Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 28 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // OM-Rennes

Bientôt libre, Max ?

Il n'aura que 22 ans en décembre, mais il entame déjà sa quatrième saison dans l'élite du football français. Alors, la saison 2019-2020 peut-elle être celle de l’avènement de Maxime Lopez parmi les meilleurs milieux de terrain du championnat ?

Depuis ses débuts en 2016, une chose est sûre : il ne s’est jamais caché, pour recevoir le ballon. Sa disponibilité sur le terrain est l’une de ses principales qualités, et explique son volume de jeu. Avec plus de 90 passes tentées (par 90 minutes) en 2017-2018 et 2018-2019, il fait partie d’un club très fermé en France.


Sur les cinq dernières saisons, ils ne sont qu’une poignée de joueurs à être au-dessus de la barre des 85 passes de moyenne : Verratti, Thiago Motta, Rabiot, Paredes, Seri... et donc lui, le fameux Maxime Lopez. La performance du Marseillais est d’autant plus remarquable que l’OM n’a pas l’habitude, c'est peu de le dire, d’avoir autant le ballon que le PSG.

On avance, on avance, on avance...


Mais faire des passes n’équivaut pas à faire avancer le jeu, la qualité première recherchée chez un milieu de terrain au plus haut niveau, et c’est là que le constat se gâte pour le natif de Marseille. Car s’il se déplace aux quatre coins du terrain pour demander le ballon, ses choix peuvent par la suite se révéler trop neutres pour réellement apporter à l’équipe. Décrocher afin de demander le ballon dans les pieds à son défenseur central pour finir par le donner à son latéral à quelques mètres, c’est certes une passe réussie supplémentaire, mais c'est une transmission sans grand intérêt pour le collectif.


À sa décharge, le milieu de terrain est aussi dépendant de la qualité des solutions qui lui sont offertes (ou plutôt non offertes) plus haut sur le terrain. La saison dernière, les joueurs à vocation offensive de l’OM étaient loin d’être les plus mobiles du championnat. Dans ces conditions, difficile d'imaginer des passes intéressantes. Mais le milieu a alors une autre solution : celle de porter le ballon lui-même, en attendant qu’un partenaire se propose. C’est justement sur ce point que Lopez semble en progrès, depuis le début de saison actuelle. Balle au pied, le petit Marseillais fait preuve de plus d’agressivité. Si personne ne se rend disponible, il n’hésite plus à avancer avec le ballon, allant même jusqu’à attaquer le premier rideau défensif adverse. Les statistiques confirment l’impression visuelle, avec des dribbles tentés (2,5 par match contre 1,5 en 2018-2019) et des « progressive runs » (2,78 par rencontre contre 1,83 en 2018-2019) en hausse.

Et autour ?


Ses dernières performances donnent parfois l’impression de retrouver le Lopez de la Ligue Europa réussie de l’OM en 2017-2018, lorsqu'il avait représenté une pierre angulaire de l’équipe finaliste malheureuse face à l’Atlético de Madrid. Cette envie d'aller de l'avant n'est cependant pas sans risque : avec un Sanson déjà très offensif un peu plus haut, la probabilité du déséquilibre est importante. D'autant plus que le milieu en couverture, Kevin Strootman, n’est pas le plus vif pour couper les transitions adverses.



Néanmoins, il s'agit sans doute du meilleur calcul pour Lopez et pour l'OM au vu des qualités du joueur. Puisqu'il n'a jamais été - et ne sera sans doute jamais - un grand défenseur, lui offrir plus de liberté apparaît comme la meilleure solution pour qu'il devienne le créateur made in Marseille que la ville attend depuis des années. Et avec l’arrivée de Valentin Rongier, il va peut-être enfin pouvoir s’appuyer sur un milieu de terrain parlant le même football que lui. Pour, enfin, vraiment concurrencer les Parisiens ?



Par Florent Toniutti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

il y a 53 minutes Viens mater PSG-OM lors d’une projection So Foot inédite 6 Hier à 15:55 En Italie, la VAR bientôt utilisée pour lutter contre le racisme ? 22
Hier à 15:28 FC Thouroude #52: Comme l'OAIME 2
Hier à 12:21 Sans club, Gourcuff fait du tennis en compète dans le Morbihan 45
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Hier à 11:21 Piqué et Dembélé sèchent l'entraînement par solidarité avec la grève catalane 74