Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Konyaspor-Marseille

Marseille, jeune et jolie

Après avoir officialisé il y a quelques mois les signatures en pro de Maxime Lopez et Boubacar Kamara, l'OM a offert un contrat cette semaine à Yusuf Sari et Christopher Rocchia, qui fait d'ailleurs partie des 21 joueurs retenus par Rudi Garcia pour le déplacement de ce soir en Turquie à Konyaspor. Oui, le centre de formation marseillais a enfin une utilité.

Modififié

Le 18 juin 2016, Bilal Boutobba annonce qu’il quitte officiellement l’Olympique de Marseille pour rejoindre la réserve du FC Séville, qui s’apprête à évoluer en D2 espagnole. Avec un premier match en décembre 2014 à 16 ans et trois mois avec les pros – le record de précocité pour le club phocéen – et les louanges d’un certain Marcelo Bielsa, le minot avait pourtant tout pour devenir la fierté du peuple marseillais. Mais entre-temps, Marcelo Bielsa est parti, Boutobba, jugé trop jeune, a quitté le groupe pro et n’a pas joué la saison suivante. Résultat, il refuse de signer un contrat professionnel avec l’OM et attend sagement de pouvoir partir en Andalousie. Un an et demi plus tard, même si Boutobba est loin d’avoir percé à Séville pour l’instant, Marseille ne veut plus revivre un tel échec avec un jeune de la maison. Voilà pourquoi mercredi, le club phocéen a officialisé la signature de Yusuf Sari et Christopher Rocchia.

Génération Gambardella


Depuis le départ forcé de Patrice Évra dans les circonstances que l’on connaît, l’OM est en difficulté au poste d’arrière gauche. Derrière Jordan Amavi, Henri Bedimo est cramé, tandis que Boubacar Kamara et Dória ne sont pas à l’aise dans ce poste qui n’est pas le leur. Pas grave. Derrière, il y a un jeune qui pousse. Christopher Rocchia, 19 ans, latéral gauche de formation, n’a montré que des bonnes choses lors de la préparation de par son profil offensif. Il est donc logique que l’OM lui fasse signer son contrat professionnel et lui donne plus de confiance pour compenser le départ prématuré de Tonton Pat’. Mais attention, l’OM n’a absolument pas l’intention de miser sur les jeunes uniquement pour combler les vides.


En atteste la signature de Yusuf Sari, ailier droit de 19 ans également, qui compte une minute de jeu en Ligue 1 au compteur. Rocchia et Sari, ce sont deux jeunes de la génération 1998, la même que Boubacar Kamara, finaliste de la Coupe Gambardella au printemps dernier. C’est un fait. Depuis quelques mois et la prise en main de Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud, l’OM, souvent raillé pour son centre de formation tout naze, promeut de plus en plus de jeunes : Maxime Lopez, puis Boubacar Kamara et maintenant Christopher Rocchia et Yusuf Sari sont ou vont être voués à être des hommes à part entière de l’effectif professionnel. Maintenant, même s'il faut batailler fort, comme pour Kamara, Marseille est prêt à faire des concessions.

Volonté politique


Si l’OM se met à sortir des joueurs de complément pour son groupe pro, du jamais-vu, ce n’est pas le fruit du hasard. Et ce n’est même pas le fruit d’une génération exceptionnelle. C’est grâce à un travail de longue haleine et à la volonté de la nouvelle direction de reconnecter l’OM à ses jeunes. Depuis qu’il est en poste, Jacques-Henri Eyraud fait la tournée des clubs de la région et s’adresse aux jeunes en leur agitant les exemples de Lopez et Kamara. Histoire de leur faire comprendre que l’OM fait désormais confiance à ses minots, pour qu’ils ne filent plus dans d’autres centres de formation.

Mieux, Marseille joint les actes à la parole. L’équipe réserve de Marseille est de loin l’équipe la plus jeune de CFA. L’entraîneur David Le Frapper, débauché à Valenciennes en 2016, a ainsi installé quatre gamins nés en 2000 en tant que titulaires cette saison. Le message est clair. L’OM ne veut plus se contenter d’attendre un Nasri ou un Ayew qui tombe un peu par hasard tous les cinq ans. Le but : sortir régulièrement quelques jeunes capables de se fondre tranquillement dans l’effectif, pour éviter de devoir aller chercher un latéral brésilien qui n’offre pas plus de garantie. Promouvoir les Kamara plutôt que les Dória.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:30 SANS DÉPÔT : 10€ offerts pour parier gratuitement chez Winamax !!!
Hier à 10:00 500e but pour Ibrahimović 34
À lire ensuite
And the loser is…