Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 28 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Bordeaux

Un Américano beaucoup trop dilué

Duel d'Américains ce mardi soir au stade Vélodrome. Pour la première fois, l'OM de Frank McCourt et les Girondins de Joe DaGrosa vont s'affronter en Ligue 1. Les milliardaires américains ont récemment jeté leur dévolu sur deux clubs historiques français, annonçant leurs grandes ambitions pour les ramener au sommet. Mais la tâche s'annonce forcément plus ardue que prévue.

Modififié
Le temps d’une soirée, la Ligue 1 va se mettre à l’heure américaine. Ce mardi soir, Marseille reçoit Bordeaux, un match en retard de la 18e journée. Au même moment, il sera l’heure du déjeuner sur la côte Est des États-Unis et certainement pas celle de se poser devant une rencontre entre deux équipes du milieu de tableau du championnat français. Mais qu’importe : cet OM-Bordeaux sera l’occasion d’inaugurer l’Américano (ou Américianico, au choix), puisque les deux clubs historiques sont désormais sous pavillon américain. Et dans les deux cas, les deux nouveaux boss n’ont pas hésité à affirmer leurs ambitions sportives (dans des registres légèrement différents) pour séduire les supporters et vendre du rêve. Mais pour quels résultats dans le futur ?

Le rêve américain


Cela ne fait aucun doute, les Américains aiment voir grand. Très grand. Ainsi, Frank McCourt débarque à Marseille en août 2016 avec un slogan grandiloquent : « l’OM Champions Project » . Pas besoin d’en dire plus pour comprendre que le nouveau propriétaire américain nourrit quelques ambitions sympathiques pour son nouveau joyau. « Nous allons construire ce projet ensemble et il repose sur quatre axes, lâche-t-il lors de sa première conférence de presse. Le premier : nous construisons une équipe qui se battra tous les ans pour le titre dans le championnat de France. Le deuxième concerne les supporters, nous créerons la meilleure expérience pour les fans en L1. La troisième englobe la communauté, le club doit être un modèle et rendre ce qu’il doit à la ville de Marseille. La quatrième est de bâtir une organisation forte, aussi forte en dehors que sur le terrain. » Bim, les bases sont posées.


Pas de slogan à la sauce marseillaise du côté de Bordeaux avec Joe DaGrosa – arrivé à la tête du club en novembre dernier –, mais un discours là aussi très ambitieux, au point d’imaginer un retour en Ligue des champions d’ici trois ans et même rivaliser avec le PSG. « Quand j'ai déclaré à la télévision que je voulais renverser le PSG, j'ai reçu beaucoup de moqueries, explique-t-il lors de sa première prise de parole en tant que propriétaire des Girondins. Mais on n'est pas venus ici pour perdre, mais pour gagner. Nous voulons atteindre le meilleur classement possible. Je ne me fixe aucune limite, c'est ce que j'ai dit aux joueurs. Je veux qu'ils jouent pour gagner. Je leur ai demandé comment ils voulaient qu'on se souvienne d'eux, parce que je sais comment je veux qu'on se souvienne de nous : comme des personnes qui ont fait gagner le club. » Non, il n’y a pas de place pour la lose chez les Américains.


Plus dure sera la chute ?


Oui, mais voilà, tout n’est pas si simple. Les deux hommes sont arrivés avec leurs grandes ambitions, leurs grands discours et leurs rêves les plus fous, sans forcément être conscients de la difficulté de la tâche. Il aura fallu un peu plus d’un an à McCourt pour saisir cette réalité. « Je ferais un peu plus attention à certains mots que j’ai utilisés pour décrire le projet, concède-t-il dans La Provence en octobre 2017. Aux États-Unis, on parle un peu plus directement des objectifs qu’on veut atteindre. Je ne dis pas que c’est bien ou mal. Les gens disent : "Où est le champion ?" Mais il ne faut pas oublier tout ce qu’il y a autour, et que ça ne se fait pas en un an. J’ai peut-être été un peu trop américain, mais j’apprends la culture. Je m’en imprègne. » Car ici est probablement le premier problème.


Les deux hommes ont débarqué à la tête d’un club français sans trop savoir à quoi s’attendre, sans trop connaître la culture dans laquelle il débarquait, ni les difficultés de construire un projet cohérent et ambitieux dans le football européen, un exercice déjà bien compliqué pour les Qataris du PSG, dont les moyens sont largement supérieurs à ceux des deux milliardaires américains. « Mes enfants ont grandi en jouant au soccer, contrairement à moi, qui ai plutôt pratiqué le base-ball, le basket-ball ou le football américain, expliquait DaGrosa dans So Foot en novembre. Donc le soccer n'est pas quelque chose de naturel pour moi, mais j'essaie d'apprendre le plus vite possible. Je pense que je comprends le jeu, mais bien sûr pas aussi bien que les supporters bordelais. »

Toucher les fans au soccer


Les supporters, justement, sont au centre de l’attention de McCourt et DaGrosa. La première annonce du second après la fin des négociations pour la reprise des Girondins ? Un tweet annonçant la future amélioration des buvettes au stade. Des tribunes vides au Matmut Atlantique ? Hors de question, l’homme d’affaires veut absolument remplir les 42 000 places d’une enceinte qui sonne beaucoup trop souvent creux ces derniers temps. « Nous allons travailler dur pour capter l’attention des Bordelais, précise-t-il. Il faut que les fans vivent une super expérience au stade. À terme, il faut que le match des Girondins devienne la première chose à laquelle les gens pensent lorsqu'il s’agit d’organiser une sortie familiale. »


Un discours rappelant sensiblement celui de son compatriote McCourt en 2016 : « Les fans viendront alors pour vivre un moment spécial au cœur de l'OM ! Ce sera leur "maison", un endroit unique, que j'aime appeler "l'autre cathédrale" de Marseille ! Cela pourrait devenir une belle attraction pour accueillir les fans et leur faire découvrir le stade. » Raté, le promoteur immobilier a pu le constater lors de sa venue pour le match contre Lille, qui s'est déroulé dans une ambiance délétère au Vélodrome, alors que le Vélodrome était en fusion il y a encore quelques mois en Ligue Europa. Et s'il ne devrait pas être présent ce mardi soir pour échanger avec son compatriote DaGrosa, ce dernier n'aura sûrement pas besoin de McCourt pour comprendre que le rêve américain n'est pas la seule utopie dans ce monde de brutes.



Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible

il y a 1 heure Des ballons avec un slogan anti-racisme en Premier League 2 il y a 2 heures Giresse révèle que quelqu’un a voté pour lui pour The Best 8
il y a 3 heures Viens mater PSG-OM lors d’une projection So Foot inédite 6 Hier à 15:55 En Italie, la VAR bientôt utilisée pour lutter contre le racisme ? 23
Hier à 15:28 FC Thouroude #52: Comme l'OAIME 2
Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
L'Hamšík dans la peau