Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Marseille-Leipzig (5-2)

Marseille s'offre sa tranche de folie

Magnifiques d'envie, les Marseillais ont complètement retourné la situation après avoir encaissé un but dès l'entame de match. Payet et ses coéquipiers auront des courbatures partout demain, à coup sûr, mais c'était pour la bonne cause : les voilà en demi-finales de Ligue Europa.

Modififié

Olympique de Marseille 5-2 RB Leipzig

Buts : Ilsanker csc (6e), Sarr (9e), Thauvin (38e), Payet (60e), Sakai (90e+4) pour l'OM // Bruma (2e), Augustin (55e) pour Leipzig

Un jour, on saura peut-être quel dieu a posé son doigt sur la quinzième semaine de son calendrier de l'année 2018 en déclarant : « Les 10, 11 et 12 avril, les matchs de Coupes d'Europe seront complètement mabouls. » Tout a commencé quand Bruma a ouvert le score en moins de deux minutes d'une frappe puissante, en profitant de l'attentisme de la défense marseillaise et d'une passe de Jean-Kevin Augustin (0-1, 2e). Après avoir vu la Juve, Manchester City et le RB Leipzig marquer juste après le coup d'envoi, on se demande où est le respect qui est dû aux gens qui prennent cinq minutes de trop pour finir leur dessert avant d'allumer la télé. Et en observant l'OM et le RB s'embrouiller comme si on jouait une 93e minute tendue, alors que le chrono tournait depuis dix minutes et que trois buts avaient déjà été marqués, tout le monde a vite pigé qu'on était reparti pour un sacré tour de manège. Avec à la fin, Marseille qui décroche le pompon.

45 minutes, 4 buts, tout va bien


En marquant si vite à l'extérieur, Leipzig se cale confortablement dans son fauteuil avec le sentiment du devoir presque accompli. Grossière erreur. Tout le monde le sait, marquer trop tôt, ce n'est pas toujours une bonne idée, et l'OM met une première beigne aux Allemands trois minutes plus tard en égalisant grâce à un csc d'Ilsanker, malheureux après un enchaînement corner/cafouillage (1-1, 6e). Et ces derniers jours, quand la folie s'empare d'un match, c'est pour ne plus le lâcher. Les Marseillais l'ont bien compris et continuent de pousser sans avoir à attendre très longtemps pour marquer le deuxième.


Il suffit d'un contre et d'une ouverture sublime de Payet pour que Sanson dégaine la reprise de volée. Gulácsi sort une double parade dingue, mais Sarr est derrière pour ramasser les miettes et doubler la mise (2-1, 9e). Sur un nuage, l'OM pense même faire le break quand une frappe parfaite de Payet vient se garer au fond des filets de Leipzig, mais monsieur l'arbitre annule tout à cause d'une faute stupide de Mitroglou. Après le beau temps vient la pluie, et Marseille perd Sarr à cause d'une vilaine blessure au bras (28e). Un vilain nuage vite balayé par le but de Thauvin, qui reprend impeccablement du plat du pied droit un coup franc de Payet juste devant le but (3-1, 38e).

Héroïques


Les Marseillais démarrent la deuxième mi-temps comme ils ont terminé la première : avec le pied à fond sur la pédale d'accélérateur. Gulácsi envoie un nouveau double arrêt impressionnant sur des frappes de Mitroglou et d'Amavi, et Payet s'amuse avec le ballon dès qu'il le touche. Mais même s'il subit, le RB Leipzig prouve qu'il n'a pas besoin de beaucoup attaquer pour marquer et Augustin refroidit l'ambiance d'une belle frappe enroulée décochée soudainement (3-2, 55e). Pas grave, Payet a la télécommande pour rallumer la sono et saccage la défense du RB en trois crochets avant de bousiller la lucarne de Gulácsi d'un extérieur du droit (4-2, 60e).


La poisse continue de poursuivre les Allemands qui perdent Upamecano sur blessure après la sacoche de Payet. Héroïques de combativité, les gars de Rudi Garcia se butent littéralement sur la pelouse pour tenir le score lors des vingt dernières minutes. Mieux, ils se permettent quelques nouvelles offensives tout en stoppant celles de Leipzig. Tout le monde finit sur les rotules, mais Marseille tient définitivement son dernier carré quand Sakai plante le cinquième dans un but laissé vide par Gulácsi, monté sur le dernier corner (5-2, 90e+4). On parle souvent des dieux du football en leur attribuant telle ou telle volonté. Une chose est sûre, cette semaine, ils étaient tombés sur la tête.



Olympique de Marseille (4-5-1) : Pelé - Amavi, Gustavo, Kamara, Sakai - Lopez, Sanson, Sarr (Rami, 28e), Payet (Zambo Anguissa, 83e), Thauvin (Ocampos, 63e) - Mitroglou. Entraîneur : Rudi Garcia.

RB Leipzig (4-4-2) : Gulácsi - Klostermann, Upamecano (Bernardo, 66e), Konaté, Ilsanker - Bruma, Keïta, Demme (Forsberg, 54e), Kampl - Sabitzer (Poulsen, 59e), Augustin. Entraîneur : Ralph Hasenhüttl.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
    Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi