Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Championship
  2. // J2
  3. // Derby County-Leeds United

Marcelo Bielsa : « C'est si difficile de jouer à ma façon que je ne propose pas d’options alternatives »

Depuis maintenant de nombreuses années, Marcelo Bielsa a choisi de ne plus accorder d’interview à la presse, par souci d’équité et de justice entre les médias. Par souci de justice et d’équité envers Marcelo Bielsa, So Foot publiera les transcriptions in extenso des conférences de presse avec Leeds United de celui que nous n’appellerons pas El Loco, mais Le Professeur.

Modififié
Le marché des transferts se termine aujourd’hui. Pensez-vous accueillir encore un joueur ?
Je ne peux pas vous donner une réponse définitive. Si j’ai quelque chose de concret, je vous tiendrai informé.

Vous aimez la période du mercato ?
Non.

Pourquoi ?
Parce que... euh... je préfère les situations définitives et pas celles qui changent de manière incertaine.

Avec l’équipe que vous avez maintenant, vous êtes content et pensez pouvoir maintenir l’intensité que nous avons vue le week-end dernier ?
Je suis content. Maintenir l’intensité est un objectif et nous devrons démontrer que nous sommes capables de l’atteindre.

Quels sont les secteurs ou les aspects que vous voudriez renforcer ?
Normalement, j’aspire à avoir deux joueurs par poste. De ces 22 joueurs, j’aime que 18 aient un statut égal, comme s’ils avaient tous le niveau pour être titulaires. Et 4 joueurs qui aient encore à compléter leur... leur expérience pour être définitivement des joueurs de l’équipe première.

Quels vont être les défis face à Derby County ?
(Il tousse) Bon... Eeeh... Chaque rival met à l’épreuve les possibilités de ce que nous essayons de faire. C’est aussi un match à l’extérieur et pas à domicile. On devra essayer de répéter les meilleurs moments du premier match, plus longtemps, et on devra voir si ce qu’on a fait à domicile, on peut le faire à l’extérieur. Nos intentions sont les mêmes. Identiques.

Vous pensez faire beaucoup de changements ? Vous avez des blessés ?
Non, non, si tout se déroule normalement, ce sera la même équipe et on ne pourra pas compter sur Dallas.

Parce qu’il est...
(Il coupe). Il a une blessure qui le tiendra absent pendant une période pour le moment indéterminée.

Ma dernière question : le siège sur lequel vous vous asseyez attire plus l’attention que l’équipe. Ça vous surprend ?
(Quiproquo entre le journaliste et le traducteur Salim Lamrani, qui traduit "Les bookmakers placent Leeds en deuxième ou troisième place pour la montée. Vous êtes surpris ?" (Marcelo Bielsa écarte légèrement les mains). Bon... C’est un pari. (Il regarde le journaliste et écarte à nouveau les mains)

Je parlais du siège, du tabouret sur lequel vous vous asseyez ?
Ah le tabouret ? Il est très confortable. La question se réfère au fait de savoir si le tabouret est confortable ou s’il n’est pas confortable ? (Salim Lamrani : qu’est-ce que vous pensez du fait que les gens parlent beaucoup du tabouret ?) Ça me surprend. (Rires dans la salle)

Au sujet des 4 jeunes sur les 22 joueurs. Qui sont-ils ?
Pearce fait partie de cette catégorie. Tyler Roberts fait partie de cette catégorie. Shackleton fait partie de cette catégorie. Shaughnessy fait partie de cette catégorie. Parfois ce n’est pas seulement l’âge, c’est aussi l’expérience en termes de minutes en équipe première.

Quel est votre plan de travail pour la semaine prochaine ?
Vous pouvez préciser votre question ?

Bien sûr. Qu’est-ce que vous voulez améliorer avec les joueurs ?
Bon... Accumuler les entraînements. Mettre à l’épreuve de la compétition ce qu’on fait à l’entraînement. Ce sont les deux éléments les plus signifi... les plus importants pour le développement des joueurs.

Vous pensez que les 4 jeunes auront du temps de jeu ?
Oui. Oui parce que normalement du groupe de 22 joueurs il en manque toujours 4, sur blessure ou suspension. Donc ces 4 joueurs passent dans le groupe des 18 convoqués. Et quand ils sont dans les 18, cela présuppose pouvoir jouer. D’autre part, être jeune n’est pas un obstacle pour être titulaire. Il faut seulement montrer qu’on est le meilleur.

Samuel Saiz a été très impressionnant le week-end dernier (victoire 3-1 contre Stoke). Comment vous jugez sa pré-saison et comment vous avez jugé son match dimanche ?
C’est un joueur déséquilibrant. Créatif. Il a la capacité de trouver des solutions lui-même. Ça en fait joueur singulier, un joueur qui attire l’attention. On a pu voir ce qui le distingue pendant le match de dimanche.

Qu’est-ce que vous pensez de son attitude ?
Son attitude ? Très bonne. (Il écarte les mains) Je l’ai senti enthousiaste et sûr... et (il interroge son traducteur : j’ai dit enthousiaste, sûr et ?)... ah, et confiant.

Dans quelle condition se trouve Pontus Jansson ?
Il progresse chaque jour. Il se rapproche de sa meilleure forme. C’est une option pour le poste de défenseur central gauche ou droite.

On vous a senti assez réservé dans la célébration du but de dimanche. Pourquoi ? Parce que la victoire a été difficile à obtenir ?
Nooon. En général, on célèbre plus la victoire que les buts. Et les célébrations, au poste que j’occupe, me semblent correspondre plus au domaine privé qu’au domaine public. Je pense que le domaine public de la célébration correspond au footballeur et au spectateur.

Vous avez sans doute regardé le match de Derby de la semaine passée. Qu’est-ce que vous en avez pensé ?
Le coach de Derby est une gloire du football anglais (Frank Lampard, ndlr). Cela a toujours une répercussion sur l’équipe. Derby County fait partie des 6 équipes les plus importantes de la Championship. Bon, cela est toujours un jugement qu’on peut faire avant le début de la compétition. Tous les rivaux méritent le respect. Et celui-ci mérite un respect spécial, non?

Marcelo, vous avez sans doute revu le match contre Stoke. Qu’est-ce que vous pensez de la performance de vos joueurs ?
Bon... Le match a eu peu de hauts et de bas... On a dominé la majeure partie du match. La manière de jouer, nous l’avons aussi maintenue pendant pas mal de temps. Les deux aspects qui nous représentent le plus sont la récupération rapide du ballon et le nombre de passes avant de finaliser la possession, de la convertir en attaque. Je regarde ces deux aspects. Et si on les concrétise ou non, ça me donne une idée du niveau de l’équipe.

C’est quelque chose de nouveau pour les joueurs. Après ce premier match, vous savez s’ils peuvent jouer ainsi ou non ?
Vous savez, au-delà du style, additionner des passes n’est jamais une nouveauté et essayer de posséder, récupérer le ballon est un aspect primordial du jeu. Je ne crois pas que... que ce que nous proposons soit si nouveau qu’il faille évaluer si c’est possible ou non pour les joueurs. Les moments pendant lesquels Stoke City a dominé ont été ceux pendant lesquels on n'a pas pu les empêcher de faire 10 passes de suite. Ce qui me fait penser que le jeu n’est pas si différent. Les objectifs sont plus ou moins similaires pour tous. Parfois, une équipe s’impose sur l’autre, et parfois c’est le contraire, pendant le même match. (Il regarde sa montre)

Comment est-il possible de maintenir l’intensité que nous avons vue pendant dix mois et tant de matchs ?
Bon. (Il écarte les mains)
« Le monde reconnaît au football anglais l’intensité. C’est un aspect de son identité que le monde reconnaît à l’Angleterre. Hors d’Angleterre surtout. J’imagine que ce ne sera pas une difficulté d’essayer de faire quelque chose que le football anglais fait naturellement et normalement. »
Le monde reconnaît au football anglais l’intensité. C’est un aspect de son identité que le monde reconnaît à l’Angleterre. Hors d’Angleterre surtout. J’imagine que ce ne sera pas une difficulté d’essayer de faire quelque chose que le football anglais fait naturellement et normalement. Maintenant, c’est vrai qu’il y a beaucoup de matchs mais nous avons aussi deux interprètes pour chaque poste. Espérons que nous aurons la sagesse de bien gérer toutes nos ressources.

Il y a des équipes qui ont plus de 22 joueurs. Vous pensez que c’est risqué de n’en avoir que 22 ?
(Il écarte les mains) Peut-être... Votre question me fait réfléchir. Je crois que non. Mais si les autres, ou si certains voient le problème d’une manière différente de la mienne, je devrai le prendre en compte. Parce que l’expérience dans la connaissance de la compétition ne peut pas ne pas être considérée. Je suppose que vous posez ces questions parce que vous interprétez la Championship. Que vous êtes en train de l’interpréter. À la base, je pense que 50 matchs en 10 mois n’est pas un chiffre inaccessible pour 18 ou 22 joueurs. Mais je veux ajouter une nuance à l’explication. (Il met ses mains dans les poches) Le rendement physique est aussi un état mental. Avoir la possibilité concrète de jouer régulièrement génère un meilleur état mental. Quand il y a plus de 22 joueurs, on a parfois 3 possibilités pour certains postes. Et cela peut faire disparaître l’enthousiasme, affecter la disposition des joueurs. Je pense toujours à 18 titulaires et à 4 joueurs qui peuvent espérer un peu plus. On prend aussi en compte 2 ou 3 joueurs supplémentaires. Par exemple, Clarke, Edmondson, ce qui nous donne un groupe de 25 joueurs, avec différentes catégories d’expérience.

Merci pour les détails de cette réponse. Cooper était le capitaine pour le dernier match. Comment a-t-il joué ? Comment a-t-il tenu son rôle de capitaine et quelle importance donnez-vous au rôle de capitaine ?
Le capitaine est le représentant des footballeurs. Je ne le choisis pas. Parce que d’après moi, il doit être choisi par ceux qu’il va représenter. Mon point de vue est celui d’un observateur. Je crois que c’est un grand capitaine. Mais l’opinion la plus précieuse est celle de ses coéquipiers.

Bonjour Marcelo. On a vu un pressing très rapide contre Stoke. Vous allez jouer de la même manière pour les matchs à l’extérieur ?
C’est mon objectif. Normalement les objectifs s’équilibrent, se contrebalancent selon le comportement de l’adversaire. Si les deux équipes réclament l’initiative, ce n’est pas la même chose que si l’une des deux la concède. Imaginons le contraire de l’initiative, qui est l’attente. Si les deux équipes attendaient, il y aurait un grand vide au milieu.
« La manière dont on perçoit la victoire conditionne les outils que l’on croit les plus adaptés »
C’est pour cela que s’il y a une équipe qui veut mener le jeu et l’autre qui spécule, les rôles sont plus faciles à se partager. Mais si les deux attendent, ou si les deux ont de l’ambition, il y a une équation plus difficile à résoudre. Je vous dis tout ça parce que si on n'arrive pas à imposer notre style pendant certains matchs, ce sera parce que notre adversaire nous en empêchera, pas parce que nous n’essayerons pas. Pour moi, le style est toujours unique. Je ne veux pas dire que c’est une norme, ou une vérité absolue. Mais pour moi, personnellement, c’est si difficile de jouer à ma façon que je ne propose pas d’options alternatives. Pour moi, le fameux plan B est seulement déterminé par un joueur différent, avec des caractéristiques différentes, au même poste. Mais les objectifs sont toujours les mêmes. Dans le sens que la manière dont on perçoit la victoire conditionne les outils que l’on croit les plus adaptés. En reconnaissant toujours qu’il y a des idées contraires qui sont tout aussi valides.

Quelle importance a la blessure de Dallas et combien de temps va-t-il être absent ?
Dallas est un joueur très important. Il peut jouer des deux côtés et à différents postes. Son absence va être très importante pour nous. Je ne pourrais pas vous dire avec précision sa période d’indisponibilité. Je vais demander à l’équipe médicale qu’elle vous donne des précisions exactes.

À quel endroit est-il blessé ?
Je ne sais pas.

Juste une dernière question...
(Il coupe) En vrai, je sais. Mais comme vous décomposez la question, j’ai peur de donner une information incorrecte. Je vais faire en sorte que vous ayez la réponse rapidement.

OK, merci.
(Il se lève et s’en va)

Propos retranscrits par Pierre Boisson
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Les trophées 2018 de SO FOOT ! Hier à 16:53 Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 97 Hier à 16:04 Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 16
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi