Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // So Foot #162
  2. // En kiosque

Maradona : « Sentir le parfum de l'herbe n'a pas de prix »

Modififié
Certains croient en Dieu, d'autres en Diego Armando Maradona.

Depuis 2010 et la fin de son contrat comme sélectionneur de l’Albiceleste, l’icône du football argentin promène sa silhouette rondelette et ses genoux meurtris loin des lumières des sommets du football mondial. Un coup consultant pour la chaîne vénézuélienne Tele Sur au nom de son adoration pour les héros bolivariens, un coup entraîneur d’obscures formations pour lesquelles le nom de l’ancien Pibe de Oro résonne encore comme la gratifiante conquête d’un trophée à l’éclat patiné. Après Diego aux Emirats et Diego en Biélorussie, voilà désormais Diego dans l'État du Sinaloa. En septembre dernier, Maradona s’engageait avec les Dorados de Sinaloa, un obscure club de seconde division mexicaine avec pour mission de sauver une équipe au bord du précipice après seulement six journées de championnat.

Un pari qui aurait pu tourner au fiasco ou au grand n’importe quoi. Mais, comme souvent avec la légende argentine, rien ne s’est passé comme prévu. Dans son nouveau numéro, SO FOOT est parti à la rencontre d’un Maradona heureux comme un enfant d’avoir retrouvé un banc dans la ville d’El Chapo. « Dans ma tête, je ne suis jamais sorti du terrain, je me sens toujours joueur de football, raconte D10S dans le numéro 162 disponible en kiosques à partir du jeudi 4 décembre. Sentir le parfum de l'herbe n'a pas de prix. »

Cette arrivée aura généré son lot de rumeurs et de fantasmes hérités de ses années à ambiancer les nuits de tous les endroits par lesquels il est passé. Pourtant, la vérité du terrain est là : vainqueurs 1-0 de la finale aller contre l'Altético San Luis, les Dorados sont plus que jamais proches d'accéder à l'élite nationale. Et cela est sans doute dû au travail de qualité de l'homme de 58 ans. « Je ne suis toujours pas retourné en Argentine, même pas pour donner un baiser à mon petit-fils, avoue Diego. Après trois semaines ici, je n'avais plus envie de rentrer. J'aime le Mexique et j'aime ce club. »

Après la méthode Bielsa à Leeds United, voici celle de Maradona à Sinaloa.

Retrouvez un énorme reportage et notre rencontre avec Maradona dans le nouveau So Foot !




JB, avec AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Rooney à la Maison-Blanche 18
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible