Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Metz (2-0)

Memphis aîné

Pour la première fois capitaine de l'Olympique lyonnais, Memphis Depay a remis son équipe sur de bons rails avec un but et un penalty provoqué face à Metz. Une nouvelle prestation convaincante pour un garçon qui n'a jamais perdu la face dans cette période trouble et qui prouve une nouvelle fois qu'il est le joueur majeur de cet OL.

Modififié
Rudi Garcia a trouvé un allié. Sans une boulette d’Anthony Lopes, capitaine d’une semaine, Memphis Depay avait tout pour endosser mercredi dernier le costume de sauveur de l’Olympique lyonnais face au Benfica. Car quelques minutes plus tôt, en reprenant avec promptitude un des rares centres corrects de Léo Dubois, son égalisation était censée enlever une épine du pied de son équipe. Trois jours plus tard, lors de la réception du FC Metz, le gardien a laissé son brassard à l’attaquant comme s'il passait un témoin dans ce relais de médiocrité. Si cette promotion qui est due à une revue des leaders de la part de Rudi Garcia, le nouvel entraîneur lyonnais se laissant du temps pour « voir comment vit [son] groupe pour désigner le capitaine » , elle est aussi due à l’attitude irréprochable du Néerlandais depuis plusieurs semaines. Et ce, bien avant le changement d’entraîneur.


Et ce samedi, c’est encore lui qui a permis de dégoupiller la situation. Face aux Grenats, les Gones semblaient paralysés après deux mois sans succès en championnat et un mois sans trouver le chemin des filets. Ça, c’était avant la demi-heure de jeu, moment où le gamin de Moordrecht s’est saisi du ballon pour transpercer la défense messine et fusiller Alexandre Oukidja d’une frappe croisée. Son cinquième but de la saison. Cinq minutes plus tard, c’est encore lui qui est à la réception d’un centre de Youssouf Koné qu’il aurait pu reprendre sans la poussette de Manu Cabit. Le penalty est transformé par Moussa Dembélé, mais c’est bien le Néerlandais que l’avant-centre vient congratuler lors de la célébration. Le patron est clairement identifié.


Bras droit et main armée


Blessé pour le premier match de Rudi Garcia, avec la réception de Dijon la semaine dernière (0-0), Memphis apparaît comme la seule satisfaction lyonnaise dans un début de saison morne. En effet, s'il entame sa troisième saison entre Rhône et Saône, c'est seulement aujourd'hui qu'il semble mesurer son statut de leader. Une prise de conscience qu’a longtemps attendue Bruno Genesio, avec qui les relations étaient plus que fluctuantes. Par moments lassé d’être poussé sur un côté, le Hollandais avait pourtant salué son coach lors de son départ. « Après Manchester, j'avais besoin de confiance. Bruno et le président Aulas me l'ont donnée, expliquait-il en mai, reconnaissant. Je pense que Bruno a encore de très belles choses à faire dans le football, même si je ne peux pas prédire l’avenir. [...]J’ai une très bonne relation avec Bruno. Je le remercie pour l'opportunité qu'il m'a donnée à Lyon. » À l’arrivée de Sylvinho, il n’avait cependant pas caché que « ce changement était nécessaire » , apportant une « impression de fraîcheur » bienvenue. Et malgré les déboires collectifs, l'entente entre le coach brésilien et son attaquant n’était en rien feinte.


Intégré dans le clan des leaders, c’est avec pas mal d’amertume que Memphis a vu partir Sylvinho après un derby perdu. Appelé en sélection quelques jours plus tard, il ne cachait pas avoir « du mal à dormir » , à cause du « désordre » à Lyon, avant d’avouer un certain malaise. « Ce n’était pas de la faute (de Sylvinho) si on a eu des mauvais résultats match après match. Et je continue à dire que c’est l’équipe, assurait-il au micro de la chaîne L’Équipe. Je suis vraiment désolé qu’il ait été sacrifié parce que je pense qu’il a apporté de la passion à l’équipe et au club, de la fraîcheur, un nouvel état d’esprit. Mais ça prend du temps ce genre de choses pour changer un club comme l’OL. Je me sens mal pour lui, mais je sais qu’il va faire de grandes choses dans le futur. » Une loyauté pas forcément soupçonnable au premier abord, mais qui ne peut que conforter Rudi Garcia dans son choix. Et au moment où les joueurs ont été appelés par leur propre public à prendre leurs responsabilités, Memphis a eu le droit à une belle ovation du Groupama Stadium au moment de son remplacement. Méritée, forcément, mais surtout à confirmer.



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Une soirée pour remettre les pendules à l'heure en Ligue 1




Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

Hier à 17:34 EuroMillions : 104 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
Hier à 16:30 Le récap de la #SOFOOTLIGUE
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
À lire ensuite
Revivez Lyon - Metz (2 - 0)