Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Dijon-Marseille (1-3)

Marseille l'emporte sur la fin à Dijon

Après avoir concédé l'égalisation dijonnaise à vingt minutes du terme, l'OM s'en est finalement sorti dans les derniers instants de la partie. Voilà les hommes de Rudi Garcia, solides troisièmes, à cinq points de son poursuivant Lyon.

Modififié

Dijon 1-3 Marseille

Buts : Kwon (73e) pour Dijon // Germain (35e), Ocampos (88e), Payet (94e sp) pour Marseille

Cela faisait longtemps que Dijon n’avait pas concédé une défaite dans les dernières minutes. Les Bourguignons, qui restaient sur une série de cinq matchs sans défaite (une victoire, quatre nuls), ont craqué à deux minutes du coup de sifflet final sur une reprise de près d’Ocampos, consécutive à un corner de Payet et une déviation de Germain, déjà impliqués dans le premier but de leur équipe (1-2, 88e). C’était la première vraie occasion de l’OM en seconde période. On appelle ça l’efficacité. Ou le froid réalisme, c’est selon. La partie s'est même terminée sur un score plus lourd. Après avoir vu son penalty repoussé par Reynet (consécutif à une faute de Yambéré, expulsé, sur Ocampos à la 92e), Payet, victime d’une faute de Lautoa cette fois, s’est en effet rattrapé deux minutes plus tard en ne ratant pas sa tentative.

Penalty oublié pour Dijon


Quand il aura cinq minutes devant lui, il faudra tout de même que Jérôme Brisard, l’arbitre de ce DFCO-OM, explique comment il a pu, en l'espace de dix secondes, refuser un penalty plus qu’évident à Sammaritano, l’avertir pour simulation et laisser Sarr finir tranquillement la soirée, alors que l’ex-Messin aurait dû être expulsé. Le coup d’envoi avait été donné depuis dix minutes seulement, et hormis une occasion de Sanson proprement stoppée par Reynet (7e), il ne s’était rien passé de bien transcendant jusqu’à cette décision arbitrale modérément appréciée par les Dijonnais (Sammaritano, à sept ou huit mètres du but, n’avait plus qu’à tirer).


On pourra toujours reprocher à l’ancien Auxerrois d’avoir un peu trop théâtralisé sa chute, mais les faits sont là : les Bourguignons avaient raison de réclamer un penalty. Et au lieu de mener potentiellement 1-0, ils ont vu l’OM lui passer devant à dix minutes de la mi-temps, juste après la sortie de Balmont qui venait de se blesser tout seul à la cheville. Sur le but de Germain (35e), les Dijonnais ne peuvent s’en prendre en revanche qu’à eux-mêmes. Un ballon perdu au milieu de terrain par Yambéré, et voilà les Phocéens qui en profitent en cinq secondes avec un centre parfait de Payet pour l’ex-Monégasque. Lequel n’a plus qu’à ajuster Reynet (0-1).

L’OM termine fort


Jusqu’alors, le public n’avait pas spécialement eu l’occasion de s’enflammer. Avec, quand même, deux occasions dijonnaises de Tavares (20e) et Saïd (28e), alors que les Marseillais donnaient l’impression d’en garder sous le pied. Après tout, cela suffisait à leur bonheur, eux qui n’ont jamais perdu cette saison face à un adversaire autre qu’un membre du Top 4 du classement. Seulement, l’après-midi a pris une tournure un peu moins joyeuse pour ce prétendant au podium avec la blessure de Steve Mandanda au début de la seconde période. L’international français, visiblement touché à une cuisse, a quitté la pelouse beaucoup plus tôt que prévu (52e). Le genre d’image qui a probablement laissé ce bon vieux Didier Deschamps légèrement perplexe.


Yohann Pelé, qui n’avait pas eu grand-chose à faire pendant vingt minutes, n’a en tout cas rien pu faire quand Kwon, deux minutes après son entrée et sur un centre de son grand pote Haddadi, armait son pied gauche pour une volée pas forcément puissante, mais parfaitement calibrée. Assez pour offrir l’égalisation au DFCO (1-1, 73e). C’était un quart d’heure avant cette fin de match débridée et complètement à l’avantage de l’OM, qui compte désormais cinq points d’avance sur Lyon avant le match des Rhodaniens dimanche face à Toulouse (21h). Quant aux Dijonnais, il leur faudra aller chercher les quatre points nécessaires à leur maintien ailleurs que contre l'OM.



Dijon (4-3-3) : Reynet (cap) – Rosier, Yambéré, Lautoa, Haddadi – Balmont (Marié, 32e), R. Amalfitano, Xeka – Saïd (Kwon, 71e), Tavares, Sammaritano (Sliti, 64e). Entraîneur : Dall’Oglio.

Marseille (4-4-2) : Mandanda (Y. Pelé, 53e) – B. Sarr, Rami (Sertic, 81e), Rolando, B. Kamara – Payet (cap), Anguissa, Sanson (Njie, 76e), Luiz Gustavo – Germain, Ocampos. Entraîneur : Garcia.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Alexis Billebault, à Dijon
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom