Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Guingamp (4-0)

Marseille explose Guingamp

Longtemps neutralisé par une équipe de Guingamp très bien organisée, l'Olympique de Marseille a finalement martyrisé son adversaire en seconde période et s'installe sur le podium de la Ligue 1. L'En Avant va mal.

Modififié

Olympique de Marseille 4-0 Guingamp

Buts : Thauvin (57e, 80e), Payet (73e), Mitroglou (82e)

Accueillir la lanterne rouge, cela peut paraître simple. Sauf quand celle-ci est un habitué confirmé du championnat et a décidé de serrer la vis derrière. Un contexte qui a fait craindre le match piège à l'OM pendant toute la première période. Face à des Bretons parfaitement organisés, l'équipe de Rudi Garcia a peiné pendant la moitié du match. Avant que l'ancien entraîneur de la Roma n'ajuste son équipe avec l'entrée de Maxime Lopez et détruise le problème tactique imposé par Antoine Kombouaré. Lequel, avec cinq défaites en autant de matchs, pourrait commencer à se sentir menacé du côté de Guingamp.

Droit dans le mur


Antoine Kombouaré l'avait plus ou moins fait comprendre : après quatre défaites de rang, son En Avant allait venir à Marseille avec pour premier objectif d'être solide. Des intentions traduites dans le jeu par une organisation rigoureuse et la possession concédée aux Olympiens. Près de 70% du temps avec le ballon, mais seulement six tirs et aucun dans le cadre. Deux seules vraies actions notables pour l'OM : un tir contré de Morgan Sanson dans la surface à la conclusion d'une belle séquence collective initiée par Florian Thauvin (12e), puis une tête piquée de peu à côté de Kostas Mitroglou à la réception d'un centre du champion du monde 2018 (30e). En mode « défense totale » , les Guingampais se sont néanmoins autorisé quelques sorties de balle qui ont poussé la défense marseillaise à serrer les dents. Notamment sur le côté de Marcus Thuram, particulièrement actif pendant ce premier acte manqué des Marseillais, totalement neutralisés.

Thauvin le héros, Payet le génie


Conscient que les 45 premières minutes de son équipe étaient indigestes, Rudi Garcia change ses plans dès le retour des vestiaires : Lucas Ocampos, peu en vue, cède sa place à Maxime Lopez, ce qui pousse Dimitri Payet sur le flanc gauche et Morgan Sanson un peu plus près de l'attaque. Une modification rapidement payante pour l'OM, qui occupe mieux l'espace et bouscule la défense guingampaise. Après un poteau de Mitroglou, maladroit à la réception d'une déviation d'Adil Rami (50e), Marseille se libère peu avant l'heure de jeu grâce à un coup de tête lobé de Florian Thauvin (57e).


En difficulté dans le jeu pendant la première période, les Phocéens s'en sortent sur une touche offensive et forcent les hommes d'Antoine Kombouaré à revoir leur schéma. La suite, c'est un OM libéré et un Stade Vélodrome gâté par son artiste Payet, qui crucifie Johnsson d'une reprise de volée du plat du pied droit qui vient se loger sous la barre du gardien suédois (73e). À l'abri, Marseille n'est pas pour autant rassasié et en remet une couche avec Thauvin, qui conclut d'une frappe enroulée du gauche une contre-attaque proprement initiée par Kevin Strootman (80e), puis avec Mitroglou, qui se fait plaisir sur une offrande de Payet (82e). Marseille n'a vraiment joué que 45 minutes, mais cela suffit pour préparer au mieux sa nouvelle campagne européenne, ce jeudi contre Francfort.


Marseille (4-2-3-1) : Pelé - Amavi, Luiz Gustavo, Rami, Sakai - Strootman, Sanson - Ocampos (Lopez, 46e), Payet (Radonjić, 84e), Thauvin (Germain, 88e)- Mitroglou. Entraîneur : Rudi Garcia.


Guingamp (4-3-3) : Johnsson - Ikoko, Sorbon, Kerbrat, Eboa Eboa - Didot (Coco, 68e), Fofana, Phiri - Thuram, Roux, Benezet. Entraîneur : Antoine Kombouaré.



  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 10 Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6