Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options

Mariano, une saison et puis s'en va

Alors que l'Olympique lyonnais s'était mis d'accord avec le FC Séville pour le transfert de Mariano, le Real Madrid est venu s’immiscer dans le deal en utilisant son droit de préemption et ainsi récupérer son ancien protégé pour une somme de 22,5 millions d'euros.

Modififié
C’est un drôle d’été que sont en train de vivre les supporters de l’Olympique lyonnais. Alors qu’ils avaient fait le deuil de Nabil Fekir, leur capitaine est resté au bercail après son transfert avorté avec Liverpool. Alors qu’ils espéraient l’arrivée de Yerry Mina ou du jeune portugais Rúben Dias, c’est finalement Jason Denayer qui a débarqué. Et alors que le départ de Maxwel Cornet à Wolfsburg semblait acté, l’ailier international ivoirien devrait rester chez les Gones puisque c'est Mariano Diaz qui va s'envoler en direction non pas du FC Séville comme cela semblait être le cas, mais bien au Real Madrid, son ancien club. Un ultime contre-pied pour les supporters de l’OL qui attendent toujours leurs « deux recrues mondialistes » annoncées par Jean-Michel Aulas en juillet dernier. Mais bizarrement, cette fois-ci les supporters ne semblent pas forcément chagriné par ce changement de dernière minute.

Une plus-value de 14,5 millions


Il faut dire que d’un point de vue purement financier, la vente de Mariano Diaz au Real Madrid est une excellente affaire. Recruté huit millions d’euros il y a tout juste un an, l’international dominicain avait vu le FC Séville se mettre d'accord avec l'OL autour d'un transfert de 30 millions d'euros (+5 de bonus). Problème, du haut de sa Maison-Blanche, Florentino Pérez a patiemment attendu que le deal soit accepté pour déclencher son droit de préemption et ainsi rapatrier son ancien protégé contre 22,5 millions d'euros, l'Olympique lyonnais devant verser 35% de la plus-value du transfert de Mariano Diaz au... Real Madrid.



Une belle somme pour un joueur qui n’a disputé qu'une saison pleine (45 matchs + 3 matchs cette saison) avec Lyon et qui a souvent goûté au banc des remplaçants en fin d'exercice précédent avec le passage en 4-4-2 losange orchestré par Bruno Génésio qui préfère associer Memphis Depay et Bertrand Traoré en pointe. Un Memphis Depay qui a d’ailleurs prouvé qu’il était tout à fait capable de jouer seul devant dans un 4-3-3 comme face à Strasbourg le 24 août dernier (2-0).


Plus fort que Lisandro López, Bafétimbi Gomis et Fred


Partant de ce constat, ce départ de Mariano Diaz est-il une excellente nouvelle pour l'Olympique lyonnais ? Rien n'est moins sûr. Alors qu’il vient de souffler son quart de siècle au début du mois d’août, Mariano vient finalement de conclure avec Lyon sa première saison pleine au haut niveau, lui qui n'avait jusque-là connu que les équipes C et B du Real Madrid et disputé quatorze bouts de match avec les Merengues (les vrais !). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette première saison a été plus que réussie puisque le natif de Premià de Mar a planté 18 brindilles en 34 matchs de Ligue 1.


Un total d’autant plus costaud qu’il faut remonter à 1999 et à Sonny Anderson pour trouver trace d’un joueur qui a fait aussi bien pour sa première saison avec l’OL – Lisandro López ayant marqué 15 buts, Bafétimbi Gomis 10, Fred 14 et Giovane Élber 10. Et si l’attaquant brésilien avait troué, cette année-là, les filets à 23 reprises, il était loin d’avoir débarqué en terre inconnue après avoir connu l'élite avec Monaco et Marseille. Pourtant, Mariano n'est jamais vraiment entré dans le cœur des supporters lyonnais, qui placent l’ancien Madrilène en sujet de conversation favori après chaque rencontre de l’OL pour critiquer notamment son égoïsme et son très relatif manque de finesse technique.

Et maintenant ?


Willem Geubbels parti à Monaco, Jean-Philippe Mateta envolé à Mayence, Myziane Maolida vendu à Nice et donc Mariano reparti au Real Madrid, il est évident que l’Olympique lyonnais est dans l'obligation de lui trouver un remplaçant, d’autant plus quand on sait que le jeune Amine Gouiri s'est occasionné une sérieuse blessure. Et ce, même si Maxwel Cornet est finalement resté dans le Rhône. Mais alors qui pour remplacer Mariano Diaz ? Si le Lillois Nicolas Pépé (23 ans) était un temps annoncé, L’Équipe balance que Jean-Michel Aulas aurait jeté son dévolu sur Moussa Dembélé (22 ans), l’attaquant français du Celtic. À moins que le boss de l'OL n’aille de nouveau déplumer l’Ajax Amsterdam en chipant le Danois Kasper Dolberg (20 ans), déjà convoité la saison dernière. Quoi qu'il en soit, l'OL n'a plus que quatre jours pour trouver un buteur digne de ce nom. Et il va falloir se dépêcher si Jean-Michel Aulas ne veut pas faire un panic buy dans les dernières heures du mercato comme l'Olympique de Marseille l'été dernier.



par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 96
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall