Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Real Madrid

Marcelo et les cris de singes

Modififié
En plus d'être amère, la défaite peut parfois amener à payer les pots cassés et réprimander les comportements extra-sportifs. Remplaçant lors de la demi-finale aller de la Coupe du Roi entre le Real Madrid et l'Atlético Madrid au stade Santiago-Bernabéu (victoire 3-0 du Real), Marcelo a tout de même souffert dans le derby madrilène, et ce, malgré le succès des siens.

D'après les informations divulguées par Sky Sports, l'international brésilien (28 sélections, 4 buts) a été victime des cris de singe et d'injures racistes contre sa personne à la fin de la rencontre. La Ligue de football espagnole devrait bientôt se saisir de l'affaire, d'autant que les supporters colchoneros sont allés beaucoup trop loin lorsque le joueur tenait son fils dans les bras, en scandant : « Nous attendons que ton père meure ! »

Si un match se termine par un coup de sifflet final, la connerie, elle, ne s'arrête jamais.

AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:36 EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce vendredi 1
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Niang était au volant