Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des nations
  2. // J1
  3. // Allemagne-France

Mendy, c'est reparti

Excellent et ultra décisif avec Manchester City en ce début de saison, Benjamin Mendy veut retrouver le même niveau avec l’équipe de France et récupérer son couloir gauche chez les Bleus après une Coupe du monde passée sur le banc.

Modififié

Son truc à lui, ce n'est pas de mettre des buts. Ce genre de choses, il préfère les laisser à son confrère Marcos Alonso. Avec quatre réalisations toutes compétitions et équipes confondues inscrites durant l'intégralité de sa carrière, Benjamin Mendy n'a pas besoin de s'interroger de longues heures pour savoir si sa prochaine célébration sera aussi relayée que celle d'Antoine Griezmann. En revanche, le latéral brille par un autre moyen : les passes décisives.


Depuis 2011 et ses premiers pas avec l'équipe professionnelle du Havre, le Français n'a pas traversé une seule saison sans donner d'offrande, qu'il ait disputé une dizaine ou une quarantaine de rencontres. En 2016-2017, lors de sa dernière saison avec Monaco, le garçon a même atteint la barre des onze assists (Ligue des champions comprise). Fort. Mais le bonhomme est actuellement bien parti pour faire encore mieux : alors que seulement quatre petites journées de Premier League se sont achevées, le gars sûr de Pep Guardiola a déjà délivré... quatre caviars. Costaud. Surtout quand on sait que son record en un championnat s'élève à cinq.

Un moteur tout neuf


Une statistique qui dit beaucoup sur son retour en grâce. Blessé la majeure partie de la saison dernière, Mendy n'a pas eu le temps de s'éclater avec Manchester City lors de son arrivée en Angleterre. Revenu juste à temps pour la Coupe du monde en Russie, l'ancien Marseillais a cependant dû laisser son couloir à Lucas Hernandez, nouveau numéro un de Didier Deschamps à son poste après un Mondial plus que réussi. En revanche, Guardiola a directement replacé son poulain dans son onze type. Avec succès, donc.



Sur le plan physique, le Tricolore a chassé tous les doutes, jouant toutes les minutes possibles sans montrer de signe de fatigue que ce soit en championnat ou lors du Community Shield. Toujours en mouvement et ultra offensif, Benjam' a autant convaincu dans le 4-3-3 classique du coach espagnol que dans son plus expérimental 3-5-2 (avec Sergio Agüero et Gabriel Jesus en pointe). Et même si personne ne peut assurer qu'il constitue une assurance tous risques défensivement parlant (son équipe n'ayant que peu été mise en danger), tout le monde doit convenir que le monsieur a retrouvé sa meilleure forme.

La concurrence peut (re)commencer


En plus de son apport sur le terrain, le roi des réseaux sociaux – « Parfois, on a envie de le tuer, et parfois, on a envie de dire "Waouh, quel grand joueur nous avons." (...)J’espère qu’on arrivera à le convaincre d’oublier un peu les réseaux sociaux pour améliorer certaines choses » , a indiqué Guardiola à ce propos – fait l'unanimité au sein du groupe du Catalan. Comme dans celui de DD. « Dans le vestiaire, avoir des gens comme Benjamin Mendy est extrêmement important, a ainsi souligné le technicien face à la presse. Il est primordial d'avoir des gars qui font rire les autres et créent de bons moments. »



Question : tous ces atouts peuvent-ils suffire à Mendy pour récupérer son bien en EDF, à savoir un statut de titulaire, aux dépens d'Hernandez ? Dans l'immédiat, rien n'est moins sûr, le sélectionneur privilégiant le profil plus « sécure » du Madrilène et n'hésitant pas à remettre publiquement en question la rigueur défensive du Mancunien. Il faut dire que passer des consignes de Guardiola aux exigences de Deschamps ne doit pas être fastoche. Reste que si celui qui n'a pas eu de vacances cet été sort également une passe décisive par match avec son pays, il devrait rapidement devenir incontournable.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
À lire ensuite
Mbappé survolté