Johnsson déviant le tir en lucarne. La réaction guingampaise ne se fera pas attendre : Lucas Deaux égalise sur un magnifique une-deux avec Yanis Salibur, qui lance son milieu d'une remise acrobatique. Thuram, Salibur et Grenier butent sur un solide Kawashima. Mais c'est Nolan Roux qui pense donner un avantage déterminant à son équipe en prenant le meilleur de la tête sur corner. ALERTE ! Voici son dixième but de la saison en Ligue 1. Tremble, le mercato. Un événement qui sera suivi d'une fin de match tendue, entre les contacts litigieux dans la surface, un Selimovic qui sèche Marcus Thuram en position de dernier défenseur, alors que Hantz et Kombouaré s'embrouillent sur le bord du terrain. Mais les Grenats finissent par craquer en toute fin de match, encore une fois. Lucas Deaux égalise en déviant une frappe de Salibur entre les jambes de Kawashima. Ça commence à sentir le sapin pour les Messins.

Guingamp (4-2-3-1) : Johnsson - Ikoko, Kerbrat, Eboa Ebla, Rebocho - Eaux, Phiri - Salibur, Grenier, Ngbakoto - Thuram. Entraîneur : Antoine Kombouaré.

Metz (4-2-3-1) : Kawashima - Balliu, Selimovic, Niakhaté, Lempereur - Mandjeck, Cohade (C) - Dossevi, Milićević, Mollet (Rivière, 42e) - Roux. Entraîneur : Frédéric Hantz.




Rennes 2-0 Troyes

Buts : Khazri (47e, sp) et Prcić (72e) pour Rennes

Entre des Troyens qui galèrent à botter convenablement un corner ou des Rennais qui balancent des ballons aériens vers Yoann Gourcuff, le jeu a mis du temps à faire son apparition. Mais la seconde période a offert un tout autre spectacle, avec des Rennais bien plus entreprenants. Xavier Giraudon fauche Ismaïla Sarr dès le retour des vestiaires et c'est Wahbi Khazri qui se charge de donner l'avantage aux Bretons. Zelazny garde les Troyens en vie en repoussant miraculeusement une jolie tête décroisée d'André. Et si Joris Gnagnon sort sur civière, c'est Prcić qui entérine la victoire des hommes de Lamouchi. Rennes fait la bonne opération dans le haut du tableau, puisqu'il recolle avec Montpellier et Nantes dans la course à la cinquième place.

Rennes (4-2-3-1) : Koubek - Traoré, Gélin, Gnagnon, Danzé (C) - Prcić, André - Sarr, Gourcuff (Sakho, 64e), Hunou - Khazri. Entraîneur : Sabri Lamouchi.

Troyes (4-3-3) : Zelazny - Deplagne, Giraudon, Hérelle, Traoré - Azamoum (C), Bellugou, Walter - Grandsir, Suk, Pelé. Entraîneur : Jean-Louis Garcia.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue 1 - J27 - Ici, c'est la L1 du samedi !




    Dans cet article


    Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 28

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24
    À lire ensuite
    Nolan Roux, dix de cœur