Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Guendouzi, le grand bain

Homme du match avec Arsenal face à Tottenham dimanche, Mattéo Guendouzi a été convoqué chez les Bleus lundi à la suite du forfait de Paul Pogba pour la première fois de sa vie, à 20 ans. Et cela semble arriver au parfait moment.

Modififié
Mattéo Guendouzi est un jeune adulte gâté. À l’heure où les mecs de son âge commencent à retourner à la bibliothèque universitaire et à empiler leurs chemises dans une armoire de logement Crous, lui dort le lundi après-midi. Et profondément. La preuve : « On a toqué à ma porte, mais je n’ai pas répondu, parce que j’étais en train de dormir. Après, mon téléphone a sonné, c’était le coach. Forcément, là, j’ai directement ouvert la porte. Là, il m’a dit : "Je t’aime beaucoup, mais faut que tu partes. Tu vas avec l’équipe de France A." Dix minutes avant, j’étais encore en train de dormir, donc je pensais que j’étais encore dans un rêve. » Changement de chambre, changement de catégorie, changement de statut : voilà Guendouzi chez les grands, prêt à profiter des absences au milieu (Pogba, Ndombele, Kanté, mais aussi Houssem Aouar, qui aurait pu être appelé à sa place s’il ne s’était pas flingué les adducteurs ce week-end) et à mettre en actes internationaux les promesses qu’il éparpille depuis l’été 2018 en club. Comme s’il sentait déjà la chose arriver, voilà ce que disait Unai Emery, son entraîneur à Arsenal, dimanche, après la nouvelle grosse performance de son milieu face à Tottenham (2-2) : « Mattéo est encore très jeune, mais il progresse. La saison dernière a été formidable pour lui, il a pris confiance, il a pris le rythme de la Premier League, il a appris à connaître ce championnat... Et cette saison, on sent qu’il a déjà franchi un cap. Aujourd’hui, c’est notre clé pour bien combiner au milieu. Ce match n’est qu’une étape supplémentaire. » Cette convocation chez les Bleus en est une autre.

Le bon créneau


Alors, pourquoi lui, pourquoi maintenant ? Tout simplement car, à l’heure qu’il est, Guendouzi est peut-être le type parfait au moment parfait, son match du week-end venant confirmer de nouveau qu’il possède de solides qualités pour venir foutre son nez dans un groupe décimé et ainsi voir où il se situe face à la concurrence.
« Mattéo est encore très jeune, mais il progresse. La saison dernière a été formidable pour lui, il a pris confiance, il a pris le rythme de la Premier League, il a appris à connaître ce championnat... Et cette saison, on sent qu’il a déjà franchi un cap. Aujourd’hui, c’est notre clé pour bien combiner au milieu. » Unai Emery
Les chiffres, d’abord : depuis le début de saison, le Français est le joueur d’Arsenal qui a réussi le plus d’interceptions, le plus de tacles et qui cavale le plus. C’est aussi un indéboulonnable dans la tête d’Emery et un mec qui sait se montrer décisif, ce qu’il a été face aux Spurs en sortant de sa poche une passe décisive magique pour Pierre-Emerick Aubameyang (il en avait déjà sorti une similaire pour Stephan Lichtsteiner, en League Cup, face à Blackpool, en octobre 2018). Partant, le sélectionner chez les Bleus pour se fritter avec l’Albanie et l’Andorre tombe sous le sens et semble être un bon créneau pour le mettre doucement au parfum, lui qui annonçait sobrement il y a quelques mois que cette convocation viendrait avec le temps : « J’ai toujours joué en équipe de France chez les jeunes, donc revêtir le maillot des A des Bleus est l’un de mes objectifs. Je n’ai que dix-neuf ans, il ne faut pas l’oublier. Le reste suivra si je suis bon. » Voilà le reste, après seulement neuf matchs croqués avec les Espoirs.

« Il a besoin de challenge »


Gâté, Mattéo Guendouzi l’a toujours été. Trop, c’était l’avis de certains, notamment à Lorient, où Alex Hayes, l’ancien vice-président du club, avait un jour estimé que le gamin croyait « tellement en lui » qu'il pouvait se vexer quand on ne le plaçait pas « sur le piédestal qu’il pense mériter » . Juste assez, c’était au contraire l’opinion du président des Merlus, Loïc Féry - « C’est un joueur qui a besoin de challenge. Il a pu manquer d’un peu de ça chez nous » - ou de son sélectionneur chez les Espoirs et ancien coach en Bretagne, Sylvain Ripoll, qui nous avait expliqué ceci l’an passé :
« On le voit facilement : il faisait la tête lorsque les entraînements se terminaient, passait beaucoup de temps à jouer seul contre un mur après les séances... Par rapport à des jeunes moribonds, lui, il faut simplement contrôler son énergie parce qu’il fonce. » Sylvain Ripoll
« La qualité n’a pas d’âge, mais il faut qu’on vous donne la possibilité de l’exprimer. Mattéo est un joueur avec une grosse personnalité, qui sait où il veut aller parce que c’est un vrai passionné de foot. On le voit facilement : il faisait la tête lorsque les entraînements se terminaient, passait beaucoup de temps à jouer seul contre un mur après les séances... Par rapport à des jeunes moribonds, lui, il faut simplement contrôler son énergie parce qu’il fonce. » Vite et bien, ce qui lui a filé une grosse vingtaine de titularisations en Premier League la saison dernière et plus de 80 matchs dans le circuit professionnel à vingt ans à peine. Assez monstrueux sur le CV, donc. Mais pour le reste ? Oui : un doute existe, car Guendouzi n’a pas toujours été impérial la saison dernière et peine parfois à maintenir sa consistance sur la totalité d’une rencontre, car il sait aussi se montrer impatient - ce qui peut aussi être une qualité - et car il a encore tout à accomplir. Ce premier stage chez les grands doit lui permettre de taper fort et bien : à 20 ans, on ne dort plus, on prouve.




Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Hier à 17:15 Le Las Vegas Lights FC balance 10 000$ à ses supporters 16 Hier à 17:00 Le récap de la #SOFOOTLIGUE Hier à 16:06 Pluie de peluches à Rotterdam pour des enfants malades 9