Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Derniers jours

Mercato : Quel dernier coup pour qui ?

Dans quelques jours, le marché des transferts prendra fin. Les effectifs seront alors définitifs, et il faudra attendre janvier pour d’éventuels renforts. Voilà pourquoi, cette semaine, on pourrait bien assister à des coups de dernière minute.

Modififié
Un défenseur et un attaquant pour le Milan AC

Le Milan AC a besoin de renforts. Ce n’est un secret pour personne. Hier soir, les Rossoneri se sont qualifiés pour la phase de poules de la Ligue des champions, et vont donc encaisser un petit pactole pour recruter. Deux secteurs, en particulier : la défense, et l’attaque. Mais surtout la défense, en réalité. Adriano Galliani a noté deux noms en rouge sur son carnet : ceux de Mamadou Sakho et de Davide Astori, formé au club, mais parti depuis belle lurette sous d’autres cieux. Pour Astori, ce sera au moins 14 millions. Et ce sera dur, vu la résistance du président Cellino. Pour Sakho, certainement un peu moins. Mais il faut un défenseur. Car Allegri ne pourra pas tenir toute la saison avec Zapata-Mexès en charnière centrale, et ne trouvera pas toujours un Abbiati en soirée de grâce, comme hier soir. Ensuite, il faut un attaquant. Le secteur offensif est déjà bien fourni, avec Balotelli, Robinho (oui oui, il est là), Pazzini, El Shaarawy et les jeunes Petagna et Niang. Mais le coach veut un renfort de poids, un type capable de marquer 15 buts cette saison. Pour le moment, ce buteur semble être Alessandro Matri même si, hier soir, les tifosi milanais ont été assez clairs, en sortant une banderole : « Matri ? Non merci. » De plus, Matri coûte au moins 10 millions. Pas donné. Les autres noms ? Ola John, Ibarbo (compliqué) et, dernière proposition, Cyril Théréau, disponible pour 4 ou 5 millions. Un dernier coup low cost, en somme.

Une cerise sur le gâteau pour l’Atlético Madrid

Lorsque l’on encaisse 60 millions d’euros de la vente de son attaquant vedette, forcément, on a envie de faire des folies. Pourtant, ce ne semble pas être la politique des dirigeants de l’Atlético Madrid qui, cet été, sont restés plutôt sages. 1 million pour l’Uruguayen Gimenez, 5 pour David Villa, 6 pour Roberto Jimenez… Et c’est tout. Mais pour le moment, la méthode paye : l’Atlético Madrid est invaincu cette saison (même si les deux matchs nuls contre le Barça, 1-1 et 0-0, ont offert la Supercoupe aux Catalans) et caracole en tête de la Liga. Ce week-end, les hommes de Simeone se sont même imposés 5-0 face au Rayo Vallecano. Il y a donc deux façons de voir les choses. D’abord, se dire : cette équipe est très bien comme ça, rien ne sert de dépenser juste pour le plaisir de dépenser. Mais ensuite, il y a l’autre point de vue. Celui de se dire : avec une recrue de poids en plus, l’Atlético pourrait vraiment franchir un palier, d’autant que, cette saison, le club madrilène retrouve la C1. Mais qui pourrait bien être ce dernier coup ? À Madrid, on serait prêt à accueillir à bras ouverts Juan Mata, si Chelsea décidait de le revendre. Ce matin, les Blues auraient toutefois fait comprendre que l’Espagnol n’était pas à vendre, et l’Atlético se serait tourné vers Kagawa, de Manchester United. Mais le vrai rêve de Diego Simeone, c’est Javi García. Problème : ses dirigeants ne seraient prêts à débourser que 10 millions d’euros pour l’ancien de Benfica, acheté 20 millions par City. Un peu radin, non ?

Des recrues pour Arsenal

C’est le feuilleton du mercato 2013 : qui va finir par accepter d’aller à Arsenal ? Depuis le début de l’été, les Gunners se sont pris un nombre de râteaux incalculable, mais Arsène Wenger ne désespère pas. Hier, il a convaincu Mathieu Flamini de s’engager avec Arsenal. Bon, en même temps, le Français est un ancien de la maison, et il était surtout sans contrat depuis la fin de son aventure au Milan AC. Il avait donc tout intérêt à accepter. Non, maintenant, il faut de vraies recrues. Au moins deux. Arsenal a validé son ticket pour la C1, et a donc les moyens pour recruter. Mais à quelques jours de la fin du mercato, et avec toutes les offres déjà formulées depuis le mois de juillet, vers qui se tourner ? Tonton Arsène a toujours, au fond de lui, l’idée Cabaye. Mais avec la concurrence du PSG, et les prétentions de Newcastle, cela risque, encore, d’être compliqué. L’alternative, c’est Guilavogui. Le joueur de Saint-Étienne intéresse Wenger, qui le verrait parfaitement s’intégrer au milieu de terrain londonien. Toutefois, la priorité, notamment après la blessure de Vermaelen, c’est un défenseur central. Car Arsène ne pourra pas toujours mettre Sagna défenseur central. D’accord, mais qui ? En Angleterre, on avait évoqué Ashley Williams, le défenseur de Swansea. Prix : 14 millions d’euros. On avait aussi parlé d’Adil Rami (10 millions), de Martin Škrtel, d’Aleksandar Dragović et de Toby Alderweireld. Il y en a bien un qui va finir par dire oui. Après, on peut toujours rêver que, sur un coup de folie, Arsenal réussisse à convaincre Di María, Benzema ou Rooney. L’espoir fait vivre.

Un dernier renfort pour Rudi Garcia

Depuis son arrivée à la Roma, Rudi Garcia a été gâté. Benatia, Strootman, Maicon, De Sanctis, Gervinho et, dernier arrivé, Adem Ljajić. Certes, en contrepartie, l’ancien coach du LOSC a été privé d’Osvaldo, Stekelenburg, Marquinhos et Lamela. Voilà peut-être pourquoi les dirigeants de la Roma aimeraient lui faire un dernier cadeau avant la clôture du mercato. Et ce dernier coup pourrait bien être un joueur offensif, surtout si Borriello venait, lui aussi, à faire ses valises (ce qui est probable). En effet, Rudi Garcia aurait rêvé de faire signer Demba Ba, mais les prétentions financières de Chelsea sont trop élevées. Alors, après avoir rapidement sondé Gomis, Matri, Bergessio et Abel Hernandez, l’équipe giallorossa pourrait bien se rabattre sur l’attaquant de Nice, Dario Cvitanich. Selon le Corriere dello Sport, l’OGC pourrait lâcher sa pépite argentine pour une somme ne dépassant pas les 10 millions d’euros, ce qui serait une super affaire, compte tenu du ratio de l’attaquant. Enfin, il semblerait que les dirigeants de la Roma souhaitent se séparer bientôt de Burdisso (âge avancé et salaire élevé), pour ensuite recruter un défenseur central plus jeune. Là aussi, comme pour le Milan AC, le nom de Mamadou Sakho a été évoqué, tout comme celui d’Astori. Allez, chacun en prend un, et on n’en parle plus ?


Un milieu de terrain pour Manchester United

On se moque beaucoup d’Arsenal mais, cet été, en terme de mercato, Manchester United n’a pas vraiment fait mieux. À la différence près que les Red Devils sont champions en titre, ce qui n’est pas négligeable. Cet été, la pépite Zaha a signé chez le champion d’Angleterre (11 millions), Varela est arrivé d’Uruguay, et basta. Or, avec le départ à la retraite de Paul Scholes, il pourrait bien y avoir un vide au milieu de terrain. C’est pour cela que, depuis le début du mercato, David Moyes, le nouveau manager de United, fait le forcing pour recruter dans ce secteur. Manchester United avait lancé une grosse offensive pour faire venir Fàbregas (jusqu’à 40 millions proposés), mais le Barça a déclaré son joueur invendable. Moyes s’est donc tourné vers son ancien chouchou à Everton : Marouane Fellaini. Là aussi, des discussions ont été engagées depuis de nombreuses semaines, mais l’affaire ne se débloque pas. Selon le Daily Mirror d’aujourd’hui, United va lancer une nouvelle offre, en proposant 45 millions d’euros pour le duo Fellaini-Baines. Une somme qui pourrait bien faire réfléchir les dirigeants des Toffees. Mais s’ils refusent ? Alors, Manchester pourrait bien tenter le dernier coup de poker du mercato, en faisant les yeux doux à Mesut Özil. Et ça, qu’on se le dise, cela aurait de la gueule.

Un cadeau C1 pour Schalke

Le mercato a été plutôt calme pour Schalke, qui s’est contenté de recruter l’enfant prodige Léon Goretzka, et l’attaquant hongrois de Mayence Szalai, déjà décisif. Mais la qualification en Ligue des champions obtenue mardi soir sur la pelouse du PAOK Salonique ouvre de nouvelles possibilités. Schalke n’a en effet pas un effectif pléthorique, et une ou deux recrues ne seraient pas de refus pour attaquer de front la Bundesliga et la C1. Les dirigeants du club de Gelsenkirchen ont plusieurs noms en tête. Restent à trouver des accords avec les clubs concernés. Pour le milieu de terrain, Schalke aimerait recruter le Roumain de l’Udinese, Gabriel Torje, qui n’a jamais réussi à s’imposer sous le maillot frioulan malgré un indéniable potentiel. Mais la vraie idée folle, ce n’est pas Torje. De fait, ce matin, Bild a révélé une info bombe : l’équipe allemande serait en train de bûcher sur le dossier Ronaldinho. L’ancien du Barça et du Milan AC semble parfaitement épanoui avec l’Atlético Mineiro, mais l’idée d’un nouveau défi en Europe, à 33 ans, pourrait bien le titiller. D’autant qu’à Schalke, il retrouverait un autre Brésilien, Felipe Santana, arrivé cet été de Dortmund. Et puis bon, Ronnie en Ligue des champions avec des nouvelles dents, ce serait un magnifique cadeau, à 9 mois du Mondial carioca…

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure La Premier League aux couleurs de l'arc-en-ciel 4

Le Kiosque SO PRESS