Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Demies
  3. // PSG-Manchester City (1-2)

Marquinhos, la révolution porte son nom

Le grand public attendait Kylian Mbappé, Neymar ou encore Ángel Di María lors de cette demi-finale aller de Ligue des champions entre le PSG et Manchester City. Et c'est finalement Marquinhos qui a inscrit le seul but parisien. Une surprise ? Pas vraiment tant le Brésilien aime planter dans les gros rendez-vous.

Modififié
C’est une image que les supporters du Paris Saint-Germain commencent à connaître. Celle d’un Marquinhos qui lève le poing et qui hurle à gorge déployée pour célébrer le ballon qu’il vient de catapulter au fond des filets. Et à chaque fois ou presque, c’est pour sauver les miches du PSG. C’est encore le cas face à Manchester City où son coup de boule a permis de valider par un but la première période parfaite des Parisiens. Avant de finalement être le seul espoir sur lequel peut s’attacher le club de la capitale en vue du match retour après cette défaite au Parc des Princes (1-2). Car si Neymar et Mbappé sont passés à côté de l’évènement sur le plan offensif - surtout en seconde période -, ce n’est pas le cas de Marquinhos et son casque d’or.

Marquinhos s'invite à la table de CR7 et Griezmann


Avec ce pion contre Manchester City, Marquinhos en est désormais à 9 buts inscrits en Ligue des champions. Soit autant qu'Ousmane Dembélé, Bafétimbi Gomis, Eden Hazard, Mauro Icardi ou encore Ciro Immobile. Il a joué plus de matchs européens que ces hommes-là ? C’est vrai. Mais le Brésilien a aussi planté autant de buts que Nani en C1 pour seulement 4 rencontres de plus disputées. Un ratio de 1,4 but tous les 10 matchs qui ferait saliver bon nombre de joueurs.


Mais le plus impressionnant n’est finalement pas le nombre de buts, ni le ratio, mais le moment choisi par Marquinhos pour marquer. La saison dernière, il y avait eu ce but salvateur contre l’Atalanta en quarts de finale (2-1), suivi d’un autre pion en demi-finales contre le RB Leipzig (3-0). Et rebelote cette année avec un but contre Manchester United en poules et deux autres contre le Bayern à l’aller et face à Manchester City ce mercredi soir. Si bien que le capitaine du PSG est le 3e joueur après Cristiano Ronaldo (2012-2013-2014) et Antoine Griezmann (2016-2017) à marquer en quarts et en demi-finales de C1 durant deux éditions consécutives. Même Sergio Ramos, pourtant réputé pour marquer dans les matchs importants, n’a pas réalisé cette prouesse.

Un Sergio Ramos aphone


Pour autant, Marquinhos n’est pas encore Sergio Ramos dans les grands rendez-vous. Déjà car l’Espagnol compte, lui, deux buts en finale de Ligue des champions, dont cette tête dans les arrêts de jeu en 2014 face à l’Atlético. Mais surtout car le Brésilien ne dirige pas sa défense à la baguette comme peut le faire Sergio Ramos, qui réalise certes plus d’erreurs défensives. Alors que Manchester City écrasait le Paris Saint-Germain qui était recroquevillé dans sa surface, Marquinhos n’a jamais levé la voix pour tenter de réveiller ses troupes. Seul Presnel Kimpembe a hurlé pour faire monter le bloc parisien. En vain.


De là à remettre en question le rôle de capitaine de Marquinhos ? Non. D’autant plus qu’il a retrouvé son attitude de guerrier au coup de sifflet final au moment de se projeter vers le match retour : « On doit faire mieux. Il faut avoir de la personnalité. Celui qui n’y croit pas ne devra même pas y aller. On est proches, il ne faut pas douter. On a ce qu’il faut pour renverser la situation, il faut y croire et être costauds. » Et finalement, ses coéquipiers n’ont qu’un but à marquer au retour pour espérer se qualifier. Car Marquinhos se chargera d'en planter un.



Par Steven Oliveira, au Parc des Princes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 15:01 Passe une tête ce dimanche à notre brocante "So Foot Nostalgie" ! 1 Hier à 12:56 Le gardien du Hertha Berlin révèle avoir été en fauteuil roulant après la Covid 4