Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2020
  2. // Qualifs
  3. // Andorre-Moldavie

« J’espère qu’un jour, mon fils se rendra compte de ce que ce but représente »

Vendredi soir, les 77 000 habitants d’Andorre ont célébré la troisième victoire officielle de leur équipe nationale, la toute première dans une phase de qualification d’un Euro. Andorre a battu la Moldavie 1-0 grâce à Marc Vales, 29 ans. Un moment particulier pour le milieu de terrain andorran qui évolue à l'année dans l'anonymat de la deuxième division norvégienne. Interview avec le buteur.

Modififié
Salut Marc, avant d’évoquer la victoire historique d’Andorre face à la Moldavie, tu peux nous retracer ton parcours ?
J’ai commencé ma carrière dans les divisions inférieures espagnoles : Real Madrid C, Atlético Baleares, Deportivo Aragón... des clubs prestigieux. Puis, j’ai voyagé en Finlande, où j’ai remporté la Coupe nationale avec SJK en 2016. Et, j’ai eu l’opportunité de jouer en Norvège, à Sandefjord. On est descendu la saison dernière et on espère bien remonter en première division cette saison.

La nuit dernière a été courte, non ?
Comme tu peux l’imaginer, on n’a pas beaucoup dormi. Il y a des nuits où il faut savourer. Je l’ai passée aux côtés de la famille et de mes coéquipiers.

Comment as-tu vécu cette 63e minute ce vendredi soir, à l’Estadi Nacional d’Andorre-la-Vieille ?
On obtient un corner. Le premier et le seul de la rencontre en notre faveur (contre neuf pour la Moldavie, N.D.L.R.). À l’entraînement, on a travaillé les combinaisons au premier poteau. Sauf qu’on savait que l’équipe adverse avait étudié nos séances à la vidéo. Donc, si tu regardes bien, quand Marc Pujol tire le corner, plusieurs défenseurs se jettent au premier poteau. J’ai repris le ballon au niveau du point de penalty et je l’ai mis au second poteau.

« On savait que l’équipe adverse avait étudié à la vidéo nos séances sur corner. »

Tu as bien choisi ton moment pour marquer ton premier but en équipe nationale, toi qui joues milieu de terrain.
Ce qui me rend le plus heureux, c’est d’avoir permis de donner une victoire historique à la sélection d’Andorre. Ce but, il est pour mes coéquipiers, mes amis et ma famille. Mes parents et mon frère étaient au stade. Il manquait ma femme et mon fils, qui sont restés en Norvège. Dommage qu’ils n’aient pas pu être là physiquement, mais je les sentais quand même près de moi sur le terrain. Je vais les retrouver mardi à l'aéroport après le match contre l'Islande.



Quand tu célèbres ton but, on sent que tu es ému. Qu’est-ce que tu ressens à cet instant ?
C’est très difficile de mettre des mots sur ce qu’on ressent à ce moment-là. Ça fait maintenant plus de dix ans que je joue pour l’équipe nationale. J’ai 65 capes. J’ai toujours essayé de donner le maximum pour représenter mon pays. Quand le ballon a franchi la ligne, c’était une explosion de sensations, j’étais heureux et j’avais la rage, aussi, en pensant à aller chercher la victoire. Et j’ai pleuré en pensant à ma grand-mère, qui n’est plus avec nous aujourd’hui...


C’est seulement la troisième victoire d’Andorre en match officiel, après celle contre la Macédoine en 2004 et la Hongrie en 2017. À chaque fois sur le score de 1-0. Surtout, les autres buteurs s’appellent aussi Marc (Bernaus et Rebés).
C'est une sacrée coïncidence qu’on ait tous les trois le même prénom. J’en veux encore d’autres, des buts, maintenant ! (Rires.) En vérité, marquer pour la sélection, c’était un rêve qui me paraissait très lointain. Mon fils n’a que neuf mois, donc il n’est pas assez grand pour m’en parler. J’espère que quand il grandira et qu’il verra ce but, un jour, il se rendra compte de ce que cela représente pour moi.

« On réussit à accomplir des belles choses avec des joueurs non professionnels. »
Combien d’entre vous vivent du football en équipe nationale ?

Hier, sur les 11 titulaires, je dirais que la moitié vivent du football comme joueur et éducateur, et le reste ont un travail à côté. Beaucoup d’entre nous doivent se lever le matin pour aller travailler. C’est le mérite de notre sélection : on réussit à accomplir des belles choses avec des joueurs non professionnels. Moi, j’ai eu la chance de gagner ma vie avec le football depuis le début de ma carrière.

Avant de jouer la Moldavie, le dernier match international que tu as disputé, c’était au Stade de France (défaite 3-0). Qu’est-ce que tu retiens de cette soirée ?
Hombre ! Griezmann est un joueur incroyable, mais celui qui m’a plus impressionné, c’était (Moussa) Sissoko. Un monstre physique, passes courtes, passes longues, l’intensité qu’il mettait... C’est un joueur qui m’a étonné et qui m’a beaucoup plu.



Comment on fait pour garder la même motivation quand on joue un Sogndal-Sandefjord en D2 norvégienne, quelques jours après un match face aux champions du monde ?
Je crois que tous les joueurs de foot aimeraient jouer ces grands matchs. Après, ma mentalité, c’est d'entrer sur le terrain avec Sandefjord comme si c’était avec le maillot de la sélection. Motivé à 100%. Quand j’arrive sur la pelouse d’un stade comme le Stade de France, je regarde les supporters, j’en profite beaucoup. Mais, à partir du moment où l’arbitre siffle le coup d’envoi de la rencontre, je me concentre sur le match et le mec que j’ai en face de moi, peu importe que ce soit Griezmann ou un nom norvégien.

Maintenant que tu as connu la joie de marquer un but qui offre la victoire à ton équipe nationale, qu’est-ce que tu espères encore accomplir ?
Pour nous, une phase finale d’un grand tournoi, c’est encore si loin. Mais, qui sait, à moyen terme ? Le nouveau format de qualification avec la Ligue des nations peut nous être profitable. Il nous donne une chance de nous qualifier en rivalisant avec d’autres sélections modestes. On va continuer à se battre pour y arriver un jour.

Propos recueillis par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

Hier à 10:48 Viens mater PSG-OM lors d’une projection So Foot inédite 10
Hier à 19:00 Le récap de la #SOFOOTLIGUE Hier à 18:15 Un maillot contre le racisme dans FIFA 20 19
Hier à 17:33 Au Mexique, un match perturbé par une bagarre générale dans les tribunes 8 Hier à 16:11 Les anciens footballeurs seraient plus susceptibles de mourir de démence 32 Hier à 16:04 Le jour où Antoine Griezmann s'est fait bannir de FIFA 54 Hier à 15:24 Un club brésilien présente un maillot taché de mazout pour sensibiliser 13
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:16 Un derby de Los Angeles en demi-finales de la Conférence Ouest en MLS 10