Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // United-Tottenham (1-6)

Manchester, marche arrière

Après avoir été fessé à domicile par Tottenham qui lui a collé six buts, Manchester United va devoir tenter d'avancer sous les moqueries et les critiques. Lesquelles sont plus que justifiées pour le moment, notamment au vu du secteur défensif des Red Devils et de leur (manque de) détermination affichée ce dimanche.

Modififié
Il reste, malgré le cauchemar, des raisons d'espérer. Après tout, il ne s'agit que de la quatrième journée de championnat. Surtout, la dernière et seule fois que Manchester United avait encaissé un 6-1 en Premier League dans son histoire avant ce week-end datait du 23 octobre 2011. Cette saison-là, malgré une correction infligée par leurs ennemis, les Red Devils avaient tenu la distance jusqu'au bout et avaient achevé l'exercice à la place du dauphin à égalité de points avec les Skyblues. Un bilan suffisamment acceptable pour parler d'accident, finalement.

Vidéo

Mais tout de même, il paraît compliqué de voir le MU actuel (désossé sur un set de tennis, par les Spurs) en deuxième position du classement au terme de la saison 2020-2021. Et il semble difficile, aussi, de voir dans l'humiliation subie par les hommes d'Ole Gunnar Solskjær un « accident » . Car cette équipe n'a absolument rien à voir avec celle managée à l'époque par Alex Ferguson, et son effectif ne peut être comparé à celui du Sir (qui pouvait notamment s'appuyer sur Ryan Giggs, Rio Ferdinand, Wayne Rooney ou encore Nemanja Vidić).

Aucune défense, aucune excuse


En octobre 2011, un certain David de Gea tentait de protéger les cages de United. Contre City, le gardien avait bien sûr vécu un calvaire. Sauf que ce dimanche, contre Tottenham, c'était différent. S'il avait mangé trois buts après la 89e minute il y a neuf ans et vu Mario Balotelli sortir un tee-shirt « Why always me ? » , l'Espagnol a cette fois ramassé le ballon au fond de ses filets à six reprises avant la 80e (dont quatre fois lors de la seule première période). L'expulsion d'Anthony Martial, à la demi-heure de jeu ? Franchement pas une excuse, même si l'infériorité numérique n'a évidemment pas favorisé la prise de conscience. Car c'est de ça qu'il s'agissait, devant des Spurs en furie et portés par leur duo Harry Kane-Son Heung-min toujours aussi bouillant (un doublé et une passe décisive pour chacun) : complètement ailleurs et déboussolés, les Mancuniens n'ont ni compris ce qu'il se passait ni réagi. Pire : ils ont commis erreur sur erreur, combinant fautes de concentration ou de placement et absence d'engagement flagrant.


Ceux qui sont censés joué les rôles de cadres, en particulier, ont montré un manque d'investissement inacceptable et/ou des lacunes sportives trop grosses pour ne pointer du doigt que le talent intrinsèque. Sont concernés, en vrac : Paul Pogba (qui a, entre autres, provoqué un penalty), Bruno Fernandes (remplacé durant l'entracte, et sûrement auteur de sa pire mi-temps avec MU), la charnière centrale Harry Maguire-Éric Bailly (qui ferait regretter le binôme Chris Smalling-Phil Jones, ou presque)... Le secteur défensif, justement, a totalement sombré. Incapable de remporter un duel ou de réaliser un geste serein dans sa surface, l'arrière-garde mancunienne tremble comme une feuille et se cache comme Yajirobé devant le jeune méchant Végéta lorsqu'un ballon s'approche de la zone de vérité. Impression qui ne date pas d'aujourd'hui, puisqu'elle se reflète depuis la reprise : MU a déjà été sanctionné de trois pénos (en trois journées), et affiche l'avant-dernier total du pays au niveau des pions pris (onze, sachant que West Bromwich Albion est à treize en ayant disputé une partie supplémentaire).

« Beaucoup de personnes méritent de bonnes gifles »


Pourtant, Manchester avait l'air d'évoluer petit à petit et d'avancer dans le bon sens depuis l'arrivée de Solskjær. Mais ce revers, bien qu'il puisse devenir isolé, remet en doute l'équilibre sportif déjà fragile que tente d'installer l'ancien attaquant. Et comment se remettre sur les rails ou continuer la reconstruction sereinement, en plein cœur des moqueries et des critiques qui vont s'abattre sur son club ? Sur Sky Sports, un Patrice Évra aussi lucide que triste a assez bien résumé la situation en confiant qu'il n'y croyait plus : « Je n’attends rien de United cette saison, pour être honnête. On va parler de l’entraîneur, on va se demander si Ole est l’homme de la situation. Peut-être qu’il l’est, peut-être pas... Mais qu’en est-il de la direction, que se passe-t-il avec mon club ? Aujourd’hui, je suis véritablement ému. Sérieusement. C’est difficile de me briser, je suis une personne positive. Je n’encourage pas la violence, mais beaucoup de personnes méritent de bonnes gifles aujourd’hui. »



Et de continuer, sans oublier de pointer les joueurs qu'Edinson Cavani aura bien du mal à remuer s'il arrive en renfort : « Je ne veux même pas parler de jeu, parce que ce qu'il se passe en ce moment est une catastrophe. Mon conseil aux fans est d'acheter une PlayStation, de prendre un joueur comme Sancho ou Messi et de commencer à jouer. C'est un désastre, notre défense a été choquante. Je suis dévasté, personne dans cette équipe ne mérite de jouer en ce moment... C’est la même histoire chaque année, les joueurs n’ont aucune excuse. » Vrai : même à 39 piges, Tonton Pat' ferait sûrement mieux que les Red Devils ballon au pied et ne serait pas pire que leurs supérieurs bien au chaud dans les bureaux. C'est dire...



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom

Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 16:40 Gianni Infantino positif à la Covid-19 14
Hier à 16:16 Walter Ricciardi pense à la création d’une bulle pour la Serie A 9 Hier à 14:24 Le Wellington Phoenix FC se délocalise en Australie à cause du coronavirus 5 Hier à 12:57 Afrique du Sud : Il devient président d’un club à 19 ans 8 Hier à 12:13 Une D3 brésilienne fait match nul avec seulement 12 joueurs disponibles 8 Hier à 11:15 Bernardo Silva réclame un nouveau président à Benfica, Jorge Jesus lui répond 39