Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. G
  3. // Dynamo Kiev-FC Barcelone

Messi, l'amour à bout de souffle

Plus les années passent, plus l’évidence saute aux yeux. Après seize saisons consécutives passées à honorer le maillot du FC Barcelone, cette saison 2020-2021 de Leo Messi ressemble inexorablement à la dernière que l’Argentin compte passer dans son club formateur. Ce soir à Kiev, Messi n'est même pas du voyage. Désormais, la question n’est plus de savoir si La Pulga va rester, mais plutôt de comprendre pourquoi le sextuple Ballon d’or va partir. Et tant pis pour les romantiques.


« J’en ai marre d’être toujours le problème du Barça. » Assailli par une horde de journalistes à la sortie de l’aéroport de Barcelone où il vient de rentrer de la trêve internationale, Leo Messi ne passe plus par quatre chemins pour exprimer sa frustration. Le sextuple Ballon d’or vient à peine de passer un bon moment en deux semaines avant la sélection argentine qu’il doit déjà remettre le nez dans la mouise en Catalogne et se préparer à un rendez-vous crucial dans sa survie en Liga contre l’Atlético de Madrid. Qui l’aurait cru cinq ans auparavant ? Pas José Carlos Unzué. « Le Messi que j’ai connu dès le départ possédait une ambition maximale, il souhaitait tout gagner, décrit l’ancien entraîneur adjoint du Barça entre mai 2014 et mai 2017, mais aussi entraîneur des gardiens sous l’ère Rijkaard. Pour l’avoir connu depuis longtemps déjà, je peux vous dire que cette exigence personnelle est clairement la clé de sa réussite. C’est cette mentalité tournée vers l’ambition permanente de la victoire qui le rend aussi fort à mes yeux. » Mais lors de la défaite du Barça contre l’Atlético samedi soir (1-0), force est de constater que Messi apparaissait plus animé par son envie de divorce que par celle de la victoire.

Unzué : « J’aurais aimé que tout ce qu’il s’est passé durant ce mois d’incertitude ne se soit jamais produit »


Est-il vraiment nécessaire de donner les raisons qui poussent La Pulga à vouloir stopper son expérience barcelonaise ? Ce week-end, le FC Barcelone est replongé dans une époque qu’il avait supprimée de sa mémoire vive : onze points engrangés en huit journées de championnat, soit son pire début de saison depuis l’exercice 1991-1992. Une période où le Barça réalisait un doublé Liga-C1 en fin de compte, mais à l’heure actuelle, seul le virevoltant Ousmane Dembélé laisse envisager que le club puisse se remettre à esquisser un sourire. Aussi, aucun argument concret n’apparaît à l’heure d’imaginer les Catalans remporter ne serait-ce qu’un trophée en fin de saison. La déflagration reçue face au Bayern, le bras de fer Messi-Bartomeu, la démission de ce dernier et le contexte de la crise sanitaire qui pèse à la fois dans les comptes et les jambes sont à contre-courant de ce postulat. Après Ansu Fati placé sur la touche pour quatre mois, voilà maintenant Gerard Piqué et Sergi Roberto qui s’ajoutent à la liste des indisponibles longue durée dans un effectif où l’avant-centre le plus expérimenté se nomme Martin Braithwaite. Disons-le clairement : Barcelone est un champ de ruines.



Dès lors, quel footballeur de renom aurait envie de rester au club dans des conditions aussi désastreuses ? La fidélité est une qualité de plus en plus rare de nos jours, mais si elle devient la seule ligne de conduite d’un homme, cela ressemble plutôt à de l’aveuglement qu’autre chose. Alors au lieu de faire comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes, Messi démontre aujourd’hui par A+B que le Barça se tire une balle dans le pied à ne pas le laisser quitter le club. Le courant électrique pour jauger l’amour ne passe tout simplement plus depuis la drague estivale de Manchester City. « Le seul doute que j’ai sur son rendement à venir, c’est de savoir si tout ce qu’il s’est passé autour de lui ne finira pas par jouer en sa défaveur sur sa préparation mentale, considérait Unzué en octobre dernier. Son niveau d’exigence envers lui-même nécessite une implication totale. À vrai dire, j’aurais aimé que tout ce qu’il s’est passé durant ce mois d’incertitude ne se soit jamais produit. » Avec cette problématique majeure autour de son joueur phare, Ronald Koeman semble bien courageux de s’être embarqué dans une aventure aussi casse-gueule.

Dépasser Pelé et partir ?


Malgré deux matchs en retard qui handicapent son classement, le Barça se retrouve désormais onzième de Liga. Mais si le Barça doit se préparer à une grosse remise en question au moment où Messi va dire stop, l’Argentin garde quant à lui des temps de passages honorables sur le plan individuel avec six buts et quatre passes décisives toutes compétitions confondues en 2020-2021. Au total, le voilà donc à 640 buts inscrits pour le Barça dans sa carrière, soit trois de moins que le record absolu de Pelé sous le maillot du FC Santos. Une fois ce chiffre mythique dépassé, Messi devra prendre son mal en patience et préparer sa sortie. Pour les cœurs tendres, mieux vaut prévenir que guérir.

Par Antoine Donnarieix Propos d'Unzué recueillis par AD.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 15:02 Thierry Henry : « Je continue de regarder la L1, que ce soit Brest, Lens... »
Hier à 15:08 Adil Rami et Yohan Cabaye en National 2 à Hyères ? 23 Hier à 15:08 El-Arabi : « Terminer ma carrière à Caen, ce serait magnifique »
Hier à 15:05 Jordan Veretout : « Il ne faut pas fermer la porte à un retour en France » Hier à 12:11 Un joueur péruvien blessé par balle lors d'une fusillade 1
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi
Hier à 08:58 Un club espagnol réalise le premier transfert en cryptomonnaie 24