Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Gr.H
  4. // La Gantoise/Lyon (1-1)

Mauvaise blague belge pour l'OL

Complètement à côté de la plaque pour son grand retour en Ligue des champions, Lyon a concédé le nul (1-1) sur la pelouse de La Gantoise. Très volontaires, les Belges auraient pu espérer mieux s'ils n'avaient pas joué à dix pendant plus d'une mi-temps.

Modififié

La Gantoise 1 - 1 Lyon

Buts : Miličević (68e) pour les Buffalos // Jallet (58e) pour les Gones

Trois ans et six mois que joueurs, membres du staff et supporters attendaient ça. Trois ans et six mois que les Gones voulaient regoûter aux saveurs de la plus grande compétition européenne. Comme tout jeune homme s'apprêtant à retrouver une ex ravissante, l'Olympique lyonnais voulait séduire. Mais comme beaucoup de ces jeunes hommes, l'OL a manqué son rendez-vous comme il avait manqué le précédent, à Nicosie. Une histoire de penaltys. Tétanisé par l'enjeu, le petit Gone a complètement perdu ses moyens face à une fille que tout le monde voyait dans son lit après deux ou trois techniques de drague vaseuses. Débordé par les questions incessantes de la belle Belge, l'amateur de quenelles au brochet a claqué des dents pendant un long moment, avant d'enfin arriver à aligner trois mots. Pourtant aidé par plusieurs coups du sort, le petit Lyon n'a obtenu qu'un petit numéro de téléphone. Et n'est même pas sûr que ce soit un vrai.

Lyon en mode moules frites


Pour leur grand retour en Ligue des champions, les Lyonnais n'arrivent pas à Gand dans une dynamique positive. Privés de leur joueur phare et n'ayant toujours pas réussi à développer leur jeu en Ligue 1, les hommes d'Hubert Fournier veulent se rassurer face aux champions de Belgique qui comptent, eux, sur un surplus de motivation pour faire tomber les favoris. Et cette motivation, elle se ressent dès le début du match. Malgré une défense à 3, les Belges sont là pour jouer et ce sont eux qui alertent les premiers le gardien adverse (2e). Les Gones ne sont clairement pas à leur aise en ce début de rencontre et manquent même d'encaisser l'ouverture du score (9e) sur une accélération de Depoitre qui laisse Samuel Umtiti sur place. Sans Anthony Lopes, qui dévie le ballon sur sa barre, les Rhodaniens auraient pu très mal débuter cette nouvelle campagne en C1. Malgré cette alerte, les hommes d'Hubert Fournier ne sortent pas la tête de l'eau et subissent les offensives répétées des Buffalos.

Dans la moitié de terrain adverse, Valbuena peine à organiser le jeu et les déplacements lyonnais ne sont que latéraux. À l'inverse, les champions de Belgique utilisent très bien les ailes et posent beaucoup de soucis à Morel et Rafael, titularisés ce soir. Dans l'entrejeu, même Maxime Gonalons est en souffrance, commettant plus de fautes que de récupérations de balle. Depoitre, encore lui, ouvre le score (25e) après une très belle combinaison, mais son but est annulé pour une position de hors-jeu limite. Les Lyonnais sont inférieurs dans tous les secteurs du jeu et doivent attendre la demi-heure de jeu pour se créer une occasion franche. Lacazette prend la défense de vitesse et bute sur un Matz Sels (32e) bien sorti. Un coup d'épée dans l'eau, tant les Belges reprennent rapidement la maîtrise du jeu. Jusqu'à ce geste incompréhensible de Dejaegere (40e), qui s'essuie les crampons sans retenue sur la cheville de Maxime Gonalons, et qui récolte un carton rouge pas illogique, quoique Ferri aurait dû prendre le même en début de match. Un coup de pouce du destin sur lequel les Lyonnais ne peuvent pas cracher.

Circulez, y a rien à voir


Au retour des vestiaires, les Lyonnais montrent un visage plus avenant. Rafael, puni pour sa mi-temps, est remplacé par Christophe Jallet. Très rapidement, Lacazette se met en évidence, obligeant le gardien adverse à bien se détendre pour aller chercher son enroulé (46e). Bien qu'ils soient en infériorité numérique, les Buffalos ne se contentent pas de défendre et sont encore dangereux dans la moitié de terrain lyonnaise. À force de pousser, les Gones finissent par trouver la faille sur coup de pied arrêté. Après un corner tapé au premier poteau, Jallet coupe la trajectoire du ballon et délivre les siens (57e). Sur le banc, Fournier jubile : le coaching gagnant de la soirée est pour lui. Assommés après avoir tant donné, les Belges subissent un gros temps fort lyonnais. Le but de Lacazette (63e) est refusé, et la frappe de Jallet passe au-dessus du cadre (65e). Insolents après l'ouverture du score, les Lyonnais se déconcentrent finalement et concèdent une égalisation logique.

Complètement à la masse, Morel oublie de défendre et laisse Miličević égaliser (68e). Les Lyonnais laissent filer un match qu'ils doivent pourtant gagner pour ne pas déjà se compliquer la tâche en Ligue des champions. Seul Christophe Jallet sort la tête de l'eau et offre un bijou de centre à Valbuena qui décide de ne pas marquer pour laisser planer le suspense à Gand (73e). De son côté, Jordan Ferri profite de la chance que lui a laissée l'arbitre pour absolument tout rater sur le terrain. Inexplicablement dépassés alors qu'ils jouent en supériorité numérique, les Lyonnais ne peuvent que constater l'ampleur des dégâts. Touchés par la grâce de Dieu ce soir, les hommes de Fournier obtiennent tout de même un penalty (88e) que le portier belge dévie. Lacazette peut regretter. Comme tout le reste de l'équipe, Jallet excepté.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Harry Redknapp grand vainqueur d'une télé-réalité britannique 5 il y a 5 heures Gourcuff out jusqu'en 2019 42 il y a 5 heures L'organisateur de la CAN sera connu le 9 janvier 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 21:30 Le bonbon de Bruno Alves sur coup franc 2